Technique de trading qui marche : trouvez la meilleure

Technique de trading qui marche : trouvez la meilleure

Vous vous interrogez sur l’importance d’une bonne stratégie de trading pour investir sur les marchés financiers ? Une technique de trading qui marche est votre meilleur allié sur le long terme si vous souhaitez générer des bénéfices.

Pour que votre stratégie de trading soit efficace, vous devez vous assurer qu’elle soit bien optimisée. Beaucoup de particuliers perdent de l’argent lors d’opérations mal préparées. Ils n’ont pas de stratégie de trading bien définie.

Il en existe justement des centaines, voire des milliers que vous pouvez appliquer en bourse. Il en existe également plusieurs, connues et testées, dont vous pouvez vous inspirer.

Votre stratégie de trading doit être personnalisée, c’est-à-dire, cohérente avec votre profil et votre situation financière. C’est pour cela que vous ne devez pas copier une stratégie intégralement mais souvent l’adapter au fur et à mesure à votre cas particulier.

Pour ne pas prendre le risque de perdre votre argent, je vous invite à lire cet article où nous verrons :

  • quelles sont les stratégies de trading les plus efficaces que j’ai mises au point au fil des années ;
  • et comment les appliquer en utilisant les bons instruments financiers.

Quelques éléments essentiels avec toutes les techniques de trading

L’analyse fondamentale

Technique de trading qui marche : utiliser les analyses fondamentales

Pour appliquer ces stratégies de trading, certains éléments de l’analyse fondamentale vous seront d’une grande aide. Un aspect essentiel à vérifier avant de prendre une position est par exemple les dates d’annonce de résultats de l’entreprise.

Elles peuvent être trimestrielles, semestrielles ou annuelles.

Je vous déconseille de prendre une position à moins de 10 jours d’une annonce de ce type.

Ce travail d’analyse supplémentaire est assez rapide et vous permet de :

  • éviter de traverser un forte volatilité ou une chute importante des cours ;
  • et réduire donc fortement les risques que vous prenez avec votre investissement.

A terme, vous pourrez constater une nette baisse de la volatilité de vos positions et de votre portefeuille. Cela augmentera mécaniquement vos performances, simplement en faisant attention de ne pas entrer en position au mauvais moment.

Au passage, il faut noter que ces annonces de résultats :

  • en créant beaucoup de volatilité ponctuellement ;
  • peuvent constituer de belles opportunités de breakout à exploiter avec la technique GeBS ou de la fusée haussière (voir plus bas).

En effet, lors d’une annonce de résultats, les cours peuvent fortement partir à la hausse ou à la baisse et matérialiser un breakout intéressant pour ouvrir une position.

Les éléments à bannir absolument

Toutes les opportunités à identifier avec ces techniques ne sont pas bonnes à prendre. En effet, certaines d’entre elles sont de véritables pièges et pourraient vous faire perdre du capital.

C’est pour cette raison qu’il faut rester attentif à certains éléments. Il faut absolument éviter de prendre position si un seul des éléments suivants est présent.

Les actions trop volatiles

Parmi ces éléments, vous retrouverez les actifs très volatiles. En effet, il est très difficile de reconnaître une bonne opportunité si :

  • vous voyez un cours de bourse faire des hauts et des bas avec une forte amplitude depuis un moment ;
  • et que vous n’avez donc pas une réelle tendance propre en place au préalable.

La réussite ou non de votre investissement se joue sur un pile ou face.

Les actions peu liquides

Une action peu liquide est une action sur laquelle il y a de faibles volumes de transaction. Acheter ou vendre l’actif voulu dans un moment critique sera donc difficile. Il est donc possible :

  • de se retrouver bloqué avec son actif sans personne en face pour passer l’ordre de bourse inverse ;
  • et de ne pas pouvoir s’en débarrasser.

Il est important de chercher des titres avec une liquidité suffisante. Sur une échelle de temps journalière, des volumes de 10 000 transactions par jour sont suffisants pour des débutants. 2 000 transactions par jours sont suffisant pour des traders plus expérimentés. Comme l’explique si bien, le guide quelle action acheter.

Les actifs avec des gaps boursiers

Un gap boursier est constitué par un cours de bourse qui est beaucoup plus haut ou plus bas que le cours de fermeture de la veille.

  • Si la valeur à l’ouverture est nettement inférieure à la valeur de fermeture la veille, alors il s’agit d’un gap baissier.
  • Si au contraire, la valeur à l’ouverture est nettement supérieure à la valeur de fermeture la veille, alors il y a un gap haussier.

Ces gaps sont très simples à observer puisque très caractéristiques grâce à la matérialisation des cours sous forme de chandeliers japonais. S’ils sont beaucoup trop présents alors vous savez que vous êtes face à un actif qui est particulièrement volatil.

Vous ne souhaitez pas être en position sur une telle action qui vous ferait avoir des sueurs froides trop importantes.

Si la société détentrice des actions est entrée en bourse il y a peu, alors c’est également une mauvaise idée de s’y aventurer.

La technique GeBS ou “Gagner en Bourse Simplement”

Graphique d'une action peu liquide

Cette technique de trading est l’une de mes préférées puisque je l’applique au quotidien. Je vous la partage dans ma formation “Gagner en Bourse Simplement (GeBS)”.

Ce style de trading consiste à tirer profit des breakouts à la hausse et à la baisse pour générer du bénéfice. Je rappelle rapidement ce qu’est un breakout. Il se produit lorsque un cours de bourse casse fortement une résistance ou un support :

  • une résistance étant une valeur que le cours n’a pas dépassé à la hausse depuis longtemps ;
  • et un support étant une valeur que le cours n’a pas dépassé à la baisse depuis longtemps.

Lorsque le cours de bourse traverse fortement une résistance ou un support avec de forts volumes de transaction, nous sommes en face d’un breakout.

Une résistance qui est brisée est qualifiée de breakout à la hausse. A l’opposé, un support qui est brisé est appelé un breakout à la baisse.

Mais alors, comment exploiter concrètement ces breakouts via cette stratégie de trading ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Déterminer la solidité des marchés

Avant de vous lancer dans un quelconque investissement boursier à court terme en Gestion Active, vous devez tenir compte de la solidité du marché, également appelée la tendance du marché.

En appliquant cette stratégie de trading, il est important de ne pas agir contre cette tendance, sauf en cas de situations particulières. En effet, les cours et les actifs ne sont pas totalement indépendants les uns des autres.

Une baisse de la tendance globale du marché se répercute très souvent sur l’ensemble des cours boursiers. Lorsque tout va mal, très peu d’entreprises :

  • sortent du lot ;
  • et continuent leur croissance.

C’est pour cette raison qu’il faut éviter d’acheter à contresens au risque de perdre votre argent.

À noter également que les marchés s’influencent énormément entre eux.

Des nouvelles catastrophiques sur la bourse de Paris peuvent très bien avoir un impact sur la bourse de New York et inversement.

Avant de placer votre argent avec ce style de trading, vous devez donc :

  • prendre le pouls du marché, c’est-à-dire la tendance ;
  • et de rester dans le sens général afin de ne pas être pris par surprise.

Vous avez la possibilité d’évaluer le marché à différents niveaux. Pour commencer, vous pouvez :

  • vous concentrer sur la tendance au niveau géographique, c’est-à-dire toutes les entreprises sur le sol américain ou français ;
  • puis préciser petit à petit votre analyse technique en vous intéressant à la tendance au niveau du secteur d’activité puis au niveau de l’action sur laquelle vous souhaitez investir.
Zoomer de cette façon jusqu’à votre objectif final vous permettra d’avoir une bonne vision d’ensemble de la santé du marché et de vous assurer que tous les éléments sont dans la bonne tendance.

Découvrez d’autres façons de procéder dans l’article conseil boursier court terme.

Identifier un calme plat avant une tempête

Je nomme tempête le moment où le cours de bourse va briser une résistance ou un support et ainsi créer un breakout. Dans ce genre de situation, le cours va généralement continuer sa route dans le même sens, que cela soit à la hausse ou à la baisse.

Le calme plat représente quant à lui le moment précédant la tempête lorsque le cours de bourse est très plat et stable pendant plusieurs jours.

Pourquoi est-il important de rechercher un calme plat avant une tempête ?

Tout simplement parce qu’un cours boursier ayant peu de mouvements représente un titre qui manque d’intérêt. Ce désintérêt prononcé sur le titre doit être accompagné d’une baisse significative des volumes de transaction.

Cela veut dire qu’il y a peu d’achats et de ventes. Le titre est possiblement loin des médias, des journaux et des projecteurs. Peu de gros investisseurs, comme les investisseurs institutionnels sont intéressés à son sujet.

A un moment donné, une information va faire son apparition et va provoquer une forte réaction. Cette information va le plus souvent être rapidement interceptée par des initiés qui :

  • auront ainsi accès avant vous aux opportunités les plus prometteuses ;
  • et provoqueront donc une réaction importante des cours à la hausse ou à la baisse.

Un calme plat se produit donc lorsqu’il y a :

  • une faible volatilité des cours, c’est-à-dire une stabilisation du cours et peu d’oscillation ;
  • et d’une diminution des volumes de transaction.

Si vous utilisez des moyennes mobiles sur les cours, vous vous rendrez compte qu’elles seront de plus en plus plates. Nous sommes ici en face d’une tendance horizontale.

Une autre façon de visualiser un calme plat est de noter que les bandes de Bollinger se resserrent de plus en plus pour déterminer ce calme plat. En effet, lorsque les bandes formant une enveloppe autour du cours se rapprochent l’une de l’autre, alors c’est un signe qui ne trompe pas.

Identifier une vraie tempête après un calme plat

Un graphique indiquant le calme plat avant la tempête

Une tempête va provoquer une augmentation des volumes et tirer le cours à la hausse ou à la baisse.

Généralement, la réaction après un calme plat est assez violente. C’est pour cette raison qu’il faut être très réactif.

Une tempête est une intervention rapide d’initiés ou de gros bras qui choisissent de placer leurs pions. Il est courant de nommer gros bras les acteurs importants des marchés boursiers. Bien souvent, ce sont des fonds de placement.

Bien évidemment, lorsque les initiés et les gros bras passent l’action, vous pourrez constater :

  • une forte hausse des cours ;
  • ainsi qu’une forte hausse des volumes due à l’intérêt soudain sur l’actif.

La réaction peut également se faire à la baisse avec :

  • une forte baisse du cours ;
  • et toujours une forte augmentation des volumes.

A noter que la baisse dans cette circonstance est bien souvent plus violente que la hausse.

Une forte hausse du cours est facilement identifiable grâce à son côté explosif bien plus élevé que la moyenne. La hausse est donc solide et fiable sans retomber rapidement.

La forte hausse des volumes témoigne de la confiance des acheteurs dans le titre. Il est donc important de s’assurer que la hausse :

  • soit solide ;
  • et possède de forts volumes au risque de retomber et de créer un retournement.

Il n’est pas rare de voir des volumes d’échange supérieurs de 50 ou 60% à la moyenne, voire même beaucoup plus.

Pourquoi est-ce important de déterminer une tempête ?

Tout simplement parce que cela nous permet de déceler les intentions des initiés et des gros bras. Ces acteurs :

  • sont généralement expérimentés et compétents, sans prendre de décisions au hasard ;
  • et vont être suivi par d’autres investisseurs importants.

S’ils décident de prendre le risque d’investir dans une opportunité boursière, alors il y a de fortes chances que celle-ci aille dans le bon sens et soit suivi par d’autres acteurs influents.

L’important est d’attraper le train rapidement pour pouvoir :

  • profiter de la hausse qui va suivre ;
  • et sécuriser ses gains.

L’erreur la plus commune des débutants est :

  • d’ouvrir trop tard leurs positions, une fois que le gros de la hausse a déjà eu lieu ;
  • et de subir un retournement majeur de tendance accompagné de pertes conséquentes.

Si vous désirez connaître les erreurs courantes à éviter absolument, vous obtiendrez des réponses en lisant mon article sur les erreurs en bourses.

Cette stratégie de trading a été très efficace pour de nombreux traders et l’est encore toujours puisqu’elle se base sur le comportement des initiés et des gros investisseurs. Elle pourrait également l’être pour vous.

Pour vous en assurer, n’hésitez pas à créer un compte de trading démo. Il sera plus simple pour vous de la tester pour en voir les excellents résultats.

Vous n’appréciez pas particulièrement cette technique ? Alors vous pouvez également tester les stratégies de trading suivantes avec votre compte démo.

La technique de la fusée haussière

Elle consiste à aller chercher des hausses ponctuelles très importantes accompagnées de forte hausse des volumes. Cette méthode de trading est applicable pendant une tendance haussière ou une tendance neutre. Il faut par contre l’éviter à tout prix lors d’une tendance baissière.

Il est important de noter que cette technique est une des plus agressives présentées ici.

Il est possible d’utiliser tous les horizons de placement et il n’est pas rare d’avoir des gains entre 5 et 20% en quelques jours seulement.

Il peut être par ailleurs intéressant de limiter la prise de risques avec ce genre de technique, par exemple en prenant une position plus petite que les autres dans votre portefeuille boursier.

Les éléments à bannir

Pour la technique de la fusée haussière, vous retrouverez évidemment les éléments à bannir pour toutes les techniques. Vous trouverez aussi des éléments propres à cette technique et il vous faudra bannir les actions :

  • avec une résistance juste au-dessus de la tempête et avant votre objectif de gain offensif (take profit) ;
  • avec une fusée trop puissante ;
  • avec une tendance baissière avant la tempête.
Veillez à éviter également les actions avec de longues mèches sur vos chandeliers japonais. Cela indique beaucoup de volatilité et une présence encore importante de la part des vendeurs, ce qui n’est jamais très bon signe.

Je vous donne d’autres recommandations dans le guide méthode de trading simple et efficace.

La notion de climax run

Graphique d'un climax run

Le climax run représente le point le plus haut atteint par un cours boursier après une forte hausse avant de se retourner et de plonger. La technique de la fusée haussière peut parfois matérialiser un climax run.

Il est donc important de s’assurer que vous n’êtes pas face à un tel cas de figure au risque d’accuser d’une perte rapide non négligeable.

Avec cette stratégie, vous devez donc vous assurer que la fusée haussière n’intervient pas après :

  • une très longue tendance haussière ;
  • ou bien une hausse exponentielle importante.

La technique de l’emballement haussier

Cette technique se base sur un principe de confirmation et de continuation d’un mouvement qui démarre. C’est celle que je vais vous présenter maintenant.

L’emballement haussier se base sur les principes suivants :

  • une hausse importante dans une tendance haussière doit se produire ;
  • et elle doit être tout de suite suivie par une deuxième hausse qui vient confirmer le mouvement de la première hausse.

Les deux conditions doivent donc se produire rapidement et consécutivement pour confirmer le scénario. La prise de position se fait tout de suite après la confirmation de la hausse.

Bien évidemment, c’est une stratégie de trading qui vous permet de :

  • remporter des gains rapidement ;
  • et de vous affranchir des figures graphiques.

L’horizon de placement idéal pour cette technique est le day trading ou swing trading.

La gestion du risque

Un trader avec une bonne capacité de gestion du risque

Lorsque vous appliquez ces stratégies de trading, vous devez bien évidemment toujours respecter une bonne gestion du risque. Il s’agit :

  • d’éviter de placer une trop grande partie de votre capital sur chaque position ;
  • mais également de prévoir vos ventes défensives (stop loss) et offensives (take profit).

La vente défensive vous permettra de sérieusement limiter vos pertes si le cours vient à se retourner. Vous ne pourrez donc pas perdre beaucoup d’argent, même avec une position qui se comporte mal.

La vente offensive permettra de sécuriser votre gain si votre analyse s’est révélée exacte.

Les éléments à bannir

Comme pour les autres techniques, il y a certains éléments qu’il faut prendre en compte avant d’investir votre argent sur une action remplissant les conditions. Ces éléments sont identiques à toutes les autres techniques ici donc nous allons les survoler rapidement de nouveau.

Vous retrouverez les actions :

  • ultra volatiles pour lesquelles il est difficile de prévoir et de prédire le futur du cours ;
  • trop peu liquides, donc avec de faibles volumes et avec lesquelles il est difficile d’ouvrir et fermer sa position ;
  • avec de gros gaps haussiers ou baissiers récents qui faussent les outils d’analyse et augmentent l’incertitude ;
  • dont l’introduction en bourse est trop récente et qui seraient potentiellement peu fiables et peu solides ;
  • avec une annonce de résultats dans moins de 10 jours.

N’hésitez pas à lire le guide outil analyse bourse pour connaître la particularité des outils d’analyse les plus utilisés.

Avec cette technique en particulier, il faut également éviter :

  • un gros affrontement entre les acheteurs et les vendeurs lors de la première hausse matérialisé par de longues mèches hautes ou basses sur le chandelier japonais ;
  • et un gros affrontement sur la deuxième hausse de continuation.

De nouveau, un affrontement important indique une présence trop forte de la part des vendeurs et un risque important de retournement imminent.

À noter qu’il est également important comme avec toutes les techniques :

  • d’appliquer votre gestion du risque ;
  • et de prévoir vos ventes offensives et défensives.

La technique du gadin imprévu

Cette technique est la plus risquée de toute mais elle permet de s’affranchir de la tendance des marchés et des figures graphiques. Elle consiste à exploiter de petites corrections passagères dans une tendance haussière. Ces corrections sont généralement soudaines et courtes.

Le potentiel de gain est important et très rapide, de l’ordre de 4 à 10 % en quelques jours, mais le risque encouru est bien plus élevé également.

C’est une technique qui est facilement applicable sur un horizon de placement journalier avec une durée de détention de la position de quelques jours seulement en général.

Quand appliquer la technique du gadin imprévu ?

Avant tout, vous devez vous assurer d’être en présence d’une tendance haussière bien installée, et pas seulement d’une tendance neutre. Il faut également repérer ce que j’appelle personnellement un gadin. Il s’agit d’une correction soudaine d’une journée, c’est-à-dire une baisse qui est :

  • assez forte pour être significative ;
  • mais pas trop pour être toujours considérée comme une correction et pas un retournement majeur de tendance.

Il est inutile d’attendre un calme plat avant la correction. Une tendance haussière au préalable est néanmoins indispensable.

Les éléments à bannir

Vous retrouverez les éléments à bannir traditionnels comme avec toutes les autres techniques présentées ici.

Avec cette technique, vous retrouverez aussi des éléments à bannir spécifiques comme :

  • un climax run juste avant le gadin imprévu ;
  • des signes d’un retournement de tendance qui a déjà commencé ;
  • un autre gadin imprévu récent.

Si le gadin imprévu est trop faible, alors il vaut mieux passer votre chemin pour aller chercher une meilleure opportunité avec plus de potentiel de gains.

La technique de la hausse exponentielle

Un trader gagnant grâce à la technique de hausse exponentielle

Cette technique est un peu particulière et sort de l’ordinaire par rapport à toutes les autres présentées dans cet article. Elle consiste à chercher des hausses plus fortes et plus longues.

Comme pour les précédentes techniques, vous pouvez vous affranchir des figures graphiques et des tendances de marché. Ces dernières ne vous aideront pas pour cette stratégie.

Cette technique permet potentiellement de générer des gains de 20 à 180% en quelques semaines (et parfois en quelques jours seulement !). Vous pouvez l’utilisez sur une échelle de temps journalière ou hebdomadaire.

Comme vous pouvez vous en douter, qui dit gains élevés dit risques également élevés. Le taux de réussite de cette technique est donc aux alentours de 50 %. Mais les gains sont nettement plus importants en cas de réussite, pour des pertes qui restent toujours très limitées.

Les éléments à bannir avec cette stratégie sont les mêmes que pour les techniques précédentes. Vous les connaissez donc déjà.

Comment déterminer une hausse exponentielle ?

Une hausse exponentielle a l’avantage d’avoir des caractéristiques particulières. Il est possible de la détecter facilement en utilisant 3 moyennes mobiles.

En réglant votre première moyenne mobile sur 14 unités de temps, votre seconde sur 50 et votre dernière sur 100, vous aurez tout ce qu’il vous faut pour détecter une hausse exponentielle.

En bref, si le cours boursier est supérieur à votre moyenne mobile 14, qui elle-même est supérieure à votre moyenne mobile 50, qui elle-même est supérieure à votre moyenne mobile 100, alors vous êtes en présence d’une hausse exponentielle.

Toutes vos moyennes mobiles sont croissantes et il peut apparaître 2 cas de figures différents :

  • dans le premier cas, les moyennes s’élargissent ;
  • et dans le second cas, les 14 et 50 sont de plus en plus raides.

Lorsque vous appliquez cette technique, il est très important de couper court vos pertes pour ne pas prendre de risques inconsidérés. Néanmoins, il faut tout de même laisser courir intelligemment les gains pour pouvoir maximiser les bénéfices en utilisant des techniques de stop suiveur ou de paliers.

Mes différentes techniques de trading uniques

  • La technique GeBS

  • La technique de la fusée haussière

  • La technique de l’emballement haussier

  • La technique du gadin imprévu

  • La technique de la hausse exponentielle

Nous venons de voir tout un éventail de stratégies de trading. Vous connaissez désormais les points clés à savoir pour chacune d’entre elles.

L’idéal est d’utiliser un outil comme un screener qui permet de détecter automatiquement ces configurations de marché en parcourant des milliers d’actions en seulement quelques secondes.

Vous gagnez ainsi énormément de temps et en efficacité pour trouver les meilleures opportunités boursières du moment.

Vous pouvez en savoir plus sur les différents outils, en consultant la page outil de trading.

Foires aux questions

Quelle technique est la meilleure pour le trading intraday ?

Il n’y a pas spécialement de bonne ou de mauvaise technique. Certaines sont plus risquées, d’autres sont plus rapides ou présentent des gains plus importants.

Il y a donc seulement des techniques adaptées à votre situation et d’autres qui ne le sont pas. Vous devez donc prendre en compte votre profil, vos affinités et votre situation financière pour trouver une technique adaptée à vos besoins.

Les différentes stratégies de trading vues précédemment vous donneront d’excellents résultats, à conditions que vous soyez à l’aise pour les appliquer rigoureusement au sein de votre routine de trading.

Je vous en dis plus dans le guide technique de trading.

Quel type de trading est le plus rentable ?

Généralement, le trading actif de courte durée est la variété de stratégie de trading la plus rentable. Cela va toutefois dépendre de plusieurs facteurs comme vos objectifs, le capital à votre disposition et votre profil.

Un bon trader ouvrant un grand nombre de positions sur le court terme aura potentiellement une rentabilité plus élevée qu’un trader investissant sur le long terme. Le meilleur compromis est de démarrer avec le Swing Trading.

Découvrez quatre autres façons d’opérer en bourse, en lisant le guide technique de la botte de foin.

Combien de stratégies les traders professionnels utilisent-ils ?

De nombreux traders professionnels se spécialisent dans une ou deux stratégies de trading. Il est très rare de les voir se disperser dans plusieurs techniques différentes. En effet, plus vous serez habitué à une stratégie et plus vous serez compétent avec celle-ci.

Il est donc important de sélectionner la stratégie que vous préférez le plus et qui vous apporte le plus de gains en accord avec votre niveau acceptable de risque.

Vous pouvez consulter la page stratégie bourse pour tout savoir à ce sujet.

Références

https://www.cmcmarkets.com/en/trading-guides/trading-strategies

https://www.capitalindex.com/bs/eng/pages/trading-guides/different-types-of-trading-strategies

https://www.tradebulls.in/basics-intraday-trading/10-steps-build-best-intraday-trading-strategies

https://www.warriortrading.com/momentum-day-trading-strategy/

https://cleartax.in/g/terms/trading-strategies

https://www.nirmalbang.com/knowledge-center/intraday-trading-strategies.html

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.