5 outils boursiers indispensables aux traders et investisseurs

5 outils boursiers indispensables aux traders et investisseurs

5 outils boursiers indispensables aux traders et investisseurs

Note: Cet article fait partie d’un carnaval d’articles organisé par Alexandre du blog La bourse à long terme. Vous pouvez trouver à la fin de l’article tous les autres blogs qui ont participé à l’événement. Le thème commun est le suivant: “Les outils de l’investisseur et du trader”. Bonne lecture à tous et surtout, je vous encourage à aller lire les articles des autres blogs participants!

 

Il ne faut pas se leurrer… pour trader ou investir en bourse, il faut un minimum d’outils. Peu de ces outils sont vraiment indispensables. Il est d’ailleurs très facile et tentant de s’entourer d’une panoplie d’outils et d’équipements en croyant que plus on en a, et plus on a l’air pro! Ou même, plus on s’entoure d’un arsenal de guerre et plus on va réussir. Il suffit de voir la photo ci-dessous pour s’en persuader. Attention l’armada!

Station de trading 1

Station de trading 1

C’est bien si on a le même système oculaire qu’une mouche, sinon il me semble qu’on peut passer…

Yeux de mouche

Yeux de mouche

Il existe aussi une pléthore de sociétés qui sont prêtes à vous vendre tout et n’importe quoi dans cette industrie juteuse. Car une industrie qui peut faire gagner de l’argent est par nature une industrie forcement extrêmement profitable.

En bourse, je recherche des solutions simples et efficaces pour plusieurs raisons:

  1. Plus on fait compliqué et plus il est difficile par la suite de comprendre réellement ce qu’il se passe, ou bien même qui influence quoi?
  2. Plus on a de paramètres, de systèmes ou d’outils à prendre en compte et plus il est difficile de tous les gérer efficacement, de les mesurer, les tester, les améliorer et recommencer.

Et tous ces éléments à prendre en compte sont aussi totalement valables pour choisir ses propres outils en bourse.

Je tiens donc à me cantonner uniquement aux 5 outils suivants que je considère indispensables aux traders et aux investisseurs pour bien débuter:

  • Un ordinateur avec un accès à internet
  • Un courtier en ligne
  • Un accès aux cotations boursières et aux infos du marché
  • Un outil pour gérer son portefeuille boursier
  • Un journal de trading

Maintenant que j’ai succinctement énuméré ces outils, voyons ensemble en quoi ils consistent et pour quelles raisons ils sont indispensables.

Un ordinateur avec un accès à internet

Pour l’ordinateur, un PC sous Windows ou Linux ou un Mac est parfait. Et ça tombe bien, presque tout le monde en a un à la maison.

Je ne vais pas m’attarder sur les raisons pour lesquelles on a besoin d’un ordinateur, elles sont plutôt évidentes: tous les autres outils plus bas sont sans exception des outils informatiques. On vit au 21ème siècle, pas besoin de vous faire un dessin. Fini les coups de téléphone au courtier et toute l’information sur papier 😉

J’ai personnellement un iMac 27” (desktop) et un MacBook Air 13” (laptop) pour diverses raisons. Je ne fait quasiment rien sur le MacBook Air concernant la gestion de mon portefeuille car la résolution est un peu faible pour visualiser plusieurs données et indicateurs en même temps. Je ne m’en sers que de temps en temps pour accéder aux informations de marché. Tout mon travail pour le blog se fait en revanche sur le laptop car je peux l’emmener partout avec moi et il n’a pas besoin de performances poussées.

Le gros du travail pour la bourse se fait donc sur l’iMac: passer des opérations auprès du courtier, suivre les cotations, gérer le portefeuille et maintenir le journal de trading. J’envisagerai peut-être par la suite de prendre un deuxième écran pour le desktop, mais c’est vraiment pas indispensable.

Pour l’accès internet, n’importe quel connexion ADSL fera l’affaire. Même si des investissements colossaux sont mis en place actuellement entre les US et l’Europe pour gagner quelques micro secondes, je peux vous dire sans trop me tromper que vous êtes comme moi, vous n’en avez pas besoin 🙂 Pour ma part, j’ai la fibre optique à la maison avec 60 mbps et ça dépote grave! C’est un des avantages d’habiter dans Londres, hormis le beau temps toute l’année bien sûr 🙂

Un courtier en ligne

Il existe de nos jours de nombreuses façons de gagner de l’argent en bourse sans même avoir à ouvrir un compte avec un courtier classique.

Pour information, un courtier s’appelle un “stock broker” en anglais ou tout simplement “broker”. Vous verrez assez souvent ce mot anglais utilisé sur le net plutôt que le mot “courtier en bourse”. Selon dans quel pays vous vivez vous pouvez avoir accès au spread betting, aux CFDs, aux marchés de paris à cotes fixes, aux options, aux options binaires, aux futures ou à un accès direct au marché (“Direct Market Access” en anglais). Il n’a jamais été aussi simple et facile de parier sur les marchés.

Parmi toutes les solutions mentionnées ci-dessus, le mieux quand on débute reste quand même d’acheter des actions en direct à travers un courtier classique pour les raisons suivantes:

  1. Les pertes sont limitées au montant qu’on établit au départ.
  2. Le niveau de risque est plus bas.
  3. Les outils sont généralement plus simples à découvrir et à appréhender.

Il vaut donc mieux se faire la main sur des actions en direct avec un courtier classique avant de monter la barre avec d’autres produits.

Le courtier classique vous permet d’acheter et vendre des titres, des trackers ou des OPCVMs. C’est lui qui ensuite exécutera automatiquement l’ordre pour vous sur les marchés. Votre opération est généralement enregistrée sur votre compte et vous pourrez y accéder par la suite pour visualiser différentes informations comme la date de l’opération, la quantité concernée par l’opération, le cours au moment de l’opération, le prix de revient, la performance, etc.

Je vous renvoie aux 3 enveloppes fiscales pour investir en bourse en France qui présente les différents types de compte qui peuvent être utilisés pour exécuter ces opérations boursières. Selon l’enveloppe fiscale choisie et le courtier sélectionné, on a accès à différentes places boursières ou marchés comme Euronext, le New York Stock Exchange (NYSE), le London Stock Exchange (LSE), le Nasdaq, etc.

[Note du 24 juillet 2013] J’utilise actuellement principalement Interactive Brokers.

[Note du 22 juillet 2014] Pour plus d’informations sur les brokers en bourse (ou courtiers en bourse en français): Comment choisir le meilleur courtier en bourse.

Un accès aux cotations boursières et aux infos du marché

Cotations boursières

Maintenant qu’on a un compte ouvert chez un courtier en bourse pour acheter et vendre des titres, il faut généralement utiliser d’autres sites ou outils pour accéder aux cotations boursières et aux infos du marchés. Certaines de ces informations sont disponibles avec votre courtier mais sont souvent très basiques et pas suffisantes.

Voici les informations boursières et les fonctionnalités dont on a principalement besoin:

  • Des nouvelles liées à nos actions comme par exemple les moments où les sociétés font des annonces de résultats boursiers.
  • Les dividendes qu’une société va payer.
  • Le moment où les prochains résultats vont être annoncés.
  • Des données fondamentales ou financières sur une entreprise ou un secteur.
  • Des graphiques sur une action ou un secteur en particulier, couvrants les cours, les volumes et proposant des indicateurs techniques.
  • Des screeners pour filtrer des titres (comme les palmarès des hausses et des baisses sur une période donnée).
  • Un outil de backtest pour tester des simulations sur les cours historiques.

Un outil pour gérer son portefeuille boursier

Un outil pour gérer son portefeuille boursier sert principalement à suivre facilement ses investissements et leurs performances. La méthode la plus simple (hormis la feuille de papier et le stylo) est d’utiliser une feuille de calcul comme avec Excel. Mais il existe de nombreux outils plus perfectionnés et dédiés à la bourse qui permettent de:

  • Enregistrer les entrées, sorties, tailles de trade, commissions et décalages.
  • Prendre des notes d’évaluation de ses trades et des sources d’idées pour d’autres trades.
  • Accéder à l’historique de ses transactions.
  • Accéder aux opérations sur le portefeuille comme les apports, les retraits, les droits de garde, etc.
  • Accéder aux opérations sur les transactions comme les dividendes, les attributions, les droits de souscription, etc.
  • Accéder à des graphiques comme ceux mentionnés dans la section précédente mais aussi de ses propres gains et pertes.
  • Accéder à la valorisation réelle de son portefeuille et avoir une synthèse.
  • Et bien d’autres aspects selon l’outil en question.

Si cet outil est intégré à un flux de données ou encore avec notre courtier, c’est encore mieux!

[Note du 24 juillet 2013] J’utilise principalement la solution de rapports fournie par Interactive Brokers.

Un journal de trading

Journal de trading

Un journal de trading peut paraitre facultatif mais c’est en fait un outil essentiel pour la réussite.

Un journal de trading est un enregistrement illustré de tous les trades qu’on peut faire. Il documente nos entrées et sorties sur des graphiques à l’aide de flèches et de lignes. Il doit aussi inclure nos propres commentaires sur les différents aspects de nos trades, comme nos émotions au moment où on a ouvert et fermé une position.

Il faut absolument régulièrement mettre son journal à jour après chaque entrée et sortie. Ensuite, il est bon de faire une analyse détaillée à posteriori de toutes ses notes au moins une fois par mois pour essayer de comprendre ses erreurs, ses réussites, des patterns qui se reproduisent. Le but est d’optimiser notre système et notre approche.

Garder un journal de trading est l’outil le plus important pour devenir un bon trader ou investisseur!

Les outils que j’ai omis volontairement

Voici quelques outils que j’ai décidés d’omettre délibérément car je ne les considère pas comme importants ou indispensables pour débuter en bourse:

  • Les systèmes de trading automatiques ou semi-automatiques commercialisées: ce sont des boites noires où on ne comprend pas réellement ce qui se passe. Plutôt dangereux avec son propre argent!
  • Les méthodes miracles: aucune ne marche, il ne faut pas se voiler la face. Ce qui semble trop beau pour être vrai, l’est souvent. Tout le monde serait riche facilement… et c’est loin d’être la réalité.
  • Les gadgets (tablette, smartphone, accès 3G, les dizaines d’écrans): et pourtant je suis un nerd comme aime me le rappeler ma femme anglaise 🙂

Nous venons donc de voir les 5 outils boursiers indispensables aux traders et investisseurs avec des explications pour mieux comprendre en quoi ils consistent et pour quelles raisons ils sont importants. Comme je vous l’avais annoncé au début de l’article.

D’ici là, allez vite lire les articles des autres blogueurs ayant participé à cet événement inter-blog pour découvrir leurs outils de trading et d’investissement (une fois de plus, pas d’ordre particulier dans la liste ci-dessous):

 

C’est à vous: Quels produits utilisez-vous pour chaque outil mentionné dans cet article? Quels sont les pour et les contre?

Crédits photo: © Thomas Shahan, © violetkaipa, © Unclesam, © AshDesign – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. Merci pour tous ces outils, cela donne une idée bien précise de comment s’organiser !!

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      De rien Julien 😉

      La suite sera sur quel produit choisir pour chacun de ces outils…
      N’hésite pas à faire des suggestions si tu en as d’ailleurs!

      Ben

  2. Tu as raison, Ben, en disant qu’il faut de la simplicité. Parlais-tu de la stratégie à adopter ?

    Quelque chose de complexe est difficile à analyser en temps réel.
    Cependant, ce n’est pas non plus avec 2 ou 3 paramètres (indicateurs) ou une seule unité de temps que l’on peut comprendre la situation dans l’ensemble et éviter les situations à la Kerviel.
    Michel de Trading Attitude a récemment posté…Ne m’appelez plus jamais FRANCE la France m’a laissé tomberMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Oui, je parlais de la simplicité dans ma stratégie à adopter. Je suis entièrement d’accord avec toi concernant la complexité. Je ne recherche pas une stratégie simplistique mais je veux essayer de faire simple si possible. Il est très facile de vouloir utiliser des dizaines, voire des centaines d’indicateurs, UT, etc. pour au final n’avoir que des signaux contradictoire je trouve.

      Qu’est-ce que tu en penses?

      Ben

      • Bonjour à tous,

        J’ai seulement 1 indicateur, 1 unité de temps, 1 stratégie, 1 minute ou 2 😉 pour m’en occuper chaque semaine et je fais + 4,67% et le cac40 -0.11%

        J’ai confiance en ton projet Ben et il ressemble au mien.
        Un courtier : Boursorama pour passer mes ordres et avoir accès aux informations boursières
        Un logiciel de gestion de portefeuille : Merops
        Un journal de trading : mon blog

        Alex
        Alex de la bourse à long terme a récemment posté…[Vidéo] Mes 4 outils pour investir en BourseMy Profile

        • Ben de Bourse Ensemble dit :

          Salut Alex,

          Clair, concis, simple… j’aime ça!

          J’espère y consacrer un peu plus de temps que toi, mais ça va être difficile et certainement pas beaucoup plus.

          J’utilisais Mérops il y a pas mal d’années et je trouvais le produit pas mal. Il a du changé un peu depuis. En tout cas, il fera partie de ma liste de produits à investiguer pour ma sélection finale 😉

          Ben

  3. paul dit :

    moi j’utilise quand meme mon smartphone et ma tablette pour suivre mon portefeuille… j’ai que des fonds car pas le temps de garder mon nez coller tous les jours à l’écran.
    pour le moment j’utilise l’appli “portfolio analytique” sur android
    ça fait juste ce dont j’ai besoin:
    graphique comparatif et un peu d’analyse technique pour vérifier ce que raconte les “experts”

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Paul,

      Je ne connais pas “Portfolio analytique”… Parmi les lecteurs, y’a-t-il d’autres personnes qui utilisent cette application pour avoir d’autres retours?

      Si tu ne veux pas “garder le nez collé tous les jours à l’écran” le mieux est encore de ne pas avoir d’application sur tes appareils mobiles 😉 Sinon, la tentation est grande!

      Je pense que les applications sur appareils mobiles sont encore moins nécessaires quand on détient uniquement des fonds en portefeuille. Dans ce cas précis, faire le point une fois par semaine, voire même une fois par mois, est largement suffisant.

      Ben

      • Salut Ben,
        J’utilise également le broker Interactive Brokers, qui est non seulement très puissant, offre une palette de produits impressionnante, et est le moins cher.
        Voir ci-dessous :
        http://zen-option.com/module-5-choix-du-bon-broker/
        Tu as raison d’insister sur le journal de trading : comment progresser si l’on n’a pas traces de ses erreurs…?
        Et aussi pour pouvoir évaluer chaque stratégie si on en a plusieurs, il faut avoir un retour chiffré pour savoir quelle stratégie on garde et laquelle on abandonne. Pour bien faire, il faudrait ajouter une dimension TEMPS en plus d’inscrire le déroulement et les performances d’une stratégie. Je parle du temps passé pour appliquer la stratégie.
        Cela permet ainsi de détecter les stratégies les plus rentables par rapport au temps passé (productivité 😉
        Gaël de zenoption a récemment posté…Module 3 – Le temps est notre ami !My Profile

        • Ben de Bourse Ensemble dit :

          Salut Gaël,

          Ton dernier point est très important et souvent négligé malheureusement. On peut avoir une stratégie qui est beaucoup plus performante qu’une autre en terme de rendement par rapport au capital utilisé, mais si elle prend nettement plus de temps et d’énergie, elle ne sera pas nécessairement la plus intéressante, ni forcément viable.

          La performance doit donc aussi être pondérée par le temps.

          Ben

  4. Gestion De Production dit :

    Bonjour,
    merci pour ce partage . Très intéressant .
    Les informations sont très génial .
    Bonne journée.
    Gestion De Production a récemment posté…AccueilMy Profile

  1. 26/03/2015

    […] des règles qui m’apportent un avantage sur le marché, un bon plan de trading, les bons outils comme des screeners ou des indicateurs techniques, ça devait largement suffire. Pas besoin […]

  2. 28/03/2015

    […] screeners sont des outils ultra puissants en bourse. Le terme anglo-saxon signifie « filtres » en français. Ce sont donc […]

  3. 28/03/2015

    […] si vos outils sont les bons: il est impossible d’opérer sur les marchés sans quelques bons outils en bourse. Vous en avez certainement déjà certains qui vous accompagnent […]

  4. 28/03/2015

    […] dans mes listes de suivi. Je profite de cette occasion pour les commenter dans ProRealTime et conserver mon journal de trading. Les autres actions que je déplace sont suite à des notes que j’ai prises […]

  5. 07/07/2015

    […] Les outils boursiers sont INDISPENSABLES dans l’arsenal d’un bon trader ou d’un bon investisseur. Sans les bonnes armes, vous pouvez rentrer chez vous et arrêter la bourse. Vous ne serez tout simplement pas équipé correctement et vous passerez régulièrement à côté des meilleures opportunités.  Qui plus est, aller à la guerre en short est vraiment une mauvaise idée si vous tenez à votre peau… ou à votre argent pour être plus exact dans notre contexte […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge