Les dividendes et les réserves, c'est quoi?

Les dividendes et les réserves, c’est quoi?

Les dividendes et les réserves

Quand une entreprise génère des bénéfices (“earnings” en anglais) plusieurs choix se présentent aux administrateurs de l’entreprise.  Ils doivent prendre une décision et la présenter aux détenteurs d’actions ordinaires afin qu’ils votent et accepte la proposition ou non grâce à leurs droits d’actionnaire. Ces choix sont les suivants:

Choix des actionnaires face aux bénéfices

  • Conserver les bénéfices: Si l’entreprise choisit de conserver les bénéfices, alors ceux-ci sont mis en réserve pour permettre de croitre et espérer générer encore plus de bénéfices dans le futur.
  • Distribuer des dividendes: Si l’entreprise choisit de distribuer les bénéfices aux actionnaires, alors ceux-ci sont répartis proportionnellement au nombre d’actions détenues par chaque actionnaire.
  • Mélanger les deux options précédentes: Les actionnaires peuvent voter une approche mixte où seulement une partie des bénéfices sont distribués et une autre partie est mise en réserve pour permettre à l’entreprise de se développer.

Dans tous les cas, cet argent appartient quand même aux actionnaires. Ou bien directement dans leur poche. Ou bien en restant au sein de l’entreprise qui leur appartient proportionnellement à la part qu’ils possèdent de l’entreprise.

Exemple

Si on reprend l’exemple du précédent article, c’est-à-dire que l’entreprise a 200 000 actions. Imaginons maintenant que les administrateurs décident de distribuer seulement 50% des 300 000€ bénéfices qu’elle vient de faire sous forme de dividendes. Evidemment les actionnaires doivent approuver cette décision avant qu’elle ne puisse être exécutée. Les actionnaires se verront donc verser (300 000 x 0.50) / 200 000 = 0.75€ de dividende par action.

Pour les 150 000€ restants qui n’ont pas été distribués, ils seront mis en réserve. Si par exemple, l’entreprise détient 2 millions d’euros d’actifs au total, et doit payer 200 000€ à ses créditeurs et 300 000€ aux banques sous forme de dettes, alors ses actifs nets sont de 2 000 000 – 200 000 – 300 000 = 1 500 000€. Les 150 000€ de réserve viennent donc s’ajouter aux 1 500 000€ d’actif net existant, pour faire un nouvel actif net de 1 650 000€.

Maintenant les actionnaires ont non seulement touché 0.75€ de dividendes par action, mais la valeur liquidative de chaque action est passée de 1 500 000 / 200 000 = 7.5€ à 1 650 000 / 200 000 = 8.25€

Il est très important de comprendre que l’action ne vaut pas 8.25€ si l’actionnaire souhaite la vendre, mais en fait certainement pas mal plus que ça. Pourquoi? Par ce que l’entreprise va certainement continuer à générer des bénéfices dans les années à venir. Donc des investisseurs seraient probablement intéressés pour acheter cette action pour un montant de 10€ ou même plus si l’entreprise montre un fort potentiel de croissance.

 

C’est à vous: Que feriez vous si vous étiez à la place des administrateurs ou des actionnaires dans cet exemple? Conserver les bénéfices? Distribuer des dividendes? Ou un mix des deux?

Crédits photo: © Tom Bayer – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge