Martin Taylor - Le Tsar n'a pas d'habits (Hedge Fund Market Wizards) - Bourse Ensemble

Martin Taylor – Le Tsar n’a pas d’habits (Hedge Fund Market Wizards)

Martin Taylor - Le Tsar n'a pas d'habits (Hedge Fund Market Wizards)

Qui est Martin Taylor, le gérant de hedge fund et le Tsar qui n’a pas d’habits?

Quel est son style d’investissement et sa performance?

Quels sont ses conseils en bourse pour connaitre un tel succès?

[Note: Cet article fait partie de la série sur Les magiciens de Hedge Fund et a été tiré du livre “Hedge Fund Market Wizards: How Winning Traders Win” de Jack D. Schwager qui pourrait être traduit en français par “Les magiciens de Hedge Fund: Comment les traders gagnants gagnent”.]

C’est ce qu’on va voir en détails dans cette vidéo. Juste avant, cliquez sur le bouton S’ABONNER pour rejoindre les autres traders gagnants abonnés à la chaine Youtube Bourse Ensemble et recevoir les prochaines vidéos.

VIDÉO – Martin Taylor – Le Tsar n’a pas d’habits (Hedge Fund Market Wizards)

TRANSCRIPTION TEXTE – Martin Taylor – Le Tsar n’a pas d’habits (Hedge Fund Market Wizards)

Style d’investissement Utilise principalement de l’analyse fondamentale, mais aussi de l’analyse technique et de l’analyse graphique
Marchés et Secteurs Marchés actions des pays émergents, surtout Europe de l’est et Russie; options sur indices
Performances +27% par an sur 17 ans (1995 à 2011)

Histoire de Martin Taylor

La plupart des gérants de fonds cherchent à grossir les actifs sous gestion, pour Martin Taylor, c’est l’inverse. Dix ans après avoir démarré son hedge fund avec 20 millions de dollars levés et fait grossir ses actifs sous gestion à plus de 7 millards de dollars, il a prévenu ses investisseurs qu’il fermait tout!

Dans la lancée, il en a profité pour ouvrir un nouveau fond en limitant les actifs à seulement un quart du précédent. Ça n’est vraiment pas commun!

Martin habite à Londres et a démarré sur les marchés financiers plutôt tardivement. Avec une famille orientée à gauche et un père dans le partie travailliste, il n’était pas vraiment question d’aller travailler dans la City. C’est pourtant là que voulaient aller tous les étudiants dans les années 80.

En 1990, Martin a obtenu une licence d’histoire et espérait obtenir un job de comptable chez PriceWaterhouseCoopers… sans aucune connaissance en comptabilité! Mais avec un boulot d’auditeur, Martin pensait pouvoir trouver dans quelle entreprise il aimerait bosser par la suite.

À force d’auditer des entreprises, il a fini par se demander: “Comment ça se fait que tous ces imbéciles tout juste sortis de la fac arrivent à gagner plusieurs centaines de milliers d’euros par an et moi pas?!”. C’est alors qu’il est passé de quelqu’un qui n’était pas du tout intéressé par la bourse à quelqu’un qui était totalement fasciné.

Il réalisait que seulement 1% des traders intelligents étaient vraiment intelligents. À cette même période, Martin économisait pour constituer un apport et acheter une maison. Ça parait bizarre, mais il a finalement utilisé cet argent pour trader des options sur le FTSE (le marché britannique).

En achetant des options, le potentiel de gain est illimité alors que le potentiel de perte est limité.

10 mois après avoir rejoint Barings, il était devenu le principal gérant pour le fond de l’Europe de l’est et s’était spécialisé sur cette région et la Russie. Étant limité dans ses mouvements au sein de l’entreprise, en 1999 il a démissionné pour monter son propre hedge fund.

Conseils en bourse de Martin Taylor

  • Prenez des positions longues sur les marchés où les fondamentaux sont les plus positifs et si la tendance globale est aussi positive.
  • Il vaut beaucoup mieux avoir sa position dans une longue et puissante tendance supportée par des bases fondamentales solides.
  • Cherchez des sociétés avec de belles perspectives de croissance et faiblement valorisées par rapport à leurs prévisions de bénéfices et oubliez les sociétés ennuyeuses.
  • Peu importe que les cours d’une action ait déjà beaucoup grimpé, le plus important c’est de savoir si une action est correctement évaluée par rapport à ses prévisions.
  • Votre exposition aux marchés doit toujours rester dans votre zone de confort.
  • Votre obsession vis-à-vis de votre performance mensuelle peut négativement influencer vos décisions à long terme.
  • Les meilleures opportunités sont d’identifier une tendance mal appréciée par le marché parce que les intervenants extrapolent le passé plutôt que de regarder le futur.
  • Les investisseurs commettent souvent l’erreur de confondre la performance d’un gérant sur une année avec ses compétences.

La liste des managers couverts dans la série “Les magiciens de Hedge Fund”

Les Hommes Macro

Les Joueurs Multi-stratégies

Les Traders sur Actions

La suite dans le prochain épisode avec “Tom Claugus – Un changement de plans”…

C’EST À VOUS: Que pensez-vous de Martin Taylor, le magicien de Hedge Fund qui est un Tsar sans habits?

 

Lire des commentaires en français de “Hedge Fund Market Wizards: How Winning Traders Win” sur Amazon.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge