N’écoutez pas les conseils boursiers si vous ne savez ça

N’écoutez pas les conseils boursiers si vous ne savez pas ça

N’écoutez pas les conseils boursiers

Quels sont les conseils en bourse qui sont bons à écouter et ceux qui ne le sont pas?

Quels sont les problèmes avec les conseils boursiers que vous devez connaitre pour ne pas tomber les pièges?

Comment faire pour utiliser les conseils boursiers au mieux?

C’est ce qu’on va voir en détails dans cette vidéo. Juste avant, cliquez sur le bouton S’ABONNER pour rejoindre les autres traders gagnants abonnés à la chaine Youtube Bourse Ensemble et recevoir les prochaines vidéos.

VIDÉO – N’écoutez pas les conseils boursiers si vous ne savez pas ça

TRANSCRIPTION TEXTE – N’écoutez pas les conseils boursiers si vous ne savez pas ça

Une des plus grosses difficultés quand vous démarrez tout juste en bourse c’est de savoir qui écouter. Il existe des conseils, tuyaux, recommandations, à foison. Que ce soit à la télé, à la radio, sur internet ou même dans des livres (vous savez que j’aime particulièrement ce vecteur de communication), on est inondé par des conseils en tout genre… et malheureusement très souvent contradictoires!

N’écoutez donc pas les conseils boursiers si vous ne prenez pas quelques précautions auparavant…

Quels sont les problèmes avec les conseils boursiers?

Il existe 2 principaux problèmes auxquels vous êtes confrontés quand vous recevez des conseils en bourse:

  1. Qui prodigue le conseil?
  2. Quel est le cadre ou le contexte dans lequel le conseil est donné?

Qui prodigue le conseil boursier?

Il y a une expression bien connue derrière ce concept: “les conseilleur ne sont pas les payeurs”. On vit dans une société malheureusement où les vrais “conseils gratuits” sont de plus en plus rares. Une personne qui vous “conseille”, comme un banquier, a tendance à avoir un sérieux parti pris lorsqu’il vous communique ses conseils.

Son biais peut être volontaire ou non. Par exemple, il peut vous recommander tel ou tel produit d’épargne ou d’investissement maison car c’est le seul qu’il connait. Ce même banquier peut vous donner un conseil sur une solution parce qu’il va percevoir une commission généreuse pour chaque client qu’il signera avec cette solution. Il peut par conséquent vous orienter vers un produit potentiellement mauvais, uniquement dans son intérêt personnel.

Le produit n’est pas nécessairement mauvais de manière intrinsèque. Mais il peut y avoir mieux, plus efficace, plus simple, mieux adapté à votre situation ou votre profil d’investisseur, sur le marché et en-dehors de sa gamme de produits de bourse.

Quel est le cadre ou contexte dans lequel le conseil est donné?

Il existe un deuxième problème avant d’écouter des conseils boursiers et qui est tout aussi important. C’est un élément essentiel à considérer: le cadre ou le contexte!

Le cadre s’assimile aussi au contexte ou au référentiel dans lequel le conseil est donné. Ce problème peut d’ailleurs découler du premier. Dans ce scénario, le conseilleur se base sur un certain cadre (ses connaissances, ses croyances, ses propres produits, son intérêt personnel, etc.) pour conseiller un client.

J’avais listé quelques exemples de conseils pour gagner en bourse qu’on entend un peu partout quand j’avais expliqué mes erreurs en bourse lors de mes débuts. Il en existe de nombreux autres, ne serait-ce qu’au niveau des conseils d’achat ou de vente, sans être accompagnés de réelles explications. Ces conseils peuvent notamment être totalement contradictoires selon le cadre utilisé.

D’une certaine manière, heureusement qu’il existe différents cadres et qu’on n’utilise pas tous le même. Cette variété permet d’avoir divers points de vue sur un investissement. Selon un cadre en analyse fondamentale par exemple une action sera chère, alors que selon un cadre en analyse graphique, cette même action paraitra être une belle opportunité d’achat. Tout dépend depuis quel cadre vous observez la même chose!

Sans cette variété de cadres, on aurait tous une position identique à l’achat ou à la vente sur une même action. Aucun échange, ni transaction n’auraient lieu. Car pour pouvoir acheter une action (estimée peu chère à l’achat par l’acheteur), il faut une personne en face qui la vende (estimée généralement chère à la vente pour le vendeur). Ces deux intervenants opèrent sur la même action, mais partagent différents cadres, donc différents points de vue. Ils auraient en l’occurrence des conseils diamétralement opposés!

Un scalpeur (trading sur des unités de temps extrêmement courtes) ne donnera pas les mêmes conseils sur l’action Facebook, qu’un investisseur avec une approche dans la valeur du style de Warren Buffett qui prend des positions souvent à vie ou un William O’Neil qui se focalise sur des actions de croissance explosive sur un horizon court/moyen terme.

Que faire alors pour utiliser au mieux les conseils en bourse?

Alors comment résoudre ces problèmes de conseil? Qui écouter? Quel cadre utiliser?

Pour répondre à ces questions, il est surtout essentiel que vous compreniez qui vous donne le conseil et pour quelles raisons il vous le donne. Mais vous devez aussi comprendre le cadre auquel il fait référence. Ces points sont bien souvent plus importants que le conseil en lui-même. Et surtout, il vaut mieux focaliser votre attention sur ces deux points plutôt que d’écouter naïvement un conseil qu’on vous a donné et de l’appliquer aveuglément.

Renseignez-vous donc sur qui vous donne le conseil et pourquoi il vous le donne:

  • Applique-t-il ses propres conseils?
  • Quelle est sa performance récente et sur du long terme?
  • Quelle est sa crédibilité, sa notoriété?

Essayez ensuite de comprendre dans quel cadre le conseil vous a été donné. Pour cela, vous devez vérifier et comprendre les éléments sur lesquels l’approche en bourse est basée, comme:

Pour conclure

J’espère que vous ne verrez plus les conseils bousiers de la même façon maintenant et que vous essaierez de prendre un peu plus de recul pour identifier qui vous donne le conseil et dans quel cadre il est fourni. Mais n’en devenez pas parano non plus pour autant, essayez de garder la tête froide. Et si un conseil parait trop beau pour être vrai, c’est souvent qu’il l’est 😉

Merci d’avoir regardé cette vidéo!

Cliquez sur le bouton like juste en-dessous et abonnez-vous à la chaîne Youtube pour ne pas rater les prochaines vidéos.

En complément, accédez aussi gratuitement à ma formation exclusive “La Voie Rapide en Bourse vers l’Indépendance Financière” en cliquant sur la vignette correspondante pour que je vous montre comment démarrer correctement ou enfin réussir en bourse.

Allez voir aussi la vidéo suivante avec l’autre vignette.

À bientôt sur la chaine Bourse Ensemble et n’oubliez pas, faites partie des traders qui connaissent les pièges de conseils boursiers, qui savent remettre ces conseils dans leur contexte pour les utiliser au mieux!

C’EST À VOUS: Quel est votre cadre ou contexte d’investissement? Comment abordez-vous les conseils boursiers que vous recevez?

Crédits photo: © carlosgardel – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 28/03/2015

    […] La confusion quand il s’agit d’acheter la bonne action et au bon moment vient selon moi des avis et conseils qu’on peut lire et entendre un peu partout. Ces conseils sont souvent contradictoires! C’est pourquoi il est important de prendre quelques précautions avant d’écouter et suivre des conseils boursiers. […]

  2. 28/03/2015

    […] à des débutants ou à des experts. N’oubliez pas de préciser dans quel cadre ou contexte d’investissement vous vous reportez si ça a une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge