William O’Neil: L’art de la sélection d’action

William O’Neil: L’art de la sélection d’action

Note: La présentation de ce trader est tirée du livre “Market Wizards: Interviews with Top Traders” de Jack D. Schwager.

William O’Neil

William O’Neil

Style Très optimiste par nature et fan du système économique américain. S’exprime bien, confiant, a des avis sur tout et est très bullish sur les USA. Discipliné dans sa sélection d’actions et dans sa gestion du risque. Combine analyse fondamentale et chartisme pour de l’investissement sur la croissance en évitant les grosses capitalisations.
Marchés et Secteurs Actions
Performances A transformé $5,000 en $200,000 de 1962 à 1963. 40% de rendement sur 10 ans par la suite.

Histoire de William O’Neil

William O’Neil est l’exemple même d’une success story à l’américaine. Il est né à Oklahoma pendant la Grande Dépression, et est arrivé à construire une double fortune grâce à ses investissements et ses affaires.

Il a commencé sa carrière dans la finance en tant que stockbroker pour Hayden, Stone and Co. en 1958. Il a ensuite élaboré pendant plusieurs années sa célèbre stratégie d’investissement appelée “CAN SLIM” pour sélectionner des actions à fort potentiel. Cette méthode lui a permis de transformer $5,000 en $200,000 de 1962 à 1963.

En 1964, O’Neil s’achète un siège au New York Stock Exchange (NYSE) et fonde William O’Neil and Co., une société de recherche fournissant des services à de gros comptes institutionnels. En 1983, O’Neil lance “Investor’s Daily”, un concurrent direct du Wall Street Journal. Il publie aussi “Comment gagner avec les actions” (“How to Make Money in Stocks” en anglais) en 1988 qui deviendra le meilleur livre de l’année sur l’investissement.

Conseils de William O’Neil

  • Tout est possible avec un gros effort et de la persévérance.
  • Éviter d’acheter des actions avec une force relative élevée qui a déjà progressé de 10% par rapport à son cours de base.
  • Pas nécessaire d’avoir tout le temps raison. Il suffit de perdre le moins possible quand on a tort et au maximum 7% sur chaque position.
  • Ne pas penser qu’une action est sous-évaluée si elle se vend avec un faible PER (“Price earning ratio” en anglais).
  • Il n’y a pas de corrélation entre les dividendes et la performance d’une action.
  • Ne pas accorder vraiment d’importance aux indicateurs de survente ou surachat.
  • Ne pas se diversifier, mais plutôt détenir quelques lignes bien maîtrisées.
  • Utiliser les graphiques pour obtenir des informations difficiles à obtenir autrement, et pour suivre une grande variété d’action de manière organisée.
  • Posséder une méthode fiable pour sélectionner ses lignes.

Note: Schwager a aussi listé 18 conseils de O’Neil extraits du livre “Comment gagner avec les actions” (“How to Make Money in Stocks” en anglais). J’ai absolument envie de lire et résumer sur livre pour en savoir plus sur le système CANSLIM. J’ai donc décidé de ne pas les résumer ici mais de faire ça plus tard, alors il faudra être patient… 😉

La suite au prochain épisode avec “David Ryan: L’investissement en action comme une chasse au trésor“.

C’est à vous: Qui est fan de William O’Neil et pourquoi?

Lire des commentaires en anglais de “Market Wizards: Interviews with Top Traders” sur Amazon.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 19/03/2015

    […] vous le savez, j’ai découvert William O’Neil et sa méthode d’investissement CAN SLIM il n’y a pas très longtemps en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge