L'ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE financière asiatique - Bourse Ensemble

L’ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE financière asiatique

L'ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE financière asiatique

Faut-il vous renforcer ou vendre à découvert?

Faut-il vous réfugier avec l’or ou l’immobilier?

Faut-il tout simplement ne rien faire ou carrément arrêter la bourse?

[Note: Cet article constitue ma contribution à l’événement inter-blog: « Où investir son argent après la crise financière asiatique » organisé par Michel du blog Trading Attitude.Le Guide de la Bourse condensant tous les articles des participants est disponible en s’inscrivant ci-dessous ;-)]

Je me suis posé ces questions des dizaines de fois durant les 15 dernières années. C’est le genre de questions que beaucoup de particuliers se sont posées après l’explosion de la bulle techno, après la crise financière de 2008 – 2009 et après chaque crise avant en fait.

Et la question refait surface actuellement… pourtant, après de nombreuses interrogations au fil des années, pour moi la solution est évidente et toujours la même

Mais avant de la regarder en détails, regardons l’étendue des dégâts. La correction a débuté par les marchés asiatiques avec les baisses suivantes au 18 septembre depuis le début de l’année:

  • Chine: -15.87% (SHANGHAI COMPOSITE)
  • Hong Kong: -7.89% (HONG KONG HANG SENG INDIC)
  • Taïwan: -7.92% (TAIEX)

La correction s’est enclenchée en avril pour les marchés européens et en juillet pour les marchés américains. Cette même correction s’est dramatiquement accélérée sur l’ensemble des marchés à la mi-août!

Les marchés européens et américains résistent mieux, mais la situation reste néanmoins particulièrement morose. Les forts potentiels à l’achat sur ces marchés actions sont quasiment inexistants et pour la plupart, assez dangereux!

Alors quelles sont les options possibles?

Les solutions possibles

Renforcer à la baisse?

Se renforcer à la baisse C’est la solution pour “profiter des soldes”… je mets le terme entre guillemets car ce n’est pas du tout mon approche! Le principe de moyenner à la baisse a un sens dans une approche de l’investissement dans la valeur.

Le but est de profiter d’une baisse du prix d’une entreprise pour bénéficier d’une marge encore plus importante par rapport à la valeur intrinsèque de cette même entreprise. En assumant bien évidemment que cette même valeur intrinsèque n’a pas baissé aussi.

Avec une telle approche, effectivement la moindre baisse des cours est perçue comme une aubaine et une période de soldes où tout est moins cher à qualité égale.

Avec ma méthode Gagner en Bourse Simplement (GeBS), j’ai en revanche une approche plutôt momentum et suivi de tendance. Dans un tel contexte, la stratégie de moyenner à la baisse est tout simplement SUICIDAIRE!

Quand les cours baissent, le scénario est invalidé, il faut sortir, un point c’est tout!

Vendre à découvert?

Il faut faire l’inverse alors?… C’est-à-dire de profiter de la baisse en faisant le contraire avec de la vente à découvert (aussi appelée “VAD”)?

Pas si vite!

Il est extrêmement dangereux de revenir à l’achat sur une action en phase 1 de base au premier signe de hausse (voir les phases de marché). De la même manière, il est particulièrement risqué d’aller chercher une forte baisse après le premier signe de baisse en phase 3 de déclin. Et c’est encore plus vrai en phase 2 d’avancée, ce qui est le cas actuellement et depuis plus de 6 ans.

Il est par conséquent beaucoup trop tôt pour faire de la vente à découvert en hebdomadaire ou même en journalier. Pour ceux qui font de l’intraday, pourquoi pas! Pour les autres, il faut oublier!

La grosse tendance de fond est clairement haussière en mensuel et en annuel. En hebdomadaire et journalier, les intervenants sont beaucoup plus indécis. Les indices évoluent dans une figure graphique de creux en V particulièrement mou sur la partie droite, avec des volumes faiblards.

Le V Bottom sur le Nasdaq en journalier au 18 septembre 2015

Le V Bottom sur le Nasdaq en journalier au 18 septembre 2015

C’est pas ce qui caractérise un fort rebond technique, mais on est encore loin d’une continuation de la baisse…

Quoi que… le V bottom sur les marchés européens semble se transformer en double creux ou double bottom ou creux en W:

Le W Bottom sur le CAC40 en journalier au 18 septembre 2015

Le W Bottom sur le CAC40 en journalier au 18 septembre 2015

Le signal pour de la VAD serait de casser les plus bas d’août… ou encore mieux, d’aller casser la moyenne mobile à 200 jours en hebdomadaire 😉

Se réfugier avec l’or?

Se réfugier vers l'or

L’or est historiquement LA valeur refuge. Ça signifie que quand tout va mal avec la plupart des produits en bourse, alors il faut aller se réfugier auprès d’actifs plus sûrs, plus tangibles, plus matériels comme les matières premières par exemple. Et l’or est un de ces produits les mieux connus.

Quand les marchés boursiers baissent, les cours de l’or augmentent… enfin, ça c’était la théorie! Parce que voilà à quoi ressemble les cours de l’or depuis quelques années:

Cours de l'or en hebdo au 19 septembre 2015 (Gold Full1215 Future)

Cours de l’or en hebdo au 19 septembre 2015 (Gold Full1215 Future)

Et depuis la correction des marchés boursiers indiquée avec le rectangle jaune… les cours de l’or ne montent pas! Le refuge semble ne pas protéger grand chose malheureusement.

Tout mettre dans l’immobilier?

Investir dans l'immobilier

Le mieux est de toujours investir dans l’immobilier en parallèle de la bourse et de l’entreprenariat (voir Immobilier, Entrepreneuriat et Bourse – Avantages et Inconvénients).

De là à réallouer tout ses actifs ou une grande partie de ses actifs en bourse vers l’immobilier, c’est absurde! L’immobilier est un actif très peu liquide et ce genre de réallocation fréquente, au moindre petit signe de faiblesse des marchés boursiers serait totalement contre-productif.

Et merci la charge de travail pour acheter ou revendre un bien immobilier tout ça parce que les marchés financiers accusent d’une baisse pendant quelques semaines…

Arrêter la bourse?

Avec un MAUVAIS money management (c’est-à-dire une mauvaise gestion du risque et du capital), pourquoi pas! Cette pensée vous viendra certainement souvent à l’esprit si vous ne gérez pas les baisses et vos pertes correctement avec des techniques efficaces pour vous protéger.

Si votre money management est sérieux et que vous avez la discipline nécessaire pour l’appliquer avec rigueur, alors cette option n’en est pas une pour vous. Vous savez que la bourse est un PILIER essentiel pour vous enrichir. Ce serait une grave erreur de vous en passer, même temporairement 😉

Il ne faut donc pas la négliger, ni la délaisser quand les marchés corrigent un peu.

Ne rien faire?

Parfois la meilleure action à effectuer en bourse… c’est de ne rien faire! Ça signifie ne plus ouvrir de nouvelles positions, ne plus acheter des actions pour aller chercher des hausses, ne plus se renforcer. Ça vous fait gagner un temps considérable sur votre routine en bourse, c’est pas négligeable 😉

Vendre? Oui pourquoi pas! Même si vous ne faites plus rien, vous DEVEZ quand même TOUJOURS avoir vos protections en place pour vendre et solder automatiquement vos positions si le scénario se passe bien ou s’il se mal. Mais ça ne suffit pas… dans une situation comme en ce moment, il vous faut aller plus loin pour la solution ultime.

La solution ultime!

La solution ultime

La solution ultime actuellement c’est de RESTER en bourse et d’être patient! Ça inclut en grande partie de ne rien faire au niveau des achats… mais c’est aussi vous préparer pour quand les marchés repartent sérieusement. Vous devez être à l’affût!

Les meilleurs potentiels seront les locomotives qui vont tirer le reste du marché vers le haut une fois que la tendance haussière est de retour. Au passage, j’indique les changements de tendance tous les jours en direct sur Twitter avec:

  • Les Zones Rouges pour quand les marchés sont en tendance baissière et que les nouveaux achats devraient être interdits.
  • Les Zones Oranges pour quand les marchés sont sans réelle tendance et que les nouveaux achats sont autorisés mais plus risqués.
  • Les Zones Vertes pour quand les marchés sont en tendance haussière et que les nouveaux achats sont autorisés et recommandés.

Ces périodes d’incertitudes ou de légères baisses sont aussi un moment parfait pour utiliser ce gain de temps dans votre routine pour revoir les éléments de base de votre stratégie, analyser vos opérations, vos erreurs, optimiser votre routine et votre méthode.

Quand les marchés décollent de nouveau, vous serez fin prêts à profiter des plus belles actions: les tempêtes suite à des calmes plats que je décris dans “Les Essentiels pour Gagner en Bourse Simplement

Pour conclure

Ne paniquez pas quand les marchés deviennent difficiles. Si vous avez fait votre travail préparatif convenablement avant d’acheter des actions, avec une méthode solide alors vous êtes constamment protégés.

Vous avez seulement à être prêt pour sauter de nouveaux sur les meilleures opportunités dès qu’elles pointent de nouveau le bout de leur nez 😉

Pour finir, je vous rappelle que cet article fait partie de l’événement inter-blog « Où investir son argent après la crise financière asiatique ». Allez donc vite voir tous les articles présentés par les autres participants:

C’EST À VOUS: Où comptez-vous investir votre argent après cette crise financière asiatique?

Crédits photo: © www.israelvalley.com, Roman Bodnarchuk, alice_photo, vladimirfloyd, carloscastilla – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

25 réponses

  1. Bonjour Ben !

    Merci pour ce bel article. L’or n’a pas réellement profité de cette crise. La tendance reste baissière.

    L’immobilier ? En cas de crise de l’euro sa valeur va chuter.

    Donc, nous sommes d’accord, il faut rester en bourse et flairer les belles opportunités. D’ailleurs pendant cette crise certaines valeurs ont progressé.
    Michel de Trading-Attitude a récemment posté…Où investir son argent après la crise ?My Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Michel,

      Pour l’or, c’est assez rare qu’il y ait un tel manque de corrélation inverse avec les actions…

      Dans tous les cas, il faut être en bourse! Il y a tellement de manière de profiter des marchés que ça serait dommage de s’en priver 🙂

      Ben

  2. Sovanna Sek dit :

    Bonjour Ben,

    L’immobilier n’est pas un placement anti-crise et on a vu les conséquences en 2008 même si les politiques ont déversé des aides publiques ou des dispositifs d’optimisation fiscale pour soutenir le secteur. De plus, ce n’est pas un placement liquide surtout en cas de déflation qui risque de durer à cause de la Chine.

    Quant à la Bourse, ne rien faire me parait plus productif. D’un point de vue technique, les indices américains sont en phase de distribution. On peut conclure que les grosses mains ont déserté le marché.

    Enfin, l’or n’est pas une valeur refuge absolue. Si tu veux faire ta propre opinion, regardes mes articles sur Tendance.com (http://www.tendance.com/).

    Cordialement.
    Sovanna Sek a récemment posté…2 types d’actions cotées en Bourse à surveiller en cas de turbulencesMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Sovanna,

      Oui, les conséquence de la crise des subprimes en 2008 ont été catastrophiques pour l’immobilier. Mais comme avec une approche dans la valeur, aux premiers signes de baisse des prix des biens, certains se sont rués pour “acheter à bon prix”. La chute a été bien plus virulente par la suite et les “achats à bons prix” se sont révélés être des gouffres financiers avant de pouvoir être rentable.

      C’est ce genre de scénarios que j’essaie d’éviter à tout prix en bourse. Toutes ces “belles” petites opportunités quand les marchés corrigent sont belles… mais elles sont tôt ou tard complètement balayées par un crash important. Et là, c’est le retour à la case départ!

      Ben

    • Il faut quand même détenir de l’immobilier, même si sa valeur risque de s’effondrer en cas de sortie de l’euro. En cas de crise majeure, comme cela ne manquera pas d’arriver (guerre civile ou effondrement bancaire majeur), cela permet d’avoir un bien tangible.

      Il est bien clair cependant, que le mieux c’est de se casser d’Europe continentale. Mais pour aller où ?

      Dans cet optique, la bourse c’est mieux. Mais quid si les banques font faillite ? Que deviennent les titres ?
      Michel de Trading Attitude a récemment posté…Où investir son argent après la crise ?My Profile

      • Ben de Bourse Ensemble dit :

        Si les marchés s’effondrent totalement, on est tous dans la m@£$e! Peu importe qu’on ait beaucoup d’actifs en bourse ou très peu. Tout s’effondrerait de toute façon! Autant commencer à construire un bunker maintenant 🙂

        Pour “se casser de l’Europe continentale”, j’ai des pistes:
        Les pus beaux PARaDIS FISCAUX en bourse

        🙂

        Ben

  3. Bonjour Ben,
    Pour moi aussi la bourse reste la meilleure alternative, des hausses comme des baises il y en a toujours eu, le rôle du trader est de repérer ces zones et de trader en conséquence ou d’attendre que le marché soit comme il le désire (haussier pour le swing trading long only par exemple), ne pas prendre de position c’est trader car il y a quand même eu une analyse et notre premier objectif est de protéger notre capital.
    Bonne journée
    Laurent
    Laurent de lapassiondutrading a récemment posté…Comment investir son argent après la crise asiatiqueMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Très bonnes paroles Laurent 😉

      La difficulté ensuite reste d’avoir la discipline pour appliquer ces préceptes avec rigueur…

      Ben

  4. sam ventura dit :

    la règle c’est simple se boucher les oreille des bruits de marchés et rester a l’afflux des opportunité
    sam ventura a récemment posté…Forex – Comment trouver une devise qui CARBURE aux PIPSMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Sam,

      Tu as raison… même si cette règle est beaucoup plus difficile à suivre quand on débute que quand on a de l’expérience. Il suffit de voir les difficultés rencontrées par Nicolas Darvas à ce sujet et les conséquences sur sa performance. J’avoue avoir eu beaucoup de mal à y arriver personnellement. Et c’est encore pas parfait malheureusement 🙁

      Ben

  5. Seb Say dit :

    « It was never my trading that made the big money, it was always the waiting »
    disait le plus grand trader de tous les temps : Jesse Livermore
    Et tu confirmes Ben 😉
    Seb Say a récemment posté…« Comment vendre en bourse au meilleur moment ? »My Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Eh oui la patience Seb… une vraie vertu en bourse! C’est pour ces moment-là que le mental doit être travailler régulièrement tout le reste du temps quand tout va bien. Quand ça va mal ou que les marchés deviennent mous et incertains, alors nos pensées nous poussent à agir à tort!

      Ben

    • Sauf que le “waiting” avec les actions c’est long. C’est pour cela que je préfère l’intraday tout en ayant du long avec les actions. Il faut panacher.

      Celui qui reste collé à un comportement n’est pas assez flexible pour survivre.
      Michel de Trading Attitude a récemment posté…Un oscillateur bien pratique pour traderMy Profile

  6. Nicolas dit :

    Bonjour Ben,

    Effectivement les vagues baissières comme que nous subissons nous mettent à tous un coup au moral mais il ne faut pas pour autant arrêter la bourse car après la tempête… Il ne peut se passer que des bonnes choses 😉

    Nicolas
    Nicolas a récemment posté…Les 30 meilleurs blogs sur la bourseMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Nicolas,

      Je RECHERCHE justement les tempêtes… haussières! 🙂 Mais ils faut qu’elles interviennent après un joli calme plat.

      Ben

  7. Sophie dit :

    Bonsoir Ben

    Pour l’or, le FCP EDR Goldsphère (B) (FR0010664086) devrait bientôt reprendre de la hauteur 😉

    La résurrection des matières premières en 2016 ? Affaire à suivre !
    Sophie a récemment posté…Baisse des matières premières, la Chine a bon dos !My Profile

  1. 22/09/2015

    […] L’ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE de Ben de BourseEnsemble […]

  2. 22/09/2015

    […] L’ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE de Ben de BourseEnsemble […]

  3. 23/09/2015

    […] L’ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE de Ben de BourseEnsemble […]

  4. 23/09/2015

    […] L’ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE de Ben de BourseEnsemble […]

  5. 24/09/2015

    […] L’ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE Ben de BourseEnsemble […]

  6. 19/10/2015

    […] L’ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE de Ben de BourseEnsemble […]

  7. 08/04/2017

    […] L’ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE de Ben de BourseEnsemble […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge