Les plus beaux PARADIS FISCAUX en bourse - Bourse Ensemble

Les plus beaux PARADIS FISCAUX en bourse

Les plus beaux paradis fiscaux en bourse

Comment alléger vos impôts et conserver la plus grande partie de vos gains?
Quels sont les pays qui constituent les plus beaux paradis fiscaux pour opérer en bourse?
Où est l’impôt le plus bas sur les plus-values boursières ou sur les dividendes?

[Note: Les données ont été mises à jour le 22 mai 2015. Je précise que je ne suis pas avocat fiscaliste, donc les éléments dans cet article sont à prendre à titre d’information uniquement et je vous recommande de vous rapprocher d’un expert en fiscalité internationale pour plus de détails et précisions.]

Quand vous commencez à gagner pas mal d’argent en bourse, une question inévitable que vous allez vous poser est la suivante: comment faire pour payer moins d’impôts et garder une partie plus importante de vos plus-values?

Bien évidemment, il existe quelques solutions que tout le monde connait en France en passant par différentes enveloppes fiscales pour optimiser vos propres impôts et alléger la facture: 3 enveloppes fiscales pour investir en bourse en France.

Mais ces solutions ne vont généralement pas très loin et ont un intérêt vite limité. Pour passer la vitesse supérieure, il est parfois judicieux de regarder ce qui se fait ailleurs… comme notamment dans les fameux paradis fiscaux avec ou sans expatriation.

Paradis fiscal

Alors qu’est-ce qu’un paradis fiscal?… la réponse n’est pas évidente du tout en fait! Personne n’est véritablement d’accord sur la définition stricte d’un paradis fiscal. Voici Définition d’un paradis fiscal sur Wikipedia:

Un paradis fiscal est un pays ou territoire à fiscalité réduite ou nulle, c’est-à-dire où le taux d’imposition est jugé très bas en comparaison avec les niveaux d’imposition existant dans les pays de l’OCDE.

Cette notion sous-entend donc que s’il y a des paradis fiscaux c’est parce qu’il existe des enfers fiscaux. La France rentre probablement dans ce second groupe…

L’univers des paradis fiscaux est gigantesque et particulièrement complexe. Il existe notamment de nombreux aspects qui interviennent selon votre situation ou l’entité concernée:

  • Entreprise: impôts sur les sociétés (bénéfices entre autres)
  • Personnel: impôts sur les revenus, sur les plus-values (mobilières, immobilières), sur les dividendes.

La solution finale la plus adaptée à votre situation personnelle est souvent encore plus complexe puisque parfois les deux doivent être pris en compte. Vous devez garder à l’esprit qu’il existe aussi la possibilité d’effectuer des montages juridiques extrêmement complexes pour gagner sur plusieurs tableaux en même temps, ou en restant dans votre pays de résidence sans vous expatrier.

Ces montages financiers complexes ont un coût non-négligeable, mais sont généralement extrêmement lucratifs. Les grands groupes comme Amazon, Apple, Total en usent et en abusent et c’est la raison pour laquelle ils paient au final très très peu d’impôts et sont aussi profitables.

Pour rappel d’ailleurs, Warren Buffett paie proportionnellement nettement moins d’impôts que sa propre secrétaire 🙂

Paradis bancaire / financier

Souvent très lié au paradis fiscal, il existe aussi un autre concept très proche, c’est le paradis bancaire ou financier. Un pays considéré comme paradis fiscal n’implique pas nécessairement que son système bancaire ou financier est opaque, obscure ou anonyme. La suisse est un bon exemple de système bancaire opaque où la plupart des informations concernant les intervenants sont anonymes et confidentielles.

À ce sujet, le Tax Justice Network publie chaque année son « Financial Secrecy Index » contenant l’indice d’opacité (Opacity Component Value). Cet indice permet de connaitre le niveau de transparence de nombreux pays à travers le monde.

Différents organismes essaient de maintenir des listes des paradis fiscaux sur la planète. Mais comme il n’existe pas de définition unique, ni claire, les listes changent constamment et ne sont pas uniformes. La dernière liste mise à jour par la France en janvier 2014 référençant les pays les moins coopérants est la suivante:

  • Botswana (Afrique)
  • Brunei (Asie)
  • Guatemala (Amérique centrale)
  • Îles Marshall (Océanie)
  • Îles Vierges britanniques (Caraïbes)
  • Montserrat (Caraïbes)
  • Nauru (Océanie)
  • Niue (Océanie)
Carte mondiale des paradis fiscaux

Carte mondiale des paradis fiscaux

Liste des meilleurs paradis fiscaux pour trader

Voici maintenant une liste que j’ai élaborée à l’aide de nombreuses sources pour référencer les meilleurs paradis fiscaux pour trader. Cette liste est basée sur le fait d’être résident dans le pays concerné et se base sur les enveloppes fiscales les plus standard. Il existe souvent d’autres solutions plus avantageuses pour payer moins d’impôts comme avec le PEA et l’assurance vie en France par exemple.

J’en ai profité pour lister la France, le Canada et le Royaume-Uni à titre de comparaison. J’ai aussi ajouté les impôts sur les revenus et les impôts sur les sociétés pour fournir un ensemble plus complet.

Pour information, la plupart des pays ont tendance à appliquer l’impôts sur les revenus pour les plus-values boursières quand celles-ci constituent la source de revenus principale.

Pays Impôts sur les plus-values Impôts sur les dividendes Impôts sur les revenus Impôts sur les sociétés
Belgique  33%  25%  25% – 50%  24.98% – 35.54%
Bermudes  0%  0% 0% 0%
Canada  0% – 25%  0% – 30%  0% – 50%  11% – 31%
Émirats Arabes Unis (Dubaï) 0% 0% 0% 0% – 55%
France  15% – 60.5%  0% – 45%  0% – 45%  15% – 36.6%
Hong Kong  0%  0%  0% – 15%  16.5%
Ile Maurice  0%  0%  15%  15%
Iles Caïmans  0%  0%  0% 0%
Iles Vierges Britanniques  0%  0% 0% 0%
Irlande  33%  20%  0% – 40%  12.5% – 25%
Jersey  0%  0%  0% – 21%  0% – 20%
Luxembourg  6% – 52.45%  20% – 40% 6% – 52.45%  28%
Monaco  0%  0% 0%   6% – 33%
Royaume-Uni  0% – 45%   0% – 36.1% 0% – 45%  20% – 21%
Singapour  0%  0%  0% – 20%  17%
Suisse  0%  40%  40%  17.92%

Pour conclure

Les paradis fiscaux ont souvent une très mauvaise image car ils sont parfois associés aux besoin de cacher de l’argent sale ou de blanchir de l’argent. Mais essayer de conserver une partie plus importante du fruit de son travail ou de ses investissements n’est pas foncièrement mauvais ni douteux d’un point de vue étique.

Gardez à l’esprit aussi que plus tôt vous bénéficiez d’un taux d’imposition allégé et plus vite vous activez le mécanisme magique des intérêts composés pour faire grossir votre patrimoine rapidement! Évidemment le facteur fiscal n’est pas le seul à prendre en considération lors d’une expatriation…

C’EST À VOUS: Quel est le pays qui vous tente le plus? En connaissez-vous d’autres qui vous paraissent intéressants?

Crédits photo: © Unclesam – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

28 réponses

  1. Salut Ben,

    La taxation sur les plus-values en France varie plutôt de 15,50% (prélèvements sociaux) à 36,50%, pourquoi 60,50% ?
    Je ne discute pas sur les autres pays, car je ne connais pas leurs taux de taxations, mais ceux de la France me surprend….
    Alex
    Alex de la bourse à LT a récemment posté…Mon portefeuille trading : + 59,88% et l’indice cac40 : + 45,62%My Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Alex,

      Les plus-values mobilières dans l’enveloppe fiscale la plus basique (CTO) entrent dans l’impôt sur le revenu. Le taux d’imposition est le taux marginal allant de 0% à 45% auquel les prélèvements sociaux de 15.5% sont rajoutés. L’impôt est donc compris entre 15.5% et 60.5%. Évidemment il existe d’autres enveloppes fiscales plus avantageuses en France avec le PEA et l’assurance vie, ce qui est le cas aussi dans d’autres pays. Mais pour l’article, je me suis basé sur les taux les plus basiques sans rentrer dans toutes les niches fiscales disponible dans chaque pays.

      Ben

  2. sam ventura dit :

    la polynésie francaise la France sous les tropiques, mais perdu dans le pacifique

    le liberland tout nouveau en Europe pour combien de temps

    Antigua-et-Barbuda tout nouveau

    Andorre sut c’est à coté de chez nous

    Les Bahamas ah les tropiques loin de la France

    Malte pour créer sa société offshore

    Dubaï

    ça en fait des destinations
    sam ventura a récemment posté…ATTENTION ! Ne ratez pas ces deux bombesMy Profile

  3. Adam P dit :

    Si je comprends, les Bermudes, les Iles Caimans et les Iles Vierges Britanniques sont les paradis fiscaux de rêve alors. Aucun impôt sur le revenu, ni sur les plus-values rien…

    J’avoue hésiter passer le cap, comme vous le dites, les paradis fiscaux ont souvent une mauvaise image. Il n’y a rien d’illégal à proprement parler ?
    Adam P a récemment posté…Top Option et son montant de dépôt minimum en options binairesMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Bonjour Adam,

      Certains pays listés sont de purs paradis fiscaux comme ceux mentionnés… ils sont tout à fait légaux! Mais ils ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte comme je l’ai précisé à la fin de l’article. Parmi les autres critères, il y a évidemment la qualité de vie, les coûts sur place, la culture, l’isolement… mais aussi la difficulté à devenir résident au travers des visas. Ce qui est un des principaux handicap avec les iles que tu mentionnes 😉

      Ben

  4. Olivier dit :

    Salut Ben,
    Le grand intérêt de la Belgique c’est de ne pas imposer les plus plus-values ! Les 33% mentionnés correspondent à des plus-values spéculatives venant d’une gestion qu’un “bon père de famille” n’appliquerait pas. Je pense que la majorité des investisseurs ne sont pas taxés au final.
    Olivier

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Olivier,

      Ce que tu dis est vrai pour la Belgique… et de nombreux autres pays listés dans mon article. J’en ai d’ailleurs profité pour rajouter cette information importante dans l’article. Il existe souvent des enveloppes fiscales ou des règles plus avantageuses que la solution standard pour payer moins d’impôts comme avec le PEA et l’assurance vie en France ou la durée de détention.

      Ben

  5. merci pour cet article.
    il y a quelques années j’avais ouvert une file sur le forum universbourse.
    il y a des infos qui pourrait vous intéresser également.
    L’ile Maurice est intéressant car langue française et le décalage horaire est gérable
    Mikael de revenumassif.fr a récemment posté…Dividendes : 7 raisons d’investir dans les actionsMy Profile

  6. Je connais un trader indépendant qui est parti en Bulgarie, après il n’y a pas que l’imposition à prendre en compte mais aussi le niveau de vie. L’avantage c’est qu’on gagne la même somme peut importe où l’on est mais nos dépenses diffèrent.
    mathieu de je-serai-trader-pro.fr a récemment posté…Les chandeliers japonais, pour éclairer ton tradingMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Mathieu,

      C’est pas tout à fait vrai… on gagne la même somme en opérant dans un pays qui est nettement moins taxé, mais surtout on en garde beaucoup plus! Et il est vrai que dans la plupart des pays à faible taxation, le coût de la vie est aussi inférieur. Ce qui creuse encore plus l’écart et l’intérêt d’aller chercher de tels pays 😉

      Ben

  7. john smith dit :

    et dubai quand pensez vous?
    la fiscalité y est à 0%.

    La question que je me pose c’est sur la fiscalité des futures américains est-ce que lorsque l’on habite à dubai vu qu’il n’y a pas de conventions fiscales sur la double imposition entre les emirats arabe unis et les USA, les usa prélèvent-ils des impots sur les gains réalisé sur les futures américains?

    • Salut John (joli pseudonyme au passage!),

      Effectivement, les gains et dividendes ne sont pas taxés à Dubaï. J’en ai profité pour mettre l’article à jour avec ces informations…

      Pour le cas des futures américains, je ne pense pas que les USA prélèvent des impôts sur les gains réalisés en étant résident à Dubaï, mais il faudrait confirmer avec un fiscaliste 😉

      Ben

  8. Olivier dit :

    Salut Ben et felicitations pour ton article !
    Tu as oublié les 2 paradis fiscaux que sont Gibraltar et Malte.
    Je trade depuis 2009 et j’ai créé un fond d’investissement à Gibraltar ou je ne paye pas d’impôt sur les bénéfices (n’étant pas resident britannique) et je réside à Malte ou je ne paie pas d’impôt sur le revenu (mes investissements n’étant pas réalisés à Malte).
    Gibraltar fait partie du Royaume Uni, les fonds ouverts sont réglementés par le GFSC (sous tutelle FCA), gage de sérieux qui offre des protections pour les capitaux.
    Malte est un vrai paradis à tout point de vue : à 2h d’avion de Paris, une grosse communauté Française, une fiscalité aussi attrayante que son climat, de belles plages pour profiter du soleil méditerranéen et de nombreux lieux de sorties (restaurant, hotel casino, discothèque…).
    Pour caricaturer je dirais que Malte est l’enfant qu’Ibiza à eu avec le Luxembourg !
    Bref on ne s’ennuie pas une seconde.
    D’ailleurs énormément de joueurs de poker pro y vivent (mais peu de traders francophone)!
    M’ expatrier à Malte à été une des meilleures decision de ma vie.
    Si vous pouvez vous le permettre n’hesitez pas à faire le pas (vous pouvez me contacter si vous avez besoin d’infos).
    Bonne continuation. Olivier

    • Ludo dit :

      Salut Olivier

      Comment te contacter ? J’aurais besoin d’info sur la structure que tu as montés à Gibraltar

      Je suis tout quitter en France et m’expatrier o soleil.

      Que pensez vous du statut de non résident habituel rnh au Portugal ?

    • Cedric Chanu dit :

      Bonjour Olivier, c’est Cédric, je trade également et je vais m’installer sur Malte en Janvier 2018, on pourra peut-être ce voir. Je vais fermer ma SAS en France mais je me demande si Je pense créer un société à H.K. As-tu comparé s’il n’était pas plus simple de trader directement comme particulier de Malte ?

    • Moulay elhaj dit :

      Bonjour olivier,

      Je compte aussi m’y installer et trader pour mon compte perso. Pourrais-tu me dire d’avantage sur la procédure que tu as suivi?
      Merci pour ton retour

  9. Frederic Habert dit :

    Bonjour Olivier,
    J’aurais egalement besoin d’infos sur la structure/fond d’investissement que tu as monte a Gibraltar car je suis dans la même demarche mais sur l’île Maurice et je souhaiterais comparer les avantages/coûts/benefices des 2 avant de choisir. Peut-on en parler. Comment te contacter?. Merci d’avance.
    Bien a toi
    Frederic

  10. raph dit :

    Hello,

    OK donc pour pour les plus value. En revanche comment transférer son argent “français” dans ces pays en toute légalité ? J’imagine que c’est tres taxé ?

    • Bonjour Raph,

      Cela dépend du pays dans lequel tu vas et de ton cas précis, patrimoine, etc. Mais dans l’ensemble les pays qui t’accueillent sont ravis de te voir arriver avec des capitaux, donc ce ne sont pas eux qui vont te taxer. Si tu as déjà réglé tes impôts avec la France, elle ne doit pas non plus te limiter dans ton expatriation.

      Ben

  11. Franck dit :

    Hello Olivier,

    Idem avec un ami nous sommes en train de finaliser notre projet de créer une société de gestion de portefeuille pour particuliers et peut être professionnels.

    Serais tu enclin à communiquer avec nous afin qu’on puisse échanger et grâce à ton expérience gagner du temps dans notre démarche. Nous rencontrer, pourquoi pas?

    Il est fort possible que nous ayons un échange très instructif, et constructif dans les deux sens.

    Au plaisir de te lire
    Franck

  12. Oj dit :

    Bonjour Olivier,

    Comment te contacter ? Je souhaite également vivre à Malte. Je trade le Forex avec un chouette rendement 🙂

  13. michel dit :

    Bonjour
    je réside à Maurice depuis 2010.La fiscalité portant sur les valeurs mobilières est très favorable (dividendes:15% plus value :0%).
    Qu’en est-il de la fiscalité à Andorre et Malte ?
    merci pour vos réponses.

  14. Yann dit :

    bonjour,

    A Malte, les revenus non reversés ne sont pas taxés (remittance basis)

  15. Djamel dit :

    Bonjour,
    pouvez-vous me conseiller un expert en fiscalité (internationale) pour optimiser une plus-value boursière et payer le moins d’impôts sans expatriation ?
    merci

    • Bonjour Djamel,

      Je ne suis pas fiscaliste, ce n’est donc pas ma spécialité. Dans ma situation perso, j’ai choisi l’expatriation alors je ne peux malheureusement pas te renseigner…

      Ben

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge