Les plus beaux PARADIS FISCAUX en bourse - Bourse Ensemble

Les plus beaux PARADIS FISCAUX en bourse

Les plus beaux paradis fiscaux en bourse

Comment alléger vos impôts et conserver la plus grande partie de vos gains?
Quels sont les pays qui constituent les plus beaux paradis fiscaux pour opérer en bourse?
Où est l’impôt le plus bas sur les plus-values boursières ou sur les dividendes?

[Note: Les données ont été mises à jour en 2019. Je précise que je ne suis pas avocat fiscaliste, donc les éléments dans cet article sont à prendre à titre d’information uniquement et je vous recommande de vous rapprocher d’un expert en fiscalité internationale pour plus de détails et précisions.]

Quand vous commencez à gagner pas mal d’argent en bourse, une question inévitable que vous allez vous poser est la suivante: comment faire pour payer moins d’impôts et garder une partie plus importante de vos plus-values?

Bien évidemment, il existe quelques solutions que tout le monde connait en France en passant par différentes enveloppes fiscales pour optimiser vos propres impôts et alléger la facture: 3 enveloppes fiscales pour investir en bourse en France.

Mais ces solutions ne vont généralement pas très loin et ont un intérêt vite limité. Pour passer la vitesse supérieure, il est parfois judicieux de regarder ce qui se fait ailleurs… comme notamment dans les fameux paradis fiscaux avec ou sans expatriation.

Paradis fiscal

Alors qu’est-ce qu’un paradis fiscal?… la réponse n’est pas évidente du tout en fait! Personne n’est véritablement d’accord sur la définition stricte d’un paradis fiscal. Voici Définition d’un paradis fiscal sur Wikipedia:

Un paradis fiscal est un pays ou territoire à fiscalité réduite ou nulle, c’est-à-dire où le taux d’imposition est jugé très bas en comparaison avec les niveaux d’imposition existant dans les pays de l’OCDE.

Cette notion sous-entend donc que s’il y a des paradis fiscaux c’est parce qu’il existe des enfers fiscaux. La France rentre probablement dans ce second groupe…

L’univers des paradis fiscaux est gigantesque et particulièrement complexe. Il existe notamment de nombreux aspects qui interviennent selon votre situation ou l’entité concernée:

  • Entreprise: impôts sur les sociétés (bénéfices entre autres)
  • Personnel: impôts sur les revenus, sur les plus-values (mobilières, immobilières), sur les dividendes.

La solution finale la plus adaptée à votre situation personnelle est souvent encore plus complexe puisque parfois les deux doivent être pris en compte. Vous devez garder à l’esprit qu’il existe aussi la possibilité d’effectuer des montages juridiques extrêmement complexes pour gagner sur plusieurs tableaux en même temps, ou en restant dans votre pays de résidence sans vous expatrier.

Ces montages financiers complexes ont un coût non-négligeable, mais sont généralement extrêmement lucratifs. Les grands groupes comme Amazon, Apple, Total en usent et en abusent et c’est la raison pour laquelle ils paient au final très très peu d’impôts et sont aussi profitables.

Pour rappel d’ailleurs, Warren Buffett paie proportionnellement nettement moins d’impôts que sa propre secrétaire 🙂

Paradis bancaire / financier

Souvent très lié au paradis fiscal, il existe aussi un autre concept très proche, c’est le paradis bancaire ou financier. Un pays considéré comme paradis fiscal n’implique pas nécessairement que son système bancaire ou financier est opaque, obscure ou anonyme. La suisse est un bon exemple de système bancaire opaque où la plupart des informations concernant les intervenants sont anonymes et confidentielles.

À ce sujet, le Tax Justice Network publie chaque année son « Financial Secrecy Index » contenant l’indice d’opacité (Opacity Component Value). Cet indice permet de connaitre le niveau de transparence de nombreux pays à travers le monde.

Différents organismes essaient de maintenir des listes des paradis fiscaux sur la planète. Mais comme il n’existe pas de définition unique, ni claire, les listes changent constamment et ne sont pas uniformes. La dernière liste mise à jour par la France en janvier 2014 référençant les pays les moins coopérants est la suivante:

  • Botswana (Afrique)
  • Brunei (Asie)
  • Guatemala (Amérique centrale)
  • Îles Marshall (Océanie)
  • Îles Vierges britanniques (Caraïbes)
  • Montserrat (Caraïbes)
  • Nauru (Océanie)
  • Niue (Océanie)
Carte mondiale des paradis fiscaux

Carte mondiale des paradis fiscaux

Liste des meilleurs paradis fiscaux pour trader

Voici maintenant une liste que j’ai élaborée à l’aide de nombreuses sources pour référencer les meilleurs paradis fiscaux pour trader. Cette liste est basée sur le fait d’être résident dans le pays concerné et se base sur les enveloppes fiscales les plus standard. Il existe souvent d’autres solutions plus avantageuses pour payer moins d’impôts comme avec le PEA et l’assurance vie en France par exemple.

J’en ai profité pour lister la France, le Canada et le Royaume-Uni à titre de comparaison. J’ai aussi ajouté les impôts sur les revenus et les impôts sur les sociétés pour fournir un ensemble plus complet.

Pour information, la plupart des pays ont tendance à appliquer l’impôts sur les revenus pour les plus-values boursières quand celles-ci constituent la source de revenus principale.

Pays Impôts sur les plus-values Impôts sur les dividendes Impôts sur les revenus Impôts sur les sociétés
Belgique 33% 25% 25% – 50% 24.98% – 35.54%
Bermudes 0% 0% 0% 0%
Canada 0% – 25% 0% – 30% 0% – 50% 11% – 31%
Émirats Arabes Unis (Dubaï) 0% 0% 0% 0% – 55%
France 15% – 60.5% 0% – 45% 0% – 45% 15% – 36.6%
Hong Kong 0% 0% 0% – 15% 16.5%
Ile Maurice 0% 0% 15% 15%
Iles Caïmans 0% 0% 0% 0%
Iles Vierges Britanniques 0% 0% 0% 0%
Irlande 33% 20% 0% – 40% 12.5% – 25%
Jersey 0% 0% 0% – 21% 0% – 20%
Luxembourg 6% – 52.45% 20% – 40% 6% – 52.45% 28%
Monaco 0% 0% 0% 6% – 33%
Royaume-Uni 0% – 45% 0% – 36.1% 0% – 45% 20% – 21%
Russie 20% 13% 13% 15,5% – 20%
Singapour 0% 0% 0% – 20% 17%
Suisse 0% 40% 40% 17.92%

Pour conclure

Les paradis fiscaux ont souvent une très mauvaise image car ils sont parfois associés aux besoin de cacher de l’argent sale ou de blanchir de l’argent. Mais essayer de conserver une partie plus importante du fruit de son travail ou de ses investissements n’est pas foncièrement mauvais ni douteux d’un point de vue étique.

Gardez à l’esprit aussi que plus tôt vous bénéficiez d’un taux d’imposition allégé et plus vite vous activez le mécanisme magique des intérêts composés pour faire grossir votre patrimoine rapidement! Évidemment le facteur fiscal n’est pas le seul à prendre en considération lors d’une expatriation…

C’EST À VOUS: Quel est le pays qui vous tente le plus? En connaissez-vous d’autres qui vous paraissent intéressants?

Crédits photo: © Unclesam – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...