Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (4/5)

Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (4/5)

  • Titre français: Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse
  • Titre original: Stan Weinstein’s Secrets For Profiting in Bull and Bear Markets
  • Auteur: Stan Weinstein
  • Édition brochée: 343 pages
  • Editeur: Valor
  • Date: 4 décembre 1995
  • Langue: Français

Comment profiter des baisses en bourse avec la vente à découvert?

Comment identifier les marchés haussiers et baissiers?

Les réponses à ces questions se trouvent dans la suite du résumé du livre “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse”…

La partie précédente est ici: “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (3/5)“.

[Note: J’ai lu la version papier en anglais des éditions McGraw-Hill Professional de 1992]

Résumé (4/5)

Chapitre 7 – Vendre à découvert: Le route peu fréquentée vers les profits

Dans l’ensemble, les marchés sont principalement haussiers. Mais ils restent néanmoins baissiers un tiers du temps. Et quand les actions baissent, elles le font beaucoup plus rapidement que quand elles montent. Ce phénomène est dû à la peur qui crée un mouvement de panique à la baisse, alors que l’avidité qui nourrit une hausse est plus lente à travailler.

De la même manière qu’il est préférable d’acheter les meilleures actions pendant un marché haussier (bull), à l’inverse, il est préférable de chercher une action qui baisse quand le marché est baissier.

La vente à découvert, short selling en anglais, est souvent crainte par beaucoup à cause des erreurs suivantes:

  • Ouvrir une position short parce que le PER est trop élevé
  • Ouvrir une position short parce que l’action a déjà trop grimpé
  • Ouvrir une position short parce que tout le monde pense qu’elle va s’effondrer
  • Ouvrir une position short parce que l’action est peu échangée (faibles volumes)
  • Ouvrir une position short alors que l’action est en phase 2
  • Ouvrir une position short alors que l’action est dans un groupe industriel fort
  • Ouvrir une position short sans protéger la position avec un ordre d’achat stop

Au contraire, pour augmenter vos chances de réussite, vous devez vous assurer que:

  • Le marché est de préférence baissier
  • Le groupe industriel est fragile avec un indice qui passe en-dessous de sa moyenne mobile à 30 semaines, une force relative qui décline et plusieurs actions dans le groupe qui montrent des faiblesses
  • L’action a déjà connu une longue hausse sur l’année avant de se calmer
  • L’action est en phase 3
  • La force relative de l’action est négative et décline
  • Les volumes augmentent suite au breakout, mais c’est pas indispensable
  • La moyenne mobile des cours est plate ou en début de baisse
  • L’action évolue sans tendance, donc latéralement depuis plusieurs semaines
  • Les cours franchissent à la baisse la moyenne mobile indiquant le début d’une phase 4, baissière donc.

Pour effectuer une vente à découvert, au final, il suffit d’inverser les règles d’un achat. Pour une position long terme, vous pouvez prendre la moitié de la position au moment du breakout et le reste lors d’un pullback sur le point de breakout. Et pour une position court terme, vous pouvez prendre la totalité de votre position au moment du breakout. Pour le type d’ordre, le mieux est d’utiliser un ordre good-’til-canceled (GTC) de vente à plage de déclenchement.

Vente à découvert idéale

Vente à découvert idéale

Il est évidemment possible de rentrer en position plus tardivement suite à une forte baisse, un certain rebond technique et un nouveau breakdown. La figure graphique à privilégier pour ce cas de figure est sans aucun doute l’épaule-tête-épaule.

Pour finir, la sortie doit être effectuée avec un ordre d’achat stop qui est placé et déplacé de la même manière qu’avec une position longue. Pour ça, à chaque fois qu’un nouveau sommet des cours est formé il suffit de:

  • Baisser le seuil d’achat stop au niveau de la moyenne mobile à 30 semaines pour une position long terme
  • Baisser le seuil d’achat stop au niveau du sommet des cours pour une position court terme
Buy stop de protection long terme

Buy stop de protection long terme

Buy stop de protection court terme

Buy stop de protection court terme

Chapitre 8 – Les meilleurs indicateurs long terme pour repérer les marchés haussiers et baissiers

Il est extrêmement important de toujours connaitre la tendance générale des marchés pour vous assurer que vous n’opérer pas à contre courant. Les phases pour les actions fonctionnent de la même façon pour les marchés en général et constituent le principal indicateur pour repérer la tendance. Quand l’indice de référence du marché sur lequel vous opérez forme un sommet en phase 3, vous devez commencer à être prudent. Et quand l’indice passe en-dessous de sa moyenne mobile à 30 semaines et entre en phase 4, alors il est temps de prendre une attitude très défensive en:

  • Arrêtant d’acheter des titres aussi beau qu’ils puissent paraitre
  • Vendant les titres qui présentent une faible force relative
  • Remontant les ordres de vente stop au maximum sur les dernières positions encore détenues
  • Cherchant des titres à vendre à découvert

Un autre indicateur précieux à analyser est la ligne “Advance-Decline” sur le NYSE. Cette ligne est constituée par la différence entre le nombre de titres qui ont affiché une hausse et ceux ayant affiché une baisse sur une période de temps précise. Si l’indice de référence continue de grimper alors que la ligne “Advance-Decline” ralentit alors cette divergence indique un marché en retournement proche. La signification est identique si l’indice et la ligne “Advance-Decline” forment toutes les deux un sommet. Cette ligne a d’ailleurs tendance à atteindre un sommet avant l’indice.

L’indicateur long terme suivant, c’est l’indicateur “New high – New low” obtenu avec la différence entre le nombre de titres affichant un nouveau plus haut et ceux affichant un nouveau plus bas. Quand l’indicateur est positif alors les marchés sont dans une hausse saine. Quand l’indicateur est négatif alors le marché devient malsain. Et quand une divergence intervient par rapport à l’indice de référence, alors la tendance est en train de se renverser.

Les marchés n’évoluent jamais seuls dans un microcosme, mais au contraire généralement ensemble. Ce qui signifie que quand le marché américain par exemple est fortement haussier, alors les autres marchés mondiaux sont aussi pour la plupart haussiers.

Le dernier indicateur c’est le ratio cours / dividende qui exprime donc le prix d’une action en multiple de ses dividendes. Cet indicateur permet d’évaluer si des actions sont chères ou non. Quand le ratio est en-dessous de 14 alors les actions sont peu chères, le marché forme un creux et donc une hausse devrait reprendre. Quand le ratio est au-dessus de 30 alors les actions sont chères, le marché forme un sommet et donc une baisse devrait commencer.

Pour finir, avec une approche contrarienne ou anti-conformiste, quand les comportements et les médias sont particulièrement optimistes alors le marché n’est pas loin d’un sommet. Et inversement, quand les comportements et les médias sont fortement pessimistes, alors le marché est probablement sur un creux.

La suite et fin au prochain épisode avec les derniers éléments de la méthode de Weinstein, les autres actifs et comment assembler tous les morceaux : “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (5/5)“…

C’EST À VOUS: Quelle approche utilisez-vous pour profiter des baisses? Comment repérez-vous la tendance des marchés?

Lire des commentaires en français de “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse” sur Amazon.fr

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Salut Ben! long time ago…

    Personnellement, je vais être franc, je n’utilise pas du tout le shorting (vente à découvert.

    Cérébralement, mon cerveau est formé à rechercher les entreprises qui vont monter en bourse et non celles qui vont descendre.

    De toute façon, même dans un marché baissier, les bonnes occasions d’achat sont présentes en nombre suffisant pour ne pas que j’aie besoin de recourir au shorting.

    Martin
    Martin l’investisseur autonome a récemment posté…Or: Harry Dent pourrait bien avoir raison cette foisMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Martin,

      Long time no see effectivement!

      La vente à découvert est pas vraiment une approche qui se marie bien avec l’investissement dans la valeur, c’est certain 😉

      Ben

  2. Murielle dit :

    Merci beaucoup pour l’information, pourtant j’ai eu vent que la maison de recherche de recherche indépendante Ned Davis Research a annoncé qu’une correction importante s’impose actuellement au niveau de leur indicateur “Advance décline”. A quel indicateur se fier maintenant?

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Murielle,

      Comme le précise Weinstein, l’indicateur principal reste sans conteste l’utilisation des phases et la moyenne mobile à 30 semaines. De mon côté avec ma méthode GeBS, j’utilise exclusivement les moyennes mobiles sur indices de référence avec un excellent rapport fiabilité / simplicité.

      Ben

  3. George Lenoir dit :

    Merci pour cette explication détaillée, j’attends la dernière partie avec impatience.

  1. 19/03/2015

    […] La partie précédente sur la vente à découvert et comment identifier les marchés haussiers et baissiers est ici: “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (4/5)“. […]

  2. 19/03/2015

    […] La suite au prochain épisode avec la vente à découvert et comment identifier les marchés haussiers et baissiers: « Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (4/5)« … […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge