Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (2/5)

Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (2/5)

  • Titre français: Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse
  • Titre original: Stan Weinstein’s Secrets For Profiting in Bull and Bear Markets
  • Auteur: Stan Weinstein
  • Édition brochée: 343 pages
  • Editeur: Valor
  • Date: 4 décembre 1995
  • Langue: Français

Comment déterminer le moment idéal pour acheter une action?

Quelles sont les règles spécifiques à l’approche de Stan Weinstein?

Quelles sont éléments à considérer pour détecter les forts potentiels?

Les réponses à ses questions se trouvent dans la suite du résumé du livre “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse”…

La partie précédente est ici: “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (1/5)“.

[Note: J’ai lu la version papier en anglais des éditions McGraw-Hill Professional de 1992]

Résumé (2/5)

Chapitre 3 – Le moment idéal pour acheter

Pour véritablement gagner il est important de séparer les actions avec un fort potentiel de hausse des autres. Pour cela, Weinstein différencie deux approches:

  • L’approche investisseur (les titres sont détenus entre 2 à 4 mois): Les deux meilleurs moments pour un investisseur d’acheter une action se situent autour du breakout. Le premier moment est quand l’action termine la phase 1 et entre dans la phase 2. Et le second, c’est quand elle effectue un pullback juste après pour revenir sur la zone de breakout. La deuxième option est plus sûre, mais vous allez rater beaucoup de belles opportunités qui ne connaissent pas de pullback et continuent de grimper fortement tout de suite. Dans ce cas, le plus judicieux est d’ouvrir la moitié de vos positions au moment du breakout et l’autre moitié au moment de l’éventuel pullback.
  • L’approche trader (les titres sont détenus en moyenne 12 mois): Le trader a lui aussi deux options. Premièrement, il peut ouvrir la totalité de sa position au moment du breakout, quitte à prendre une plus value rapidement et se repositionner à l’achat lors d’un éventuel pullback par la suite. Il peut aussi faire un achat de continuation, c’est-à-dire en phase 2 quand les cours consolident et rejoignent de nouveau la moyenne mobile. Cette dernière doit cependant rester haussière.

Pour ne pas être influencé par l’activité des marchés en direct et réduire l’influence de vos émotions, il est préférable d’effectuer généralement vos recherches tard le soir ou le weekend. Vous pouvez ainsi faire appel aux ordres stop d’achat (aussi appelé ordres à seuil de déclenchement) pour préciser à partir de quel niveau de cours l’achat doit s’effectuer par le broker. Vous pouvez aussi utiliser les ordres à plage de déclenchement pour indiquer la borne inférieure et la borne supérieure d’un achat pour attendre le breakout, sans pour autant acheter trop cher.

Enfin les ordres good-’til-canceled (GTC) qui restent valides pendant une certaine période de temps prédéfinie montrent deux avantages: premièrement, vous n’avez pas besoin de suivre les marchés la journée; deuxièmement, vos décisions seront plus rationnelles. Plus vous suivez un système clairement établi à l’avance et plus vous serez efficace et discipliné.

Un autre élément important à prendre en compte, ce sont certains modèles de marché. Ces patterns qui se reproduisent régulièrement sur les marchés financiers vont vous aider à être plus ou moins agressif. Parmi ces modèles, vous avez par exemple:

  • Les élections présidentielles aux États-Unis où les marchés sont particulièrement haussiers l’année de l’élection et celle juste avant.
  • L’été est généralement haussier
  • La fin d’année est aussi souvent haussière
  • Le lundi est normalement la pire journée de la semaine
  • Le vendredi est fréquemment la meilleure journée de la semaine

Au final, l’approche doit être la suivante:

  1. Éviter d’ouvrir de nouvelles positions à l’achat si la tendance générale des marchés est baissière
  2. Se concentrer sur les secteurs industriels les plus solides, donc se trouvant en phase 2
  3. Acheter les meilleures actions dans ce groupe

Chapitre 4 – Affiner le processus d’achat

Le coût d’opportunité en économie est un concept très utile aussi en bourse. Les ressources sont toujours limitées. Il faut donc maximiser ce que vous faites avec ces ressources. Sur une même période de temps, il vaudra mieux concentrer votre énergie à trouver les actions au plus fort potentiel, celles présentant le moins de résistance possible devant elles après un breakout. Plus cette résistance sera ancienne et moins elle sera forte. Autrement dit, si une action effectue un breakout et évolue à des niveaux encore jamais atteints, alors le potentiel est très puissant et peut vraiment être explosif car rien ne va faire obstacle.

Lors du breakout les volumes doivent être forts, peu importe ce qui s’est passé pendant la phase 1. il n’y a pas de nombre magique ce côté-là en revanche mais les bases suivantes fournissent de bons repères:

  • Des volumes hebdomadaires au moins deux fois plus élevés que la moyenne des 4 dernières semaines, ou
  • Des volumes en hausse lors des trois dernières semaines qui sont au moins deux fois plus élevés que plusieurs semaines précédentes, avec une hausse la semaine du breakout.

La force relative d’une action compare le cours de cette action par rapport au reste du marché. Même si une action grimpe, elle doit montrer une force relative importante pour être retenue dans votre liste potentielle d’achats.

Un dernier aspect important à considérer est celui des figures graphiques. Peu sont particulièrement intéressantes, à part les deux suivantes qui sont particulièrement fiables et puissantes:

  • l’épaule-tête-épaule (EPE): la moyenne mobile à 30 semaines ne doit plus être en baisse et les cours doivent être au-dessus lors du breakout
  • le double bottom: le breakout doit s’effectuer comme indiqué sur le diagramme; faites attention à cette figure qui est plus fréquente que l’épaule-tête-épaule et moins fiable.

Pour résumer l’approche à suivre est la suivante:

  • Vérifier la tendance majeure des marchés
  • Identifier les secteurs industriels les plus forts
  • Identifier les actions dans ces secteurs qui se trouvent en phase 2 et montrent un modèle haussier ou une figure graphique haussière
  • Éliminer les actions qui montrent une certaine résistance devant elles
  • Placer un ordre stop GTC sur ces actions avec seulement la moitié de la position
  • Si les volumes sont forts pendant le breakout et réduisent pendant le pullback, alors acheter le reste de la position
  • Si les volumes ne sont pas assez forts pendant le breakout, alors prendre ses gains à la première hausse et vendre impérativement si les cours redescendent en-dessous du breakout.

Pour finir, plus une base est longue et plus le breakout sera fiable et puissant car la résistance est de plus en plus loin, donc de plus en plus faible.

La suite au prochain épisode avec comment découvrir les gagnants exceptionnels et savoir quand vendre: “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (3/5)“…

C’EST À VOUS: Que pensez-vous du processus d’achat de Stan Weinstein?

Lire des commentaires en français de “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse” sur Amazon.fr

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Murielle dit :

    Merci beaucoup pour l’info, c’est vraiment un livre intéressant!! 35 euros, c’est pas beaucoup par rapport aux avantages que l’on pourra avoir avec
    Murielle a récemment posté…Options binaires et pays francophonesMy Profile

  2. LovinLille dit :

    Très intéressant, c’est vraiment un domaine qui m’intrigue mais je ‘nai pas encore osé franchir le pas… Un jour peut-être…

  1. 18/02/2015

    […] Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (2/5) […]

  2. 19/02/2015

    […] Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (1/5) on Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (2/5) […]

  3. 26/03/2015

    […] Pour effectuer une vente à découvert, au final, il suffit d’inverser les règles d’un achat. Pour une position long terme, vous pouvez prendre la moitié de la position au moment du breakout et le reste lors d’un pullback sur le point de breakout. Et pour une position court terme, vous pouvez prendre la totalité de votre position au moment du breakout. Pour le type d’ordre, le mieux est d’utiliser un ordre good-’til-canceled (GTC) de vente à plage de déclenchement. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge