Quel capital pour vivre du trading ? (le montant idéal)

Quel capital pour vivre du trading ? (le montant idéal)

On estime qu’il faut avoir à sa disposition un capital d’au minimum 100 000 euros pour vivre du trading. La question de ce montant reste cependant complexe à bien des égards. En effet, il dépend généralement des besoins, du profil et du confort financier du trader.

Plus vous aurez d’argent sur votre compte en banque et plus vous pouvez vous permettre d’en risquer. Vous pourrez ainsi investir une somme élevée sur les marchés boursiers.

C’est tout le contraire lorsque vous en avez moins. Lorsque vous êtes débutant, pensez à investir un faible capital pour ne pas risquer une trop grande part de vos économies.

Il s’agit généralement de quelques milliers à quelques dizaines de milliers d’euros. Dans cet article, nous verrons quel capital est nécessaire pour vivre du trading.

Quel capital faut-il pour commencer en trading ?

Une des difficultés en matière de trading sur les marchés financiers est de savoir : quel capital faut-il investir. Ainsi, faites attention lorsque vous êtes débutant et que vous vous lancez sur les marchés financiers.

Vous devez trouver le bon équilibre. Votre capital de départ ne doit être ni trop élevé ni trop faible pour démarrer. Cela peut paraître contre-intuitif, mais je vais vous expliquer :

  • pourquoi un capital trop faible est une mauvaise idée ;
  • et pourquoi un capital trop élevé est une mauvaise idée également.

Le cas du capital trop faible

Si vous investissez un capital de départ trop faible sur les marchés financiers alors :

  • vous ne générez que très peu de revenus ;
  • et vous pourrez difficilement vivre du trading.
Admettons par exemple que vous investissiez 500 € sur le marché boursier. Même en réalisant une bonne performance de 30 % la première année (ce qui est déjà bien supérieur à la performance moyenne du marché, mais qui reste tout à fait faisable), vous n’aurez gagné que 150 €.

Vous conviendrez avec moi que ce n’est pas terrible comme montant. Ces faibles revenus vont vous pousser :

  • à prendre toujours plus de risques ;
  • et à mettre en péril le peu de capital que vous avez déjà à votre disposition.

Cela peut également vous pousser à utiliser de façon abusive l’effet de levier. Ce choix pourrait se révéler très dangereux pour la suite et vous faire perdre toutes vos premières économies.

En revanche, il est tout à fait possible de commencer avec une toute petite somme si :

  • vous êtes un parfait débutant ;
  • et que vous souhaitez juste avoir un avant-goût de ce que peuvent vous fournir les marchés boursiers pour faire fructifier votre argent.

Vous n’avez pas besoin d’avoir un but précis dans un premier temps, mais juste la volonté d’apprendre et de développer des compétences.

De cette façon, vous n’aurez pas grand-chose à perdre. Avec quelques centaines d’euros, vous pourrez même :

  • accumuler de l’expérience en ouvrant et fermant des positions ;
  • et commencer à ressentir les capacités des marchés boursiers sur votre argent.

Il faut noter également que vous pouvez toujours commencer en bourse avec un portefeuille virtuel ou un compte de démo. Il vous permet de tester votre stratégie lorsque vous êtes débutant.

Le portefeuille virtuel est intéressant pour débuter et un moyen qu’il faut absolument mettre en place. pour faire vos premiers pas. C’est aussi une bonne façon de vous familiariser avec votre stratégie et vos premiers ordres de bourse.

Si vous êtes un débutant, l’article débuter en bourse vous sera très utile.

Le cas d’un capital trop élevé

Quel capital pour vivre du trading : un investisseur débutant investissant un capital élevé

Sachez qu’un capital de départ trop élevé comporte également son lot de risques. Lorsque vous êtes débutant sur les marchés financiers :

  • vous manquez d’expérience et de compétences ;
  • vous allez commettre des erreurs de débutant comme passer les mauvais ordre de bourse, dans le mauvais sens, avec le mauvais montant, etc. ;
  • et il peut donc être dangereux d’investir plusieurs dizaines de milliers d’euros.
En effet, plus de 90 % des débutants perdent de l’argent à leur tout début. Ils sont souvent déficitaires la première année lorsqu’ils font leurs premiers pas en bourse.

Plutôt que de vouloir investir un énorme capital, pensez plutôt :

  • à démarrer avec un plus petit capital ;
  • rajouter de petites sommes à investir régulièrement sur votre compte de trading ;
  • et à accumuler tranquillement des compétences au fur et à mesure que votre performance s’améliore.
Admettons que vous ayez beaucoup d’argent à votre disposition et que vous souhaitez investir 50 000 euros dès le départ.

Avec un tel capital, chaque erreur vous fera perdre une somme conséquente. En respectant la règle des 1 % (voir plus loin) de risque sur votre capital total par investissement, vous risquez 500 euros par position.

De plus, avoir un gros capital peut également vous pousser à prendre beaucoup de risques. Lorsqu’ils sont un peu frustrés avec leurs résultats, les investisseurs tendent à prendre davantage de risques pour compenser les pertes récentes.

Il n’est pas rare dans ces situations de les voir tenter un coup de poker. Ils vont ainsi placer la moitié ou la totalité de leur capital sur une position. Il est inutile de vous dire que :

  • c’est une très mauvaise idée si vous voulez rester sur le marché boursier pour le long terme ;
  • et que cela démontre une mauvaise gestion de vos émotions et de votre capital.

Si vous avez un gros capital à votre disposition, je vous invite à :

  • d’abord investir en vous dans plusieurs bonnes formations et bons ouvrages ;
  • et ensuite utiliser seulement une petite partie de votre gros capital de départ.

De cette façon, vous pourrez rentabiliser bien plus rapidement votre argent et faire fructifier votre capital.

Je vous en dis plus dans l’article gagner sa vie en bourse.

Le juste-milieu

Un trader investissant le bon montant de capital

Lorsque vous êtes un parfait débutant, n’investissez pas un capital ni trop élevé ni trop faible. L’idéal se situe selon moi entre quelques milliers d’euros et une dizaine de milliers d’euros. De cette façon, vous pourrez, sans mettre en péril vos finances personnelles :

  • d’abord investir en vous dans plusieurs bonnes formations et bons ouvrages ;
  • puis vous entrainer en environnement de test ;
  • ensuite à basculer en réel avec seulement une partie de votre capital ;
  • et enfin à rajouter du capital au fur et à mesure que vous êtes à l’aise et performant.
Même si vous pouvez vous permettre d’investir 50 ou 100 000 € :

  • soyez modéré à vos débuts ;
  • et prenez vos positions avec un plus petit capital de départ.

Vous pourrez augmenter progressivement ce capital lorsque vous serez certain :

  • de pouvoir assumer la pression émotionnelle ;
  • et d’avoir une bonne connaissance de la méthode et les outils, et une performance correcte.

Avec un faible capital, chacune de vos erreurs aura un impact bien moindre qu’avec un fort capital.

Il faut penser sur la durée et penser à l’effet boule de neige. En effet, quelques milliers d’euros perdus aujourd’hui pourraient représenter des dizaines et des dizaines de milliers d’euros dans 10 ou 15 ans.

Je vous invite donc à minimiser les risques dès maintenant en commençant avec un capital modéré.

D’un point de vue technique, la plupart des brokers sont accessible avec un dépôt de 10 €. Certains le seront même avec moins.

Inutile de préciser que vous devez :

  • investir un capital que vous êtes prêt à perdre ;
  • et éviter d’investir ne serait-ce qu’un centime de plus.
Lorsque vous vous lancez dans le trading, évitez d’y investir un capital trop élevé ou trop faible. Il est souvent recommandé de commencer avec au moins 2 000 euros et pas plus d’une dizaine de milliers d’euros tout de suite.

Quel risque êtes-vous prêt à prendre ?

L’investissement en bourse est une question de bénéfices/risques. Vous devez faire en sorte que ce ratio reste bien supérieur à 1 si vous voulez durer dans le temps.

Cependant, il est possible d’augmenter le niveau du risque pour augmenter également celui du bénéfice.

La vraie question qui se pose alors est : jusqu’à quel risque pouvez-vous vous permettre d’aller sans perdre trop de votre capital ?

Protéger son capital

Un trader qui protège son capital

Si vous voulez plus de performance qu’un livret A et obtenir une performance convenable, vous serez obligé de prendre un minimum de risque.

Mais sachez que vous pouvez très facilement ajuster ce niveau de risque et rester aux commandes. Il est néanmoins très important d’éviter de mettre en péril une partie trop importante de son capital.

C’est la toute première chose à prendre en compte avant même de penser à générer de l’argent. Vous devez donc penser aux risques avant même de penser aux bénéfices.

La vaste majorité des débutants pensent directement au bénéfice lorsqu’ils se lancent en bourse. Cela est compréhensible puisque c’est évidemment ce qui attire le plus de monde.

Le gain d’argent reste un sujet très excitant. Il peut rapidement vous faire perdre la notion du risque. Cependant, cette dernière est primordiale. En effet, c’est ce risque qui va déterminer si votre capital est en sécurité ou non.

Mettre régulièrement son capital en danger sur des opérations est très risqué. C’est la meilleure façon de tout perdre le jour où le marché va se retourner fortement ou soudainement.

Cela peut marcher deux, trois ou quatre fois d’affilée. Toutefois, la chance va vous quitter un jour et vous perdrez tout sur un pile ou face.

Je vous invite donc à faire un tour sur les forums dédiés à la Bourse. Vous pourrez vous informer sur le cas des traders qui ont trop joué avec la chance sans aucune stratégie ni protection de leur argent.

Certains traders débutent avec 1 000 € et génèrent des plus values de 20 000 euros en 6 mois, pour redescendre à zéro le mois suivant (voire même devoir de l’argent !), la faute à une mauvaise stratégie ou pas de stratégie du tout.

Des histoires du genre, vous en trouverez un grand nombre. En effet, ne pas prendre en compte le risque est une habitude très fréquente chez les débutants.

La règle des 1 %

En tant que débutant, il y a une règle simple à appliquer pour limiter grandement vos risques. Elle se nomme la règle des 1 % et consiste à ne pas risquer plus de 1 % de votre capital total sur chaque opération.

1 % peut paraître très faible. Cependant, il est important de garder en tête que la bourse est une activité sur la longue durée. Si vous limitez à 1 % votre risque sur 50 ou 60 opérations, vous verrez que vos bénéfices montent quand même très vite et pourtant votre risque reste très maitrisé et extrêmement faible.

Prenons un exemple très simple. Admettons que vous fassiez 5 opérations en même temps, peu importe sur quelle durée, en une journée ou sur un mois.

Sur chaque opération, vous décidez de risquer seulement 1 % de votre capital. Si ces 5 opérations s’avèrent être perdantes (avec une mauvaise stratégie ou pas de stratégie), alors au final vous aurez risqué et perdu 5 % de votre capital total.

Au contraire, admettons que vous risquiez non pas 1 %, mais 10 % de votre capital total sur chaque opération. Dans ce cas, vous vous retrouverez alors à risquer et à perdre 50 % de votre capital.

Cela n’est absolument pas une bonne stratégie ni bonne gestion du risque puisque le moindre retournement de marché :

  • sera destructeur ;
  • et vous fera perdre énormément d’argent.

Le cas des traders expérimentés

Un trader pro qui analyse les graphiques

De nombreux traders expérimentés sont plus stricts, car ils appliquent la règle des 0,50 %. Ils ne risquent donc pas plus de 0,50 % de leur capital total sur chaque transaction.

Avec un capital important, ou pour diminuer encore plus le risque, il n’est pas rare non plus de voir la règle des 0,25 %.

Cette règle est l’une des principales pour gérer correctement son capital. Toutefois, il en existe plusieurs autres.

Par exemple, vous pouvez déterminer à l’avance vos ordres de vente de protection. Cela vous évite de prendre cette décision à l’intuition et à chaud.

Le principe est plutôt simple. Lorsque vous passez vos ordres d’achat, vous devez également passer :

  • un ordre de vente défensif ;
  • et un ordre de vente offensif.

Le premier vous permettra de ne pas perdre trop d’argent si le cours vient à chuter. L’ordre de vente offensif vous permettra :

  • de clôturer l’opération ;
  • d’éviter de tomber dans le piège de l’avidité et donc de pousser trop loin la position ;
  • et enfin d’empocher vos gains.
Prendre des risques est inévitable lorsque vous investissez en bourse. Toutefois, vous devez toujours protéger votre capital et respecter la règle des 1 %. C’est la meilleure façon d’opérer dans la durée et de réussir en bourse.

L’article comment réussir en bourse aborde la même thématique. Il pourrait vous intéresser.

Quel capital pour vivre du trading en toute sécurité ?

Il est difficile de répondre directement à cette question. En effet, le capital nécessaire peut varier en fonction de plusieurs facteurs.

La sous-capitalisation

Il est possible de vivre pleinement du trading comme activité principale. Toutefois, disons que vous êtes obligé de vous dégager un revenu correspondant à un SMIC minimum. Il s’élève à un petit peu plus de 1500 € par mois.

Ce revenu peut-être difficile à atteindre si votre capital est trop faible.

Par exemple :

  • avec une faible performance annuelle de 10 %, il vous faudrait un capital de 180 000 € ;
  • avec une performance annuelle raisonnable de 30%, il vous faudrait un capital de 60 000 € ;
  • et avec une très bonne performance annuelle occasionnelle de 60%, il vous faudrait un capital de 30 000 € ;

Si votre capital est trop faible, c’est ce que nous appelons : être sous-capitalisé.

En effet, comme le rappelle très bien Marcel Link : “un petit compte équivaut à plus de risques”.

Plus votre capitalisation sera basse et plus vous devrez prendre des risques pour générer des revenus. Comme nous l’avons déjà vu, vos revenus possibles seront limités si votre capital est :

  • de quelques centaines ;
  • ou de quelques milliers d’euros.

Par contre, vous pourrez générer plus facilement des revenus tous les mois avec un capital plus conséquent. Et ceci, sans prendre de risques excessifs.

Tout reste relatif, mais j’estime qu’il faut au minimum en général un capital de 100 000 € pour générer 30 000 € de gains par an avec une performance annuelle raisonnable de 30 % et vivre du trading convenablement.

Si votre capital est en dessous de 100 000 €, je vous invite à revoir vos priorités. Vous devez garder le trading comme une activité secondaire vous générant seulement un complément de revenu pour le moment.

Notez qu’il est possible de générer un revenu confortable en opérant sérieusement quelques heures par semaine uniquement. Un capital élevé vous permettra :

  • d’optimiser votre risque et votre performance ;
  • et de saisir davantage d’opportunités.

En somme, si vous souhaitez faire du trading votre activité principale, vous devez avoir :

  • des compétences avec une bonne méthode ;
  • de l’expérience ;
  • mais aussi un capital minimum de 100 000 €.

En dessous de ce chiffre, je vous invite à garder le trading comme une activité secondaire vous apportant :

  • un complément de revenu ;
  • ou du temps libre ;
  • ou une solution pour préparer votre retraite.

Pour de plus amples explications, je vous recommande de lire l’article vivre du trading à domicile.

L’approche psychologique

Un trader serein qui sait protéger son capital

Toute votre attention doit être orientée vers la préservation de votre capital. Vos règles de gestion du risque doivent être strictes et vous devez les suivre à la lettre.

Si vous faites le choix d’appliquer la règle des 1 %, vous devez vous y tenir :

  • quoi qu’il arrive ;
  • et quelles que soient les opportunités se présentant à vous.

La seule exception est de baisser cette règle pour prendre encore moins de risque, mais certainement pas de l’augmenter pour prendre plus de risque.

Lorsque vous êtes débutant, l’approche qualifiée de défensive est de loin la plus appropriée pour vous. Elle vous permettra de durer dans le temps.

Si vous vous lancez sur les marchés en étant beaucoup trop agressif, alors :

  • vous allez faire trop d’erreurs ;
  • et vous augmenterez vos risques de perdre rapidement votre capital.

Bien évidemment, une stratégie défensive nécessite :

  • un plan de trading précis ;
  • des règles définies ;
  • et une bonne méthodologie pour protéger le capital avant tout.

De cette façon, vous pourrez sans problème faire face aux aléas du marché. Vous pourrez également faire fructifier votre capital sereinement dans le temps.

Cela dépend de nombreux facteurs, mais j’estime qu’il faut un capital minimum de 100 000 € pour vivre du trading. En dessous de cela, évitez d’en faire votre activité principale.

Comment préserver son capital en trading ?

Dans cette section, nous verrons quelques conseils pratiques pour préserver votre capital. Que vous fassiez du swing trading, du day trading ou du scalping, ils vous seront utiles sur du court et moyen terme. Découvrez-les sans plus tarder.

Développer un mental d’acier

L'esprit d'un trader où passent plusieurs émotions

La toute première chose à développer sur les marchés boursiers n’a rien à voir avec l’aspect financier. Cela a plutôt à voir avec un aspect psychologique. Vous devez avant tout :

  • développer un mental d’acier ;
  • et apprendre à maîtriser efficacement vos émotions.

Comme vous le savez sûrement, les marchés induisent de fortes réactions émotionnelles chez les intervenants. Ce qui explique aussi que les mouvements de cours sont généralement les conséquences de décisions émotionnelles, beaucoup plus que rationnelles.

Il est possible de penser de l’extérieur, que les investisseurs agissent de façon réfléchie et logique. Ce n’est pourtant pas du tout le cas.

En effet, ces investisseurs sont comme vous et moi car :

  • ils sont sujets à l’avidité et à la peur ;
  • et ils vont donc très souvent prendre des décisions dictées par leurs émotions.
Vous devez toujours garder votre calme en toute circonstance. Quoi qu’il arrive, vous devez avoir un mental solide.

Ce conseil est valable que vous soyez en train de faire :

  • de très gros gains ;
  • ou au contraire des petites pertes (les grosses pertes ne doivent jamais arriver avec une bonne gestion du risque).

Les émotions sont de loin le facteur poussant le plus à l’erreur. En les maîtrisant, et en sachant gérer vos pertes, mais aussi vos gains, vous vous placerez au-dessus de 80 % des investisseurs des marchés financiers. Découvrez les autres erreurs à éviter en consultant la page erreurs en bourse.

Être rigoureux et auto-discipliné avec ses trades

Avoir une stratégie est absolument indispensable, mais il faut par la suite pouvoir l’appliquer. De nombreux débutants passent beaucoup de temps à mettre en place une méthodologie. Finalement, ils finissent par ne jamais l’appliquer.

Cela fait donc apparaître deux problèmes majeurs :

  • l’incapacité à savoir si la stratégie choisie est efficace ou non (puisque vous ne la respectez jamais) ;
  • et des trades sont passés en se basant sur l’intuition et la chance (ce qui diminue drastiquement vos possibilités de générer du revenu).

En choisissant une stratégie, vous devez :

  • être extrêmement rigoureux et discipliné ;
  • appliquer cette stratégie à la lettre ;
  • et ne jamais vous en séparer.

De cette façon, vous pourrez :

  • analyser facilement vos erreurs, quand vous déviez de la stratégie et pour quelles raisons ;
  • générer de bons revenus.
Si vous pensez qu’elle peut être améliorée et optimisée, alors essayer d’effectuer des changements en environnement de test. Toutefois, vous ne devez surtout pas :

  • essayer vos améliorations ou changements en environnement réel ;
  • et changer votre stratégie à tout bout de champ.

Votre stratégie reste votre meilleure et votre seul allié sur les marchés financiers. Si vous ne voulez pas vous faire manger par les marchés financiers, vous devez l’appliquer scrupuleusement.

Je vous apprends à mettre en place de meilleures stratégies dans mon guide intitulé méthode de trading simple et efficace.

Acquérir de l’expérience

L'expérience qui s'améliore en trading

Il est possible de vivre du trading ou même de générer un revenu secondaire. Toutefois, vous vous devez d’accumuler de l’expérience dans le domaine. Cette expérience ne viendra pas toute seule, elle va venir par la pratique.

Quel que soit votre capital de départ, vous avez besoin d’expérience pour être performant. Comme vous le savez, 90 % des débutants perdent de l’argent lorsqu’ils entrent en bourse. C’est pourquoi, accumuler cette expérience :

  • peut être cher ;
  • et peut demander beaucoup de temps.

Plus haut, je vous ai invité à commencer avec un capital ni trop faible ni trop élevé. C’est un choix qui vous évite de perdre une trop grosse somme d’argent lorsque vous accumulez votre expérience.

Par ailleurs, je vous recommande d’abord d’opérer en Bourse en utilisant les portefeuilles virtuels. Ces derniers vous permettent de passer des ordres d’achat et de vente virtuels c’est-à-dire que :

  • les gains et les pertes engendrées par ses positions ne seront donc pas réels ;
  • et vous pourrez donc en tirer des enseignements et des conclusions.
Une bonne façon d’acquérir rapidement de l’expérience est :

  • de lire des livres sur le sujet ;
  • mais également de vous former correctement avec des professionnels reconnus.

Vous trouverez une liste des livres de références que je vous recommande dans mon article livre pour apprendre le trading.

La somme investie dans des formations de qualité (souvent des milliers d’euros) sera très largement rentabilisée. En effet, vous ferez moins d’erreurs sur les marchés financiers dès le départ et vous aurez une stratégie et des outils efficaces.

Plus le temps passe et plus vous pourrez :

  • accumuler cette expérience ;
  • être performant ;
  • et devenir rentable ;

Ne jamais risquer plus de 10 % de son capital total de trading

Tout à l’heure, nous avons vu qu’il fallait éviter de risquer plus de 1 % de son capital par position. Maintenant, nous allons voir qu’il ne faut pas risquer plus de 10 % de son capital avec sa stratégie de trading.

Prenons un exemple très simple : si vous risquez un maximum de 1 % de votre capital total par position (la règle des 1 %), alors cela signifie que vous ne devez pas prendre plus de 10 positions ouvertes en mêmes temps (règle des 10 %).

Si jamais un retournement de tendance venait à se produire, une forte chute des marchés comme en février 2020 avec le début de la crise du Covid, alors vous risqueriez de perdre au maximum 10 % de votre capital total.

Un tel scénario extrêmement rare (environ 1 à 2 fois par siècle) implique une perte extrême aussi sur votre portefeuille, mais largement moins importante que les -35% que la plupart des autres intervenants ont subi à ce moment là.

Il s’agit ici du pire cas de figure pour rester conservateur. En effet, lors d’une telle chute, grâce aux ordres de protection (stop loss), les positions ont été fermées sur différents seuils. Certaines étaient encore en performance positive ou à l’équilibre, donc la perte maximale était plutôt de l’ordre de 5 % à 6 %, plutôt que 10 %.

Cette règle des 10 % permet de protéger votre capital contre plusieurs “petites” pertes consécutives.

Si un tel scénario venait à se produire, il est préférable parfois d’arrêter totalement de trader pendant un certains temps et de faire une analyse de ses trades pour optimiser les prochains.

Vous en saurez davantage en lisant mon dossier sur la stratégie de trading.

Respecter la règle des 1 %

Nous en avons déjà parlé, mais nous allons revenir dessus rapidement. La règle des 1 % consiste à ne pas risquer plus de 1 % de son capital sur chaque position.

C’est un concept très important du money management ou de la gestion du risque. Il vous permettra de sauver une grande partie de votre capital en cas de retournement de position.

Certains investisseurs se contentent même de ne pas dépasser les 0,50 % de leur capital. Cela dépend évidemment des profils et des situations.

En termes de money management, les deux règles précédentes sont probablement celles à respecter. Elles sont nécessaires pour gérer correctement les risques de votre portefeuille.

Je vous invite à lire l’article comment bien trader pour apprendre à protéger votre capital.

Comment préserver son capital lors du trading ?

  • Développer un mental d’acier

  • Être rigoureux et auto-discipliné avec ses trades

  • Acquérir de l’expérience

  • Ne jamais risquer plus de 10 % de son capital total

  • Toujours respecter la règle des 1 %

Pour préserver votre capital en tradant sur les marchés financiers, il faut avoir un mental d’acier.

Les émotions sont le premier danger de tout trader pour compte propre. Elles vous poussent à faire de mauvais choix, ce qui vous fera commettre des erreurs et perdre votre argent rapidement.

Références

https://www.investopedia.com/articles/forex/10/trading-capital.asp

https://www.nerdwallet.com/article/investing/make-money-in-stocks

https://news.tradimo.com/live-from-trading-thats-how-much-money-you-need/

https://themakingofamillionaire.com/live-off-your-investments-and-retire-early-cc956e462110

https://www.fool.com/investing/2021/08/17/how-much-do-you-need-to-invest-to-become-a-million/

https://www.wealthwithin.com.au/learning-centre/investing-and-wealth-creation/you-can-become-full-time-trader

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.