Une base graphique selon CAN SLIM, c'est quoi?

Une base graphique selon CAN SLIM, c’est quoi?

Base graphique selon CAN SLIM

A travers cet article, je vais démarrer une série d’articles sur le thème des “bases graphiques”. Et quand je parle de “bases graphiques”, je parle de figures graphiques ou chartistes, aussi appelées “patterns” ou “chart patterns” en anglais. Je ne fais pas allusion aux éléments basiques à connaitre pour débuter en bourse…

Commençons donc par la définition d’une base. La définition que je vais donner ici provient de William O’Neil dans le contexte de CAN SLIM. Le point important à garder à l’esprit cependant est que le terme est utilisé par de nombreux traders et investisseurs pour définir plus ou moins la même chose. Seuls les critères, paramètres et interprétations peuvent différer. Les concepts, et surtout les raisons derrières ses formations graphiques restent identiques. L’histoire se répète régulièrement mais les figures graphiques ne changent pas. Il est donc important d’analyser ces figures du passé qui ont fonctionné pour comprendre ce qu’il se passe dans le présent.

Définition d’une base graphique

Une base se forme sur une figure graphique ou chartiste quand le cours d’une action se met à baisser après une hausse plus ou moins longue. Cette petite correction correspond à une consolidation et se produit généralement après une hausse de 30%. A ce moment-là, l’action consolide son cours à travers plusieurs semaines ou mois. Ensuite elle repartira à la hausse si la base est solide, c’est-à-dire qu’elle montre des critères précis propres à chaque type de base.

Pour visualiser ces bases, il suffit simplement d’utiliser la courbe de cours et celle des volumes d’une action.

Voici les bases les plus importantes que nous aborderons:

Pourquoi utiliser les bases graphiques?

La première démarche à faire pour trouver des actions en bourse avec un fort potentiel de hausse en suivant l’approche CAN SLIM est de chercher des aspects fondamentaux et techniques irréprochables. Une fois que c’est fait, la deuxième démarche est de chercher une petite correction sur l’action concrétisée par une base solide. Plus cette base est solide en respectant des critères bien définis et plus la croissance future va se faire sur des fondations solides. Si la base est fragile, il y aura peut-être une hausse après, mais elle a beaucoup plus de chance de ne pas durer et de s’effondrer rapidement.

C’est uniquement une fois qu’une action a montré sa solidité fondamentale, technique et graphique avec une BASE que je la rajoute dans une de mes listes de suivi. En fonction de la maturité de la base, c’est-à-dire si la base commence à se former, se termine ou d’est terminée que je détermine la liste adéquate entre “Base”, “Achat au Marché” ou “Achat Stop”.

Les premières bases apparaissant au début d’une période haussière présentent généralement un meilleur potentiel de gains par rapport aux bases tardives. Une fois qu’on aura donc vu chaque base en détails, on verra comment compter les bases pour se positionner sur celles ayant le plus de chance de montrer une hausse fulgurante par la suite.

Dans le prochain article, on verra la base graphique qui est la plus facile à reconnaître, la plus fréquente et aussi une des plus solides: la tasse avec anse!

C’EST À VOUS: Quels types de base utilisez-vous le plus pour reconnaitre des actions qui vont exploser durablement?

Crédits photo: © www.investors.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge