Le Plan d'Epargne en Actions (PEA)

Le Plan d’Epargne en Actions (PEA)

Le Plan d'Epargne en Actions (PEA)

Quelles sont les caractéristiques du PEA?

Quelle est la fiscalité du PEA?

Quels sont les avantages et les inconvénients du PEA?

[Note: cet article a été mis à jour pour prendre en compte les changements applicables au 1er janvier 2014]

Nous avons vu précédemment le compte titres avec ses caractéristiques, sa fiscalité, ses avantages et ses inconvénients. La deuxième enveloppe fiscale dans notre dossier est le plan d’épargne en actions, plus communément connu sous le nom de PEA. Ce plan est arrivé en France en 1992 pour inciter les français à s’orienter vers la bourse pour placer leur argent.

Caractéristiques du PEA

Voici les règles à respecter concernant le PEA:

  • Il existe 2 formes de PEA: le PEA bancaire et le PEA assurance à la même base fiscale mais à la gestion différente. Les avantages et inconvénients de chacune des formes de PEA sont comparés dans cet article du Blog Placement.
  • Le détenteur doit être fiscalement domicilié en France.
  • Un célibataire ne peut avoir qu’un PEA, et un couple seulement un PEA par conjoint (pas de possibilité d’avoir un PEA sous forme de compte joint).
  • Seules les actions, les SICAV d’actions, les parts de FCP, les certificats d’investissements, les bons de souscription ou d’attribution, les parts de SARL et les titres de sociétés européennes sont éligibles.
  • Le montant total de tous les versements ne peut excéder un plafond de 150.000€.
  • Il est possible de transférer un PEA d’un établissement à un autre, mais pas à un tiers.
  • Toutes les opérations doivent être payées au comptant, ce qui implique que la vente à découvert et l’effet de levier ne sont pas autorisés.
  • Si l’investisseur souhaite effectuer un retrait total ou partiel sur son PEA avant 8 ans, alors cela entraîne obligatoirement la clôture du PEA et la vente de la totalité des valeurs.
  • Après 8 ans, le retrait n’entraine pas de clôture, mais entraine l’impossibilité d’alimenter le PEA avec de nouvelles espèces par la suite.
  • La possibilité de transformer le PEA en rente viagère non fiscalisée (le PEP le permettait également mais il n’est plus possible d’en ouvrir depuis 2002).

Fiscalité du PEA

La fiscalité suivante est appliquée sur les retraits en fonction de l’ancienneté du PEA:

  • De 0 à 2 ans: imposition sur les plus-values de 22,5% plus cotisations sociales de 15,5% pour un total de 38%.
  • De 2 à 5 ans: imposition sur les plus-values de 19% plus cotisations sociales de 15,5% pour un total de 34,5%.
  • Au delà de 5 ans: pas d’imposition sur les plus-values, mais cotisations sociales de 15,5%.

Il n’y a pas d’impôts sur les revenus (dividendes) au sein d’un PEA.

Avantages du PEA

  • Les fonds investis sont toujours disponibles.
  • Fiscalité de plus en plus attractive au fil des années de détention.
  • Le PEA est le seul produit d’épargne qui peut être transformé en rente viagère non fiscalisée.

Inconvénients du PEA

  • Etre domicilié fiscalement en France.
  • Un seul PEA par individu.
  • Choix limité de types d’investissement ou de zones géographiques pour les produits.
  • Plafond des versements  de 132.000€.
  • Pas de possibilité de vente à découvert.
  • Pas d’effet de levier.
  • Les retraits entrainent soit la clôture soit l’impossibilité d’alimenter de nouveau le plan.
  • Fiscalité plus complexe.
  • Il est préférable de “prendre date”, c’est-à-dire d’ouvrir un compte tôt pour profiter d’avantages fiscaux plusieurs années plus tard.

Le PEA est donc particulièrement adapté pour les investissements à moyen-long terme.

Nous avons vu le Compte Titres la dernière fois et verrons donc l’Assurance Vie dans le prochain article.

C’EST À VOUS: Pour quels types d’investissement et quels objectifs utilisez-vous le PEA et pourquoi?

Crédits photo: © Sergej Khackimullin – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. Salut Ben,

    Le PEA est mon chouchou et tu le sais 🙂

    Depuis quelques jours, je constate que tu mets le nom de l’auteur de la photo sous l’image “fotolia” pourquoi ?

    Moi je ne le fais pas !

    Il faut dire que j’ai un compte chez eux donc je paye à chaque fois.

    Alex

    • Ben Le Brozec dit :

      Salut Alex,

      Eh oui, je sais que le PEA est ton chouchou 🙂

      Pour le nom de l’auteur en dessous des photos, il faut toujours préciser le crédit ou bien dessous ou ailleurs dans l’article, même sous une licence libre de droits.

      Comme l’explique Fotolia (et c’est ce que j’utilise, comme toi):
      “Le terme “Libre de droits” signifie que l’utilisation de l’image n’est pas limitée dans le temps ou en nombre de diffusions.”

      Et aussi:
      “le Membre Téléchargeur Non Exclusif reconnait, accepte et s’interdit dans tous les cas de :
      (i) utiliser l’Œuvre d’une manière éditoriale sans associer à l’image les crédits suivants : “© [Nom du Photographe] / Fotolia”.

      Olivier explique aussi ça dans le deuxième module avec “Quelques conseils pour créer du contenu qui accroche”…

      Voilà, tu sais tout!

      Ben

  2. Ben Le Brozec dit :

    Je viens de me rendre compte que j’ai oublié de lister un inconvénient assez important lié à la fiscalité… Il est préférable de “prendre date”, c’est-à-dire d’ouvrir un compte tôt pour profiter d’avantages fiscaux plusieurs années plus tard.

    Je viens donc de rajouter cet inconvénient en fin de liste.

    Ben

  3. sam ventura dit :

    PEA parce que c est une miche fiscal, c est élace son seul aventage, le jour ou il sera taxè, on aura tuè le dernier aventage a acheter des actions francaises

    • Ben Le Brozec dit :

      Salut Sam,

      Le PEA est une niche fiscale parmi plus de 400 en France! Il faut quand même reconnaitre que le PEA est taxé, même maintenant, mais moins que le compte titres. Je ne pense pas qu’il faille s’inquiéter plus que ça… les taxations en France évoluent. Des fois dans le bon sens pour les investisseurs, des fois dans le mauvais. Mais il y aura toujours des enveloppes plus favorables que d’autres. Tout ne peut pas disparaitre, sinon tous les capitaux quitteraient le pays du jour au lendemain, ce qui n’est pas réaliste.

      Ben

  4. Bonjour,

    ton article oublie à mon sens plusieurs éléments pourtant essentiels du PEA:

    -le PEA est le seul produit d’épargne qui peut être transformé en rente viagère non fiscalisée, ce qui est un avantage considérable. Le PEP le permettait également mais il n’est plus possible d’en ouvrir depuis 2002.

    -il existe 2 formes de PEA: le PEA bancaire et le PEA assurance avec chacun des avantages et des inconvénients. C’est la même base fiscale mais au final dans la gestion c’est très différent. J’ai fais un comparatif sur mon blog il y a quelques temps: http://www.le-blog-placement.fr/pea-bancaire-ou-pea-assurance/
    Benjamin@ blog placement a récemment posté…Les différents types de crédit: 1/3 le crédit consommationMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Merci Benjamin pour ta contribution!

      J’ai légèrement modifié mon article et ai ajouté un lien vers le tien pour couvrir les différences entre les deux formes de PEA que tu mentionnes.

      Ben

  5. Salut Ben, d’abord merci pour l’article.
    Je compte ouvrir un PEA pour me constituer une épargne long terme mais aussi utiliser une partie de ces sommes épargnés pour m’initier à la bourse. Penses-tu que c’est une bonne idée ? Sinon que me conseilles tu ?
    Merci
    Le Self Made Man a récemment posté…Pourquoi vous devez impérativement avoir un journal intime pour réussir ?My Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut “Self Made Man”,

      Je te recommande d’ouvrir un PEA le plus tôt possible (si tu es résident fiscal français évidemment), ne serait ce que pour “prendre date”. C’est une spécificité bien française, mais plus tôt tu ouvres ton PEA et plus tôt tu pourras bénéficier des avantages fiscaux, comme mentionné dans l’article. Dans l’idéal, je te recommande d’avoir une assurance vie, un PEA et un compte titres:
      – L’assurance vie: pour un mécanisme d’épargne sans trop t’en occuper et pour sécuriser des gains (fond en euro et OPCVMs).
      – Un PEA: si tu veux donc gérer activement tes placements à travers des actions en direct plutôt que des OPCVMs ET que tu n’as pas vraiment besoin des liquidités dans les huit prochaines années.
      – Un compte titres: Pour gérer activement tes placements ET où tu veux pouvoir retirer les fonds assez rapidement.

      Ben

  6. Un plan d’épargne en actions est toujours intéressant. Cela permet de mieux contrôler l’état de ses ressources.
    investissements financiers a récemment posté…La simulation placement pour commencer à créer des revenus passifsMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Investissements financiers,

      Je suis pas sûr de bien te suivre avec ton message. Tu peux tout aussi bien à contrôler l’état de tes resources avec un compte titre ou une assurance vie en France. Où est-ce que tu veux en venir exactement?

      Ben

  7. Bonjour Ben,
    Je viens de faire une vidéo : Regardez par dessus mon épaule mon PEA en live.
    Je répond à un mail, qui me pose beaucoup de questions sur ta méthode.
    Les réponses dans la vidéo :
    https://youtu.be/igkxgFfa98Q
    Cordialement,
    PhilippeTrade.com

  1. 28/03/2015

    […] Dans mon système de trading, j’utilise une approche de trading plutôt court terme (quelques jours à quelques mois), en combinant l’analyse technique et graphique (ou chartiste) sur un compte de spread betting. Et j’utilise une autre approche plutôt long terme, en combinant analyse fondamentale et actions au travers d’un ISA (similaire à un PEA). […]

  2. 19/06/2018

    […] Savings Account”, plus ou moins l’équivalent anglais d’un PEA ou d’un contrat assurance vie) pour ne pas payer de taxes! Tu peux trader à travers un […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge