Le Trader Tout Nu - Comment n’Importe Qui Peut Faire de l’Argent avec les Actions

Le Trader Tout Nu – Comment n’Importe Qui Peut Faire de l’Argent avec les Actions

Le Trader Tout Nu
  • Titre original: The Naked Trader – How Anyone Can Make Money Trading Shares
  • Auteur: Robbie Burns
  • Broché: 408 pages
  • Editeur: Harriman House Ltd (30 septembre 2011)
  • Langue: Anglais

Description du produit

Le livre le plus divertissant sur les marchés est de retour – et cette fois-ci, il est encore plus révélateur.

Dans cette troisième édition, complètement mise à jour et élargie, le top trader Robbie Burns te donne les tuyaux sur les stratégies dont tu as besoin pour faire de l’argent avec la bourse sans avoir à t’assoir devant un écran chaque seconde de la journée. Robbie a quitté la “course de rats” il y a plus de 10 ans, et pense que tu peux aussi y arriver.

Les deux premières éditions de “The Naked Trader” s’est arraché grâce à la montagne d’excellentes critiques. Cette toute nouvelle troisième édition contient encore plus de contenu essentiel qu’avant: plus de conseils vitaux, plus de faits importants, plus d’idées, plus d’aperçus, plus d’histoires réelles et une bien plus grande quantité de tartines. Sans compter deux fois plus de stratégies secrètes de trading: 20 techniques éprouvées que tu peux utiliser pour générer de l’argent sur les marchés.

Robbie le trader d’actions, le mangeur de tartines, le créateur d’argent, aussi connu sous le nom du Trader Tout Nu, est ton expert et ton guide divertissant pour le monde souvent déroutant de la bourse. Entre des tasses de thé et des séries de tartines, il décrit les techniques simples qui lui ont permis de réussir dans les marchés, échapper à la course de rats et s’assurer qu’il n’aura plus jamais besoin de porter une cravate.

Ce livre t’explique tout ce dont tu as besoin de savoir pour devenir un investisseur prospère. De comment trouver les bonnes actions au départ, en t’assurant que tu n’achètes pas un navet, à trouver le moment opportun en minimisant tes pertes et en apprenant comment faire courir tes profits.

Et pour la première fois, découvre comment Robbie est même arrivé à faire de l’argent et s’est protégé pendant l’effondrement des marchés et comment toi aussi tu peux sécuriser ton trading quand les marchés ne sont pas au mieux. Il révèle aussi ses erreurs.

Si tu es un total débutant, tu peux démarrer ici. Et si tu investis déjà mais veut apprendre de nouvelles idées, commence à lire maintenant! Le Trader Tout Nu est rempli de conseils pratiques et faciles à suivre, sans le jargon incompréhensible de la plupart des autres livres. Robbie déteste le jargon et écrit en anglais courant!

Si tu veux simplement te faire un peu des sous de côté pendant que tu travailles ou si tu veux finalement continuer à faire de l’argent à plein temps avec les marchés et quitter ton boulot comme Robbie, ce livre est tout ce dont tu as besoin pour démarrer. Alors attrape une tasse de thé, des tartines et détends-toi – et commence à trader tout nu.

Résumé

Le livre décrit comment construire ta fortune doucement mais surement – avec des objectifs et un laps de temps réalistes. Avec de la discipline, de bonnes techniques pour sélectionner des actions et en évitant de reproduire les erreurs des traders débutants, je pense que je peux te faire devenir riche. Mais tu ne deviendras pas millionnaire du jour au lendemain.

Echapper à la course de rats (“rat race” en anglais)

Il y plein de gens comme moi qui ont réussi à quitter leur boulot traditionnel pour faire du trading. Et comme moi, ils n’ont rien de spécial. Tout ce qu’il faut c’est de la discipline, de la détermination, et un capital de départ. Vous n’avez pas à passer 40 heures par semaine devant un écran à suivre chaque mouvement du marché.

Une journée dans la vie d’un Trader Tout Nu

Une chose que j’ai apprise depuis que j’ai écrit la dernière édition de ce livre: bien souvent, c’est pas la peine de trader pendant les premières heures de la journée. Tout simplement parce qu’il y a toujours une réaction initiale du marché aux nouvelles, et ce phénomène peut être amplifié en début de journée quand peu de personnes achètent et vendent.

Le trading est-il fait pour vous?

Ne trade pas si:

  • tu ne peux pas te permettre de perdre une partie de l’argent
  • tu risques d’être émotionnellement impliqué
  • tu as, ou risques d’avoir, une dépendance au jeu

T’attends quoi de ton trading

Réfléchis à ce que tu veux du marché (et à quel point tu le veux) car ça affectera vraiment ta façon de trader. Je te suggère d’avoir plus d’une source de revenus pour te permettre de trader de manière plus détendue. Je dirai qu’une fois que tu as au moins 3,000€, tu as suffisamment pour commencer à investir de l’argent dans les marchés. En étant réaliste, je pense que des investisseurs à temps plein peuvent et devraient viser 20-25% de rendement chaque année sur l’argent investi.

Les types de traders et d’investisseurs

Il y a de nombreux types, mais celui qui a le plus de chance de succès est Mr Investisseur Moyen-terme. Il achète et conserve des actions entre trois mois et deux ans. Il effectue des recherches minutieuses. Il se tient à ses stop losses (voir plus bas). Il prend ses profits quand c’est judicieux. Il garde un oeil sur ses actions sans nécessairement être dessus sans arrêt. Il préfère les petites sociétés (avec un potentiel de croissance) à celles du FTSE 100 (ou du CAC 40).

La boite à outil du trader

Voici tout ce dont tu as besoin pour trader en ligne:

  • un ordinateur avec un accès à internet
  • un (ou deux) courtier(s) en ligne

La meilleure façon de démarrer est de passer par un ou deux courtier en ligne. Après cet apprentissage, tu peux passer à des systèmes plus avancés comme le spread betting.

Voici une liste des éléments à vérifier pour choisir un courtier:

  1. Vérifier le site du courtier.
  2. Les commissions ne doivent pas dépasser les £12.50 (15€).
  3. Surveiller les frais cachés.
  4. Envisager d’ouvrir plusieurs comptes avec deux courtiers ou plus et comparer directement leurs services.
  5. Faire attention aux tarifs qui ont l’air trop bons pour être vrais.

Aussi, tu devrais utiliser un ISA (“Individual Savings Account”, plus ou moins l’équivalent anglais d’un PEA ou d’un contrat assurance vie) pour ne pas payer de taxes! Tu peux trader à travers un ISA sans être assujetti aux impôts sur les plus values mobilières. Tous les gains, tu les gardes.

  • un accès en temps réel aux cotations boursières et aux infos du marché

J’utilise personnellement un site qui s’appelle ADVFN.com (site anglais) mais il existe de nombreux autres sites similaires. Voici les fonctionnalisés nécessaires:

  • Liste de valeurs à suivre
  • Cotation de valeur
  • Les achats et ventes sur une action en particulier
  • Les news financières
  • Les palmarès pour voir des classements selon divers critères
  • Les forums (gratuits ou payants)

En fait, sur ces sites, tout tourne autour de symboles (ou code mnémonique ou encore ticker) pour référencer les actions. Ils sont constitués de trois ou quatre lettres dans les pays anglo-saxons (par exemple “TCG” pour Thomas Cook) et correspondent aux codes ISIN (“International Securities Identification Number”, par exemple “FR0000121501” pour Peugeot) utilisés en France.

  • un carnet et un stylo

Ce que vous devez savoir pour commencer le trading

Regardons maintenant les différents éléments que tu dois connaitre sur les actions:

Les spreads

Prix de vente: prix auquel tu peux vendre une action.

Prix d’achat: prix auquel tu peux acheter une action.

Spread: la différence entre le prix d’achat et le prix de vente.

Prix médian: le prix à mi-distance entre le prix de vente et le prix d’achat.

Souviens-toi:

  • Tu perds de l’argent dès que tu achètes une action.
  • Détermine le pourcentage du spread.
  • Fais attention en tradant des actions au spread supérieur à 3%, et ne trade jamais celles dont le spread est supérieur à 5%.
  • Plus le spread est grand et plus le risque l’est aussi.

Les couts de trading

Il y a généralement trois éléments qui constituent le cout de trading d’une action (aussi appelé le cout de frottement):

  • la commission appliquée par le courtier
  • une horrible taxe quand on achète une action (pas sur la vente) appelée “stamp duty” (0% pour moins de £1,000 d’actions et 0.5% au-delà). Cette taxe ne s’applique pas en France.
  • le spread

L’”Exchange Market Size”

L’”Exchange Market Size” (ou EMS) est le nombre d’actions que les teneurs de marché garantissent de vendre ou d’acheter aux prix indiqués.

Ce qu’il faut garder à l’esprit:

  • Toujours vérifier l’EMS d’un titre avant de l’acheter si c’est une petite action.
  • Tu risques de payer plus cher pour traiter des quantités au-delà de l’EMS.
  • Ne traite pas avec des actions dont l’EMS est inférieur à £2,000 (2,500€).

Les heures de trading

Le London Stock Exchange est ouvert de 8h00 à 16h30, du lundi au vendredi pour les actions, et de 9h00 à 17h30 en France. Seuls les prix pendant les heures d’ouverture du marché sont fiables.

Pourquoi les actions montent et descendent

Voici quelques raisons qui expliquent pourquoi le cours des actions montent et descendent:

  • Une recommandation d’achat ou de vente du courtier
  • Le mouvement général du marché
  • Le mouvement du secteur
  • Le mouvement d’une institution
  • Un directeur achète / vend
  • Des résultats / des nouvelles
  • Les jours d’ex-dividende (jour à partir duquel les actionnaires peuvent vendre leurs actions tout en étant assurés de recevoir les dividendes et à partir duquel les nouveaux actionnaires ne les toucheront pas)
  • Une recommandation
  • La manipulation d’un forum
  • La manipulation d’un teneur de marché
  • “Tree shake”
  • Des événements inattendus
  • Des émissions de nouvelles actions
  • Une fusion / acquisition
  • Une consolidation de positionnement

Les teneurs de marché et la foule

Pour palier au problème de faible liquidité, la bourse a désigné certaines sociétés financières pour garantir qu’elles accepteraient toujours d’acheter et de vendre des actions d’une entreprise en particulier. Ces sociétés s’appellent des teneurs de marché.

Les dividendes

Les dividendes sont de l’argent que tu reçois, généralement deux fois par an, de la part d’une entreprise dans laquelle tu as investi. La plupart des actions respectables paient des dividendes. L’argent provient des profits de l’entreprise, et le montant versé dépend du nombre d’actions possédées.

Comment trouver des actions intéressantes?

Ma première étape consiste simplement à essayer de trouver des actions intéressantes en cherchant des idées à partir des sources suivantes:

  • Les journaux
  • Les publications d’investissement

Seulement comme référence et comme source d’idées, et pas comme source à suivre aveuglément.

  • Les news sur ADVFN (ou équivalents tels que Boursorama)

La plupart des entreprises publient leur rapport entre 7h00 et 8h00, donc en général je porte plus d’attention aux news assez tôt.

  • Les palmarès sur ADVFN ou équivalent (méthode préférée)

Les listes favorites sont:

  • Les gagnants et perdants en pourcentage: les plus grosses variations de la journée, qui donnent une excellente vision de ce qui bouge.
  • Les cassures (“breakouts” en anglais): C’est probablement ma méthode préférée pour trouver des actions. Ce palmarès liste les actions qui montrent une cassure généralement significative d’une bande de cours établie dans le passé.

J’ai tendance à plutôt choisir des actions qui ont une capitalisation boursière entre £50m (environ 60m€) et £900m (environ 105m€) car elles ont un plus grand potentiel de croissance que les actions du FTSE 100 par exemple (ou du CAC 40). Ces actions peuvent se trouver dans le FTSE 250 (SBF 120 ou mid-cap en France) et le FTSE Small Cap (Small Cap en France) .

Le côté mental des marchés

COUPE TES PERTES RAPIDEMENT AVANT QU’ELLES NE DEVIENNENT ENORMES!!!

La stratégie est de prendre beaucoup de petites pertes et un ou deux gros gains, et tu feras beaucoup d’argent. Tout est question de se débarrasser des pertes quand elles sont faibles, et d’accumuler les profits quand ils grossissent. Je cherche donc à prendre des pertes d’environ 10% quand un trade se comporte mal, mais de m’accrocher à un trade qui marche bien et de viser au moins 30%. Donc il s’agit vraiment d’un jeu de pourcentages. C’est pas le nombre de positions gagnantes ou perdantes qui compte.

Peu importe si tu penses être cool, tes décisions d’acheter ou de vendre vont finir par dépendre à différent niveaux, de tes émotions.

Une erreur fréquente est de trop trader. Les gens appuient sur le bouton achat ou vente trop souvent.

En règle générale:

  • Achète des actions haussières qui enfoncent de nouveaux plus hauts.
  • N’achète pas des actions baissières qui enfoncent de nouveaux plus bas.

Comment sélectionner des actions

Voici les éléments à considérer pour sélectionner une action à acheter:

  • Elle a toujours un potentiel de croissance.
  • Les dividendes, profits et chiffres d’affaire sont en hausse.
  • Il y a des tonnes d’aspects positifs.
  • Il n’y a pas de points d’interrogation.
  • Elle est liquide.
  • Je comprends ce que fais la société.
  • Elle est valorisée à moins de 15 fois les profits par rapport à la capitalisation boursière.
  • Elle a l’air pas cher.
  • Elle est dans un bon marché.
  • La demande pour ses produits a des chances de grossir.
  • La courbe est positive et en tendance haussière.
  • La dette est inférieure à trois fois ses profits annuels.

20 Stratégies gagnantes

  1. Achète des actions juste avant qu’elles n’entrent dans le FTSE 100 (ou le CAC 40)
  2. Apprécie l’expression “dépasse les attentes”
  3. Achète les distributeurs que ton conjoint ou tes amis recommandent
  4. Recherche des changements majeurs
  5. Trouve quelque chose de bon marché
  6. Sois attentif aux expansions
  7. Quel est le secteur tendance (et ceux qui s’en rapprochent)?
  8. Les rétablissements
  9. Soit tendance pour des gains à court terme
  10. Achète les sociétés ennuyeuses!
  11. Achète les actions qui se divisent
  12. Trouve des sociétés fortes dans un marché de niche
  13. Trouve les cibles de rachat
  14. Achète les actions qui passent du marché libre (le marché “AIM” en Angleterre) à l’Eurolist (“primary market” en Angleterre).
  15. Un département d’une entreprise explose
  16. Plus petites explorations pétrolières
  17. Un pari sur les métaux
  18. Pense à l’avenir
  19. Les profits et dividendes grimpent depuis trois ans
  20. Achète ce que tu connais

IPOs – Comment elles peuvent te faire gagner de l’argent

IPO est l’abréviation pour “Initial Public Offering” c’est-à-dire une introduction en bourse en français. Et de belles pépites peuvent être trouvées grâce aux IPOs.

De nouvelles actions peuvent être émises sur l’Eurolist (“Primary Market” en Angleterre) ou bien sur le Marché Livre (“AIM” ou “Alternative Investment Market” en anglais). Le Marché Livre (ou AIM) n’est pas cher pour les entreprises qui souhaitent une introduction et est moins réglementé, donc on peut y trouver de tout. Aussi, les actions sur le Marché Libre sont généralement moins liquides et beaucoup plus volatiles. L’Eurolist est cher et seulement les entreprises de qualité peuvent postuler.

Tu dois faire attention avec les introductions sur le Marché Libre même s’il y a de belles opportunités, mais je ne recommanderais pas ça aux débutants. Aussi, sois attentif aux actions qui entrent au FTSE 250 sur le “Primary Market” (ou au SBF 120 sur l’Eurolist pour la France), particulièrement dans le secteur de l’énergie.

Les différentes périodes de l’année pour le trading

Comme stratégie, j’achète souvent l’index FTSE 100 (SBF 120) début/mi décembre et je vends début janvier pour bénéficier du fait que le FTSE généralement monte à cette période de l’année.

L’heure de la pause goûter

Je parle en fait des périodes où aucun trade n’est nécessaire. Au lieu de trader, fais une pause goûter. Tu vas te rendre compte que souvent cette pause te permet de sauver pas mal d’argent. En général, il est préférable de ne pas investir la totalité de son capital, et d’en garder une partie de côté pour les bons et mauvais moments. Il faut essayer d’acheter quand tout le monde vend et et vendre quand tout le monde achète.

Rachats, assemblées générales et avantages

Généralement, les entreprises cherchent à racheter leurs actions quand elles estiment que les marchés sous évaluent leurs actions et que le cours est trop bas. Mais si cela arrive, c’est qu’il y a souvent de bonnes raisons. Donc ne te fie pas seulement aux rachats pour acheter une action.

Les assemblées générales ordinaires permettent aux détenteurs d’actions d’obtenir plus d’information sur l’entreprise dans laquelle ils investissent.

En tant qu’actionnaire dans une entreprise, tu peux souvent bénéficier de certains avantages. Mais n’achète surtout pas une action simplement pour cette raison.

Quand tout se casse la figure

Quand les marchés s’effondrent, voila ce que je fais:

  • Envisage de clôturer certaines positions mais ne panique pas.
  • Ferme des positions sur des actions volatiles.
  • Utilise des outils pour miser sur la baisse (comme le SUK2 en Angleterre ou la vente à découvert en France) et le spread betting.
  • Envisage d’acheter après un événement “black swan” (“cygne noir” en français, un événement  complètement imprévisible aux conséquences très significatives).

Les graphiques et comment je les utilise

Je pense que les graphiques et le chartisme (l’étude des graphiques basée sur l’analyse technique) sont très importants pour avoir une impression rapide sur une action, son passé et sa tendance, mais je pense que c’est tout simplement de la folie de se baser seulement sur ça pour trader.

Voici quelques éléments propres à l’analyse technique et les figures de chartisme les plus connues:

  • Cassure: se produit quand le cours d’une action sors d’une fourchette de cours préalablement établie.
  • Support: est un niveau de cours en-dessous duquel une action n’a pas tendance à aller.
  • Résistance: est un niveau de cours au-dessus duquel une action n’a pas tendance à aller.
  • Épaule-Tête-Épaule (ETE)
  • Double top
  • Double bottom
  • Round bottom
  • Triple top

Le timing du marché

Je me demande toujours: même si je pense avoir trouvé une bonne entreprise, est-ce qu’aujourd’hui est le bon moment pour acheter ou pas?

Assure-toi de toujours planifier chaque trade:

  1. Note chaque trade.
  2. Réfléchis sérieusement à pourquoi tu as acheté la société.
  3. Définis un stop loss et un objectif de profit et respecte les.
  4. Décide de ton échelle de temps.
  5. Est-ce qu’il s’agit de trade a court ou long terme?

Je préfère acheter, si je peux, environ quatre à six semaines avant la publication des résultats de l’entreprise – c’est en général à ce moment là que les actions commencent à bien se comporter si les prévisions de résultats sont bonnes.

Volumes

Le volume est tout simplement la quantité de trades effectués sur une action. Et une activité anormal sur le volume d’une action peut indiquer que quelque chose est en train de se passer.

Configurer des stop losses et des objectifs de gains

Ce qui est important quand on investit, c’est pas de battre l’indice de quelques points quand les cours grimpent, mais vraiment d’éviter de lourdes pertes quand les marchés s’écroulent. Et pour information, les stops mentaux ne fonctionnent jamais.

  • Stop loss (ou ordre de vente à seuil de déclenchement)

Il correspond à un cours choisi pour stopper ses pertes avant qu’elles ne deviennent encore plus importantes. Il doit être spécifié à l’avance, quand le trade est ouvert.

Je démarre avec des ordres stop situés à 10% du cours actuel et ensuite j’affine ces stops en les éloignant, en fonction d’où les autres traders ont acheté ou vendu dans le passé, et en laissant un peu de marge s’il s’agit d’une action volatile du FTSE 100 (SBF 120) ou d’une action d’exploitation minière.

Le challenge quand on place un stop loss est de trouver le bon équilibre entre activer la sortie quand l’action effectue un mouvement décisif, mais pas quand elle se déplace de manière non significative (ou rapidement dans l’autre direction).

  • Stop suiveur

Quand l’action achetée monte, le stop loss monte aussi, automatiquement.

  • Objectifs de bénéfices

Avant d’ouvrir un trade il faut décider d’un niveau de cours auquel on serait content de vendre – ça s’appelle un objectif de bénéfices. Je pense que les objectifs de bénéfices devraient être au moins 20% au-dessus du cours d’achat.

SIPPs

Un SIPP (“self-invested personal pension” en anglais) implique que tu peux prendre le contrôle de ton propre fond de pension plutôt que de le confier à un professionnel. La règle d’or est la suivante: commencer avec un SIPP seulement quand on a au moins £25k (30k€) à placer dedans.

Les éléments à retenir:

  • Tu peux gérer ton propre fond de pension.
  • Tu peux faire des contributions et des transferts depuis d’autres fonds de pension.
  • Tu as besoin d’un courtier et d’un intermédiaire.
  • Ca peut prendre du temps de transférer des fonds.
  • Achète n’importe quelle action, même celles du AIM (Marché Libre en France).
  • Tu peux miser sur la baisse d’une action aussi grâce à des warrants garantis.
  • Sois prudent avec ces fonds – tu peux en avoir besoin et ne pourra pas les retirer.

Level 2 et DMA (Direct Market Access)

Le Level 2 procure beaucoup plus d’informations sur une actions, et inclut non seulement tous les détails des cours actuels d’achat et de vente (carnet d’ordres), mais aussi les cours qui existent à d’autres niveaux et les offres individuelles des teneurs de marché.

Un autre aspect intéressant est que le Level 2 aide à comprendre pourquoi et comment les cours évoluent – tu peux voir tout ce qui se passe en arrière plan qui affecte une action. Il permet aussi de ne pas prendre ses profits trop tôt ou d’acheter une action au mauvais moment.

De plus en plus de courtiers en actions ou en spread betting offrent un accès direct au marché (ou DMA en anglais pour “Direct Market Access”). Ca signifie que tu peux être un teneur de marché, et que tu peux placer directement tes ordres d’achat ou de vente sur le marché.

Spread betting

Avec le spread betting, plutôt que d’acheter ou de vendre des actions sur le marché, tu paries sur le fait que les actions montent ou descendent avec un bookmaker.

Les avantages du spread betting:

  • Pas de taxes
  • Trader à crédit (ou sur marge) – mais attention!
  • Parier sur des baisses (short)
  • Jouer avec les indices et les matières premières
  • Miser sur des actions du AIM sans taxes

Les inconvénients du spread betting:

  • Spreads plus larges
  • Trades à long terme ont tendance à couter cher
  • Risque de trop trader
  • Pertes illimitées

La vente à découvert

Une des principales utilisations du spread betting est le “shorting” pour “être court” sur une action, ce qui ressemble à la vente à découvert, où on peut faire l’inverse d’acheter une action. On gagne de l’argent si l’action baisse.

Voilà les aspects que je cherche dans des actions avec lesquelles que je souhaite être court:

  • Avertissement sur bénéfices (ou “profit warning” en anglais)
  • Tendance générale baissière
  • PER (“Price Earning Ratio” en Anglais, le rapport entre les profits et le cours) élevé
  • Cassure de support
  • Grosse dette

Le shorting permet donc de profiter des “bear markets”.

Les “bear markets” sont des marchés qui sont baissiers.

Les “bull markets” sont des marchés qui sont haussiers.

Et en général, les bull markets durent beaucoup plus longtemps que les bear markets.

D’autres instruments

  • CFDs (“Contract for difference” en anglais)

Pas de “stamp duty”, les commissions sont très faibles et le spread offre d’achat / vente est souvent très étroit. Ils sont probablement maintenant l’instrument de prédilection des traders actifs à court terme, mais je ne les recommanderai pas aux nouveaux investisseurs car il est trop facile de trader à crédit et ils peuvent inciter à trop trader.

  • Warrants garantis

Tu peux les oublier pour le moment…

  • Fonds d’investissement

Ce sont des fonds qui achètent des actions dans d’autres sociétés.

Ca ne devrait jamais arriver à un trader d’action

Le top 20 des erreurs:

  1. Ne pas utiliser de stop loss
  2. Placer des stops losses trop étroits
  3. Ne pas investir, ou même trader… mais seulement parier et flamber
  4. Acheter des entreprises très endettées
  5. Acheter des actions simplement parce qu’elles sont recommandées
  6. Vendre la veille de la distribution de dividendes
  7. Ignorer les avertissement sur bénéfices (ou “profit warning” en anglais)
  8. Trop trader / complaisance / avidité
  9. Acheter des entreprises gadgets ou à un seul produit
  10. Attraper une couteau qui tombe
  11. Acheter plein de “penny stock”, des actions qui valent très peu
  12. Renforcer une position à perte pour baisser le coût de revient (“averaging down” en anglais)
  13. Essayer de trader les indices ou de faire du “day trading
  14. S’accrocher à des pertes / vendre tout de suite au premier profit
  15. Acheter contre la tendance ou essayer de détecter un retournement
  16. Acheter de petites sociétés pharmaceutiques
  17. Acheter de petites sociétés minières ou pétrolières
  18. Ne pas faire courir les profits
  19. Acheter un système
  20. Acheter directement les recommandations de flambeurs sur des forums

Des histoires de traders

(pas de résumé pour cette section)

Les forums

  • Les forums (ou BBS pour “Bulletin Board System”) doivent utilisés seulement comme un divertissement.
  • Ne te fais pas embarquer à acheter des actions sans valeur.
  • Traite tout ce que tu lis avec la plus grand suspicion.
  • Ca vaut le coup de jeter un oeil dans les forums avant d’acheter une action.

Le marché te voit venir

Voici quelques recommandations:

  • N’achète pas des actions offertes au téléphone.
  • Sois sceptique avec les publicités pour devenir riche.
  • Les logiciels sont souvent un énorme gaspillage d’argent.
  • Ne prends pas les raccourcis – prends le temps d’apprendre les marchés.
  • Sois sceptique avec les performances annoncées.
  • Les conseils sont déjà chers quand tu peux les acheter.
  • T’as vraiment besoin d’un gourou?

Les règles du Trader Tout Nu

  1. Joue seulement avec de l’argent que tu peux réellement te permettre de perdre. Sois honnête avec toi-même.
  2. Récupère toutes les informations sur une entreprise avant de l’acheter. Apprends tout ce que tu peux à son sujet.
  3. Ne te précipite pas et ne pourchasse pas un cours en particulier. Il existe toujours d’autres bonnes actions pas loin.
  4. Sois vigilant en achetant des systèmes promettant d’énormes profits sans rien faire. Si ça a l’air trop bon pour être vrai, ça l’est certainement.
  5. N’achète pas une valeur parce que quelqu’un sur un forum a dit qu’elle allait doubler.
  6. Coupe tes pertes rapidement sur une valeur qui s’effondre.
  7. Ne prends pas tes profits trop tôt. Si tu as une bonne action et qu’elle monte doucement, conserve la.
  8. Ne panique pas si une bonne valeur descend pendant une journée. Les teneurs de marché sont peut-être en train d’essayer de t’acheter pour par cher.
  9. Sois prudent en achetant une action parce qu’un directeur l’a achetée. Il peut s’être trompé. Certaines actions ont fait faillite deux semaines après qu’un directeur ait acheté des actions.
  10. Si t’achètes pour plus de £3,000 (3,500€) d’une petite action, vérifie son EMS (“exchange market size” en anglais). Si la taille est inférieure à £1,000 (1,200€), tu risques d’avoir des difficultés à la vendre par la suite.
  11. N’attrape jamais un couteau en train de tomber, c’est-à-dire n’achète pas une action parce qu’elle s’est beaucoup effondrée car elle peut s’effondrer encore beaucoup plus. Il vaut mieux acheter des actions qui montent.
  12. Si le marché se retourne à la baisse, pense à utiliser le “shorting” ou le SUK2 (en Angleterre).
  13. N’achète pas une action après un proft warning car souvent, il y a en d’autres qui vont suivre.
  14. Vérifie le spread entre le cours d’achat et de vente. Si c’est plus de 5%, il y a des chance que l’action soit beaucoup trop risquée.
  15. Attention en achetant avant 9h00 – les spreads peuvent être à leur plus large et tu risques d’acheter à un prix exorbitant.
  16. N’achète pas ou ne vends pas les indices tels que le FTSE 100 ou le CAC 40 ou Dow, particulièrement si tu es débutant. Tu es en train de flamber au jeu.
  17. Sois prudent avec les actions minières ou pétrolières. Un mauvais résultat et l’action peut s’effondrer. Elles sont impossibles à évaluer. Tu n’es pas obligé de les éviter complètement, mais fais très attention.
  18. N’achète pas les entreprises qui ont des pertes. Tu paries qu’elles seront bénéficiaires de nouveau un jour, mais ça peut ne jamais arriver.
  19. Pense à acheter après un événement “Black Swan”.
  20. Utilise des ordres stop. Place les environ à 10% de distance du prix d’achat et n’hésite surtout pas à les activer.
  21. Essaie d’avoir un plan avec chaque action. Réfléchis à ton cours de sortie.
  22. Les actions peuvent être achetées ou vendues. Laisse courir tes profits mais prends les aussi des fois.
  23. Ne t’implique pas dans des choses que tu ne comprends pas. Donc n’achète pas de CFD ou de warrants garantis si tu ne les comprends pas complètement.
  24. Prends garde à ne pas trop trader avec un effet de levier important. Utiliser de l’argent qui n’est pas le tien peut sembler malin, jusqu’au moment où tu perds de l’argent qui n’est pas le tien. Evalue tes pertes potentielles et si tu peux te permettre de les couvrir.
  25. Si tu as de grosses pertes il est peut-être préférable de couper toutes tes positions et de revenir sur le marché à un autre moment.
  26. Ne trade pas trop. Garde environ 8-10 positions ouvertes. Plus que ça et tu risques de rencontrer des soucis pour toutes les surveiller.
  27. Attention à l’arrogance. Si tu as une série de gains, ne sois pas tenté d’augmenter la taille de tes positions.
  28. Ne sois pas que long (acheter); pense à être court aussi en shortant des actions. À déconseiller aux débutants par contre.
  29. Sois prudent à ne pas seulement utiliser une méthode de sélection d’actions. Couvre tous les angles.
  30. Sois attentif aux points de basculement (voir plus bas). Ne perds pas le contrôle de tes investissements et reste calme.
  31. Vérifie toujours tes dates d’ex-dividende. Ton action va chuter ce jour-là du montant du dividende, alors pas la peine de paniquer.
  32. Ouvre plus d’un compte de trading pour ensuite pouvoir comparer leurs services et systèmes.
  33. Ne compte pas uniquement sur les graphiques, mais sois sûr de les utiliser en conjonction d’autres outils pour t’aider à prendre tes décisions de trading.
  34. Lis la presse financière, même si certaines publications ne valent rien, tu dois rester en contact avec ce qui se passe.
  35. Ne panique pas!

Enfin

Quelques questions simples à se poser avant d’ouvrir une position:

  • Pourquoi tu penses que l’action va grimper? Si tu ne peux pas penser à une raison, pourquoi achètes-tu alors?
  • Quel est ton horizon de placement? Cherches-tu de l’argent rapide, ou sur deux mois, six mois ou deux ans? De quel type de trade s’agit-il?
  • Pourquoi achètes-tu maintenant? Si l’action est en baisse, es-tu en train d’acheter au bon moment?
  • Combien d’argent comptes-tu mettre dans le trade et pourquoi?
  • Sais-tu combien tu espères faire (objectif de gain), et combien tu es prêt à perdre (ordre stop)?
  • Point de basculement (“tipping point” en anglais)

Un point de basculement est tout simplement une petite chose qui te fait basculer entre être un bon investisseur ou trader et un pure imbécile. Donc la solution si tu réalises que tu as atteint un point de basculement: coupe tes positions dramatiquement ou bien arrête tout complètement.

Donc mon dernier mot sera: n’en fais pas trop. Tu n’as pas besoin de tout analyser au nième degré. Ma méthode simple expliquée dans ce livre devrait fonctionner. Et avec le temps, tu devrais trouver tes propres paramètres.

Conclusion

Pour

  • Facile à lire et presque sans jargon
  • Bon livre d’introduction pour démarrer la bourse
  • Partage d’expériences et de points de vue

Contre

  • Assez superficiel et pas suffisant pout vraiment se lancer
  • Donne une impression d’approximatif et de mélange d’approches basiques sans fondement précis
  • Pas forcément très structuré
Lire des commentaires en anglais de “The Naked Trader” sur Amazon.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. H dit :

    Salut Ben, félicitation pour ce blog, très pédagogique et accessible pour des débutants comme moi qui veulent un jour ou l’autre se lancer dans un investissement sans trop savoir par où commencer et ayant peur de faire des mauvais choix. Continues je suis un fidèle lecteur et je vais partager sur mon FB. A bientôt j’espère, j’espère que tout se passe bien au travail.

    • Ben Le Brozec dit :

      Merci beaucoup Clément, ca fait super plaisir!
      N’hesite pas a partager ton experience, tes conseils et remarques… et a faire connaitre le blog 😉

  1. 28/03/2015

    […] Le Trader Tout Nu – Comment n’Importe Qui Peut Faire de l’Argent avec les Actions: N’importe qui peut démarrer en bourse facilement et se constituer un très joli patrimoine. […]

  2. 28/03/2015

    […] Le Trader Tout Nu – Comment n’Importe Qui Peut Faire de l’Argent avec les Actions […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge