La Base Ascendante (base graphique), c'est quoi?

La Base Ascendante (base graphique), c’est quoi?

Base graphique: Base Ascendante

Base graphique: Base Ascendante

Voici la quatrième base graphique de notre série sur les figures graphiques: la Base Ascendante.

Je vous disais avec la dernière base qu’on avait vu ensemble, le double bottom, que c’était probablement la base graphique la plus difficile à discerner et à trader. En fait, le double bottom est en compétition avec la base ascendante et est tout aussi difficile à reconnaitre.

La base ascendante se forme au travers de plusieurs étapes qui correspondent à une accumulation de corrections mineures au sein d’une hausse plus globale. Ce phénomène se produit plus généralement pendant une phase de correction des marchés. Il démontre la résilience de l’action face aux marchés même s’ils tentent de la tirer aussi vers le bas.

Si l’action n’était pas aussi solide, alors les corrections seraient beaucoup plus importantes, et aussi fortes sinon plus celles subies par les marchés. Car je vous rappelle que les actions de croissance ont tendance a chuter entre 1.5 fois et 2.5 fois plus fort que le reste du marché pendant une correction.

Comme pour toute base graphique, la base ascendante doit montrer plusieurs critères précis pour être solide et garantir une forte hausse par la suite.

Les critères pour la base ascendante

Une base ascendante doit respecter les critères suivants:

  • Une hausse du cours d’au moins 20% avant la formation: le cours de l’action en question doit déjà connaitre une tendance haussière avant de commencer à former une base ascendante. Cette hausse doit être d’au moins 20% par rapport à la dernière base. Cette condition montre l’intérêt des investisseurs institutionnels pour cette action.
  • Une série de 3 pullbacks les uns au-dessus des autres: la figure doit former une série de trois pullbacks mineurs, tous toujours au-dessus du précédent. Sur le graphe, on voit bien que le deuxième pullback est au-dessus du premier, et le troisième est au-dessus du deuxième. Pour que cela soit vrai, il faut que le sommet et le creux d’un pullback soit toujours plus haut que le sommet et le creux du précédent pullback. Cela signifie que intervenants haussiers sont toujours plus forts que les intervenants baissiers.
  • Une durée comprise entre 9 et 16 semaines: le décompte commence quand une semaine termine plus bas que la semaine précédente. Cette base graphique prend plus de temps que les autres à se former du fait de l’accumulations de plusieurs phases au travers des pullbacks successifs.
  • Une baisse dans les pullbacks entre 10% et 20%: la baisse entre le sommet avant un pullback et le creux du pullback doit être comprise en 10% et 20%. Cette correction est inférieure à celle nécessaire pour une tasse avec anse, un double bottom ou une soucoupe puisqu’il doit d’agir de corrections mineures et prouver que les bulls prennent le dessus sur les bears petit à petit.

Je rappelle que la base ascendante se forme plus généralement pendant une correction des marchés.

Quand acheter une base ascendante?

Une fois que vous avez reconnu une base ascendante fiable en respectant les critères précédents, il ne reste plus qu’à déterminer le point d’achat optimal. Le point d’achat optimal se trouve 10 centimes au-dessus du sommet du troisième et dernier pullback. Comme d’habitude, pour se positionner à l’achat il faut que le breakout qui suit soit accompagné de forts volumes, au moins 40% à 50% au-dessus de la moyenne.

Comme avec n’importe quelle autre base graphique, il est toujours temps d’acheter si le cours est à moins de 5% au-dessus du point d’achat optimal. Au-delà, vous avez raté le train, et il faudra être patient et attendre le prochain 😉

Voici ne nouveau toutes les bases graphiques de la série:

Dans le prochain article, j’aborderai la base plate…

C’EST À VOUS: N’hésitez pas à poser vos questions ou à partager votre point de vue et expérience sur la base ascendante dans les commentaires ci-dessous. Et si la série sur les bases graphiques vous plait, merci de la partager autour de vous sur Twitter, Facebook et Google+ avec les liens à gauche 😉

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Thomas dit :

    Salut Benoit, j’ai lu avec intérêt ton article. Je ne trade pas les actions mais seulement le Forex, les indices et les métaux précieux. Avant tout parce que je trouve que cela est déjà suffisent,rémunérateur, et que je ne veux pas consacrer trop de temps derrière mon ordinateur. Mais pour en revenir à ton article je suis étonné que tu attendes aussi longtemps pour prendre une position à l’achat. A mon sens attendre 3 phases de correction équivaut à se rapprocher de la fin d’un mouvement haussier. Pour ma part j’identifie les creux afin de prendre des positions à l’achat, attendre que les sommets soient cassés signifie monter trop tard dans le train. A débattre. Bonne semaine, Thomas

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Thomas,

      Et merci pour ton premier commentaire sur le site 😉

      La base ascendante est une base graphique plutôt rare et qui met du temps à se former et c’est ce que tu fais très justement remarquer. Il s’agit de corrections mineures et très rapprochées. Ces corrections sont moins profondes qu’avec une tasse, une soucoupe ou un double bottom. Il y a d’ailleurs un exemple en ce moment avec “Ubiquiti Networks Inc (UBNT)”.

      UBNT au 13 février 2014

      Ces corrections mineures correspondent souvent à une correction des marchés en général qui empêchent l’action de continuer sur sa lancée vers des plus hauts.

      Pour l’identification de creux, c’est très difficile à priori de savoir quand il se termine. Il est plus facile de détecter un breakout sur de forts volumes d’une base graphique solide sur une action aux fondamentaux solides eux aussi.

      Ben

      • Thomas dit :

        Salut Ben, merci pour ta réponse et tes explications. Je me permets de revenir sur ton propos :”il est difficile de savoir quand le creux se termine”.

        Pour ma part j’entre dans un trade à la fin d’un phase de correction. Les barres journalières adressent des messages forts qui permettent d’identifier des fins de phase. Il est d’autant plus évident d’identifier ces fins de phase lorsque l’action du prix s’ajoute à niveau de support et résistance . Le choix et la maitrise de la lecture d’un indicateur permet enfin d’affiner cette identification. Thomas
        Thomas a récemment posté…TRADER LE FOREX EST A LA PORTEE DE TOUSMy Profile

        • Ben de Bourse Ensemble dit :

          Salut Thomas,

          Oui, on a deux approches différentes 😉

          Je préfère acheter des breakouts avec forts volumes sur des bases graphiques et fondamentaux solides. J’ai deux exceptions:

          1. Acheter un léger pullback (retour à moins de 5% au-dessus du point d’entrée optimal) s’il a lieu après un breakout comme mentionné au-dessus
          2. Acheter un fort rebond sur la moyenne mobile à 50 jours après un breakout comme mentionné au-dessus

          Ça me permet normalement de profiter de hausses plus longues…

          Ben

          • Thomas dit :

            C’est pour ce genre d’échange notamment que j’aime le trading. Dis moi, tu trades les stocks essentiellement?
            Thomas
            Thomas a récemment posté…TRADER LE FOREX EST A LA PORTEE DE TOUSMy Profile

          • Ben de Bourse Ensemble dit :

            Salut Thomas,

            Et oui, c’est bien de pouvoir échanger sur un domaine aussi vaste, controversé et riches en avis divergents!

            Pour répondre à ta question, je ne trade que les actions américaines actuellement…

            Ben

  2. Dim dit :

    Bonjour,
    D’abord merci pour ton site très bien fait et très intéressant.
    J’aurai voulu savoir quel était l’objectif de cette figure?

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Dim,

      Cette figure est une des figures graphiques qui constituent une base de consolidations saine du marché en appliquant la méthode CAN SLIM de William O’Neil. Si une telle figure se présente sur une action qui montre des fondamentaux solide, alors il faut suivre le titre et attendre un éventuel breakout pour entrer en position en appliquant les règles décrites dans l’article.

      Cette base graphique est assez rare. La tasse est beaucoup plus fréquente et solide, et constitue donc une figure graphique plus appréciée par O’Neil.

      Ben

  3. Bonjour,

    C’est bien le chartisme, ça ! Il faut 36 critères… En trading il faut des indicateurs adaptatifs (ce qui ne veut pas dire qu’ils retracent) ! Le chartisme c’est dépassé.
    Néanmoins, un grand merci à Ben de nous rappeler ce pattern. Je ne savais pas qu’on l’appelait ainsi.
    Michel de Trading-Attitude a récemment posté…Les meilleurs sites pour acheter des cryptosMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge