Quand vendre en bourse : trouver le moment idéal

Quand vendre en bourse : trouver le moment idéal

Le meilleur moment pour vendre ses actions en bourse est l’instant qu’on a établi avant même d’avoir acheté ses actions. Il faut cependant rester vigilant et éviter de vendre trop rapidement ou trop tard, notamment en cas de forte chute des cours, au risque de perdre une grosse part ou la totalité de son investissement. Une hausse du marché ne signifie pas forcément qu’il faut vendre ses actions.

Sachez toutefois que les gains réels se font uniquement au moment de vos ventes et non pas au moment de vos achats. Tant que l’actif est toujours entre vos mains, vous n’avez toujours pas tirer de bénéfices réels. Dans ce cas de figure, vous avez seulement une plus value (ou moins value) latente, c’est-à-dire fictive.

Il faut donc attendre d’avoir vendu concrètement votre actif. Gardez à l’esprit qu’une bonne méthode de vente peut limiter les dégâts d’une mauvaise opération d’achat.

Dans cet article, nous allons voir comment vendre et quand vendre ses actions en bourse.

Les différentes techniques pour vendre ses actions au bon moment

Nous allons aborder deux grandes techniques de vente à savoir :

  • la vente défensive (stop loss) ;
  • et la vente offensive (take profit).

Il existe évidemment beaucoup de dérivés de ces deux techniques. Pour des soucis de simplicité, nous allons seulement nous cantonner aux concepts de base.

La vente défensive est une vente qui a pour but de vous protéger. Elle concrétise une position perdante, mais elle permet tout au moins :

  • de protéger le reste de votre capital ;
  • et de limiter vos pertes.

La vente offensive quant à elle, permet de concrétiser une position gagnante. Elle permet d’encaisser réellement vos gains.

Avant d’aller plus loin, je vous conseille si besoin de lire l’article comment choisir une action à acheter en bourse.

La vente défensive

Le célèbre homme d’affaires Warren Buffett avait une citation : “La règle numéro une en bourse est de protéger votre capital. La règle numéro 2 est de relire la règle numéro une”.

La vente défensive est l’un des meilleurs atouts que vous avez à votre disposition pour :

  • protéger votre capital ;
  • et pour vendre une action tout en limitant vos pertes.

Avant même de penser à faire des gains, il vous faut maîtriser la limitation des pertes. Si vous êtes incapable de protéger votre capital, vous aurez du mal à réussir en bourse.

Vous avez perdu la totalité de votre capital ? Il est tout à fait possible de rebondir en suivant mes conseils dans cet article sur le perte en bourse.

Concrètement, qu’est-ce qu’une vente défensive ?

Une vente défensive est une vente qui s’exécute automatiquement lorsque les cours atteignent un certain seuil.

Cet outil vous sera utile pour éviter de subir une grosse baisse des cours sur l’un de vos actifs.

Pour placer cet ordre de vente, il vous faut d’abord déterminer ce fameux seuil.

Il existe de nombreuses méthodes, plus ou moins complexes de calcul pour trouver ce seuil. Je vais vous en présenter une, facile, simple à prendre en main et qui vous sera très utile.

Tout d’abord, il faut éviter de fixer le seuil de vente au feeling ou au hasard. Il doit avoir du sens par rapport à votre actif.

En clair, il faut personnaliser chacun des seuils en fonction de chaque actif différent.

Une des solutions la plus simple et la plus efficace est de placer votre stop loss (votre ordre de vente défensive dans le jargon de la bourse) au niveau du plus bas de la séance avant un breakout ou sur un dernier creux.

Personnellement, je le place même un tout petit peu en dessous. Autrement dit, une dizaine de centimes en dessous pour être tranquille et ne pas être sur une seuil trop évident.

Un tel choix évite de se faire sortir bêtement sur une fluctuation un peu trop importante.

Si ce seuil est atteint à un moment donné, alors l’ordre sera exécuté automatiquement sur les marchés boursiers. Ainsi, toutes vos actions seront vendues automatiquement.

Lisez ce guide pour en savoir plus sur le stop loss en bourse. Vous y apprendrez à vous protéger contre les baisses soudaines des cours.

La vente offensive

La vente offensive : le ration gain et risque

La vente offensive est une méthode qui permet de sécuriser vos gains.

Elle permet de concrétiser une position gagnante et de passer d’un gain virtuel à un gain réel.

Pour calculer efficacement le seuil de la vente offensive, il faut calculer le ratio gain/risque de votre position.

Votre risque est déjà connu puisqu’il correspond au seuil de votre vente défensive avec votre stop loss. Dans le monde de la bourse, on entend souvent que le ratio gain/risque doit être supérieur ou égal à 3.

Cela vous permettrait en théorie :

  • de faire trois erreurs pour une réussite ;
  • et de toujours être à l’équilibre, donc de ne pas perdre d’argent.

Autrement dit, il faut avoir un taux de réussite de 33 % sans perdre de capital. Mais avec une bonne méthode et un taux de réussite plus élevé (parfois de 60% ou 80%), alors il possible d’aller chercher seulement un ratio de 1. Tout le reste est bien entendu du beurre supplémentaire dans les épinards.

Pourquoi ne pas consulter l’article comment gagner avec les actions ? Ce petit guide pratique vous donnera encore plus de conseils pour évoluer et réussir en bourse.

Mes raisons

Dans la plupart des cas, vous n’arriverez jamais à un gain aussi élevé. En effet, le cours des actions aura du mal ou prendra beaucoup trop de temps à l’atteindre. Il est même possible de le voir stagner pendant très longtemps.

Cela ne vous fera pas nécessairement perdre de l’argent, mais :

  • votre capital fera du sur-place ;
  • et donc vous ne gagnerez rien.
Les gens recherchent souvent un ratio gain/risque aussi élevé pour compenser une mauvaise méthode d’achat.

Je vous conseille donc :

  • de vous concentrer sur une bonne méthodologie ;
  • et de mettre de côté les gros ratios et les grosses hausses à aller chercher pour compenser une mauvaise méthode.

Il est vrai que ces dernières font généralement rêver sur le papier. Elles peuvent parfois compter pour une partie importante de votre performance. Mais sans arrêt chasser uniquement des grosses hausses ou des gros gains ne feront pourtant pas grossir votre portefeuille sur la durée car vous prendrez beaucoup trop de risques régulièrement.

En réalité, un ratio gain/risque de 1 est amplement suffisant :

  • si vous avez une très bonne méthode ;
  • et que vous l’appliquez correctement.

En effet, une bonne méthode vous permettra d’être au-dessus des 50 % de réussite sans problème. Sinon ça signifie probablement que vous avez une mauvaise méthode et des mauvaises opportunités à l’achat au départ.

Je vous recommande d’ailleurs de lire le guide méthode de trading simple et efficace. Vous y apprendrez quelques techniques efficaces.

A quoi correspond le gain ?

Un homme qui prend des risques en Bourse

Nous savons déjà à quoi correspond le risque dans un investissement. Il nous reste à déterminer à quoi correspond le gain.

Quelques formules importantes

  • Votre gain = votre entrée (achat) – votre sortie (vente)

  • Votre entrée = le cours que vous avez eu à l’achat de votre position au moment où votre ordre a été exécuté

  • Votre entrée optimale = le cours de clôture de la veille auquel vous auriez aimé être servi

  • Votre seuil de vente défensive = votre stop loss

  • Votre objectif de gain = votre entrée optimale - votre stop loss

  • Votre seuil de vente offensive = votre entrée optimale + votre objectif de gain

Un exemple simple pour éclairer la situation

Admettons :

  • que vous souhaitiez investir dans des actions dont le cours de clôture est de 10 € (votre entrée optimale) ;
  • et que le plus bas durant cette séance était un cours de 9 €.
Vous placez votre stop loss, un tout petit peu en dessous du cours le plus bas, autrement dit 9 € – 10 Centimes, ce qui fait 8,90 €.

Votre objectif de gain est votre entrée optimale (10 €) moins votre stop loss (8,90 €) donc de 1,10 €.

Votre seuil de vente offensive sera donc à votre entrée optimale (10 €) plus votre objectif de gain (1,10 €) soit 11,10 €.

Les plus attentifs d’entre vous auront remarqué que notre calcul se base :

  • non pas sur notre prix d’achat réel ;
  • mais sur notre entrée optimale.

Il est tout à fait possible à l’ouverture des cours d’avoir :

  • un gap baissier (une forte baisse des cours) ;
  • ou un gap haussier (une forte hausse des cours).

Cela modifierait légèrement notre calcul. Si un gap baissier est présent à l’ouverture des cours, alors :

  • votre risque sera un petit peu plus faible ;
  • et votre ratio gain/risque augmentera légèrement.

Au contraire, la présence d’un gap haussier à l’ouverture entraînera :

  • une petite hausse de votre risque ;
  • et une légère baisse de votre ratio gain/risque.

Comment réagir ?

Dans un cas comme dans l’autre, il n’y a pas à paniquer. Sur le long terme, vous aurez probablement autant de gap baissier que de gap haussier. Il n’est donc pas nécessaire de modifier vos calculs pour avoir un résultat précis.

Dans la moitié des cas, votre ordre d’achat sera plus faible que votre achat réel. Dans l’autre moitié, votre ordre d’achat sera plus élevé que votre achat réel. Néanmoins, tout ceci va se rééquilibrer sur la durée.

Et avec de bonnes techniques d’achat qui détectent des cas de figure bien spécifiques pour votre opportunités, les gaps seront plutôt rares.

Comment prévoir vos ordres de vente ?

Quand vendre en bourse : une femme qui organise ses ordres de vente

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il faut essayer au maximum de placer nos ordres de vente en même temps que nos ordres d’achat avec ce qui s’appelle un “ordre bracket”.

Pas tous les brokers ou courtiers le permettent. Si ce n’est pas le cas, il faudra placer les ordres de vente tout de suite après que l’ordre d’achat se soit exécuté.

Il est impensable de se lancer tête baissée dans un investissement sans au préalable :

  • avoir assuré un minimum nos arrières pour toujours rester bien protégé ;
  • et avoir assuré un minimum nos gains.

Pour cela, lors de l’achat, il vous faut passer trois ordres différents (si possible avec un “ordre bracket” d’un coup) :

  • votre ordre d’achat classique pour ouvrir votre position ;
  • votre ordre de vente offensive ou ordre LMT (limite) pour sécuriser vos gains ;
  • et votre ordre de vente défensive (ordre STP ou STOP loss) pour limiter vos pertes.
Nous avons appris dans les paragraphes précédents à calculer un seuil offensif et un seuil défensif efficace.

Il est important de toujours prévoir tout cela à l’avance. Ainsi, vous ne serez pas dépassé par vos émotions lors de la vente en bourse s’il y a par exemple de forts mouvement de cours liés à la panique.

Personnellement, je vous conseille de passer ces trois ordres toujours en même temps si possible avec un ordre bracket. Évitez également de prévoir des sorties manuelles avec des stop mentaux (non placés concrètement chez votre courtier), surtout lorsque vous êtes encore débutant.

Comment laisser courir ses gains ?

En bourse, il est souvent recommandé :

  • de couper rapidement ses pertes ;
  • et de laisser courir ses gains.
Il faut donc limiter au maximum ses pertes et optimiser au maximum ses gains.

Il y a trois grandes difficultés qui se présentent à vous lorsque vous voulez amasser vos gains :

  • la première étant de couper ses gains trop tôt ;
  • la seconde, trop tard ;
  • et la troisième, de rester bloqué sur une position dont les cours stagnent.

Ne pas couper ses gains trop tôt !

Si vous coupez vos gains trop tôt, vous limiterez grandement vos bénéfices.

Le faire est bien souvent une erreur liée à l’émotion. Nous avons peur que le cours se renverse et dégringole, donc nous vendons le plus vite possible.

Se fier à l’émotion est évidemment une mauvaise idée. C’est pourquoi je vous invite à fixer votre prix de vente en même temps que votre prix d’achat.

Ne pas couper ses gains trop tard !

Un homme qui coupe ses gains trop tard

Couper ses gains trop tard peut vite devenir catastrophique si le cours du marché venait à plonger. C’est également une décision le plus souvent prise à cause de l’émotion.

Bien souvent, le fait d’être trop gourmand, peut transformer une bonne opération avec un très bon gain en une opération catastrophique soldée par une perte.

C’est possiblement l’un des pires cas de figure avec les gains, bien pire que le fait de couper ses gains trop tôt.

Encore une fois, je vous invite à fixer votre prix de vente directement à votre achat. Vous pourrez ainsi éviter ce genre de mauvaises décisions.

Évitez aussi les positions qui stagnent, dont les cours font du sur-place et se déplacent à l’horizontale. Il peut être tentant de conserver longtemps sa position en comptant sur une éventuelle hausse future. Toutefois, cela reste une mauvaise idée.

En effet, tout le temps de stagnation ne vous fera certes pas perdre de l’argent. Cependant :

  • votre capital sera bloqué plus ou moins longtemps (parfois très longtemps !) ;
  • et vous ne pourrez pas le faire fructifié plus efficacement ailleurs.
Laisser courir ses gains revient à :

  • limiter au maximum ses pertes ;
  • et optimiser au maximum sa performance.

Pour y arriver, il faut savoir quand vendre ses actions et quand couper exactement ses gains (ni trop tôt, ni trop tard). Vous devez aussi éviter de rester bloqué longtemps dans une position dont les cours stagnent.

Les erreurs à ne surtout pas commettre pour vendre ses actions

Je vous présente ici trois erreurs à éviter quand vous voulez vendre en bourse :

  • oublier de fixer un seuil défensif et offensif ;
  • ne pas vendre la totalité de ses actions ;
  • baisser son stop loss.

Oublier de fixer un seuil défensif et offensif

Nous avons déjà abordé le sujet plus haut. Je vous invite donc à fixer directement au moment de votre achat :

  • votre prix de vente offensive ;
  • et votre prix de vente défensive.

Cela vous évitera d’avoir de mauvaises surprises lors de la vente.

Vous êtes réticent à passer ce deux autres ordres en même temps que votre ordre d’achat ? Ou votre courtier ne vous le permet pas ? Alors, pensez au moins à placer un ordre de vente défensive pour votre seuil de perte tout de suite après que votre ordre d’achat soit exécuté.

Ainsi, vous ne mettrez pas en danger la totalité de votre capital.

Ne pas vendre la totalité de ses actions

Si vous êtes débutant, alors je vous invite lors d’une revente offensive ou défensive, à vendre l’intégralité de vos actions pour votre position concernée.

Il existe différentes stratégies plus ou moins complexes. Elles visent à vendre une partie plus ou moins importante de vos actions.

Cependant, si vous débutez en bourse, essayez au maximum de garder une stratégie de vente simple et efficace. J’en présente justement quelques-unes sur ma page à propos de la stratégie de trading. Entre autres, investir en bourse revient souvent à savoir vendre la totalité de ses actions au bon moment.

Baisser son stop loss

Un trader qui maintient son stop loss

Lorsque les cours baissent mais que nous sommes toujours convaincus de notre investissement, il peut être tentant de rabaisser notre stop loss en comptant sur une hausse future et de “se refaire” (comme au casino !).

Il arrive à tout le monde de craquer et de ne pas respecter sa stratégie d’investissement. Cela m’est déjà arrivé également, à de nombreuses reprises malheureusement. On n’est pas des machines ! Mais c’est généralement une très mauvaise idée.

C’est d’ailleurs un piège dans lequel beaucoup de débutants tombent. Ils finissent par y perdre une bonne partie de leur capital. Même si c’est difficile à faire, il faut :

  • accepter votre erreur ;
  • mettre votre ego et vos émotions de côté ;
  • et laisser le stop loss s’exécuter pour vendre tout de suite l’intégralité de vos actions.

Si vous coupez vos pertes tout de suite, vous limiterez les grosses erreurs, les pertes importantes et vous pourrez retrouver plus tard de nouvelles belles opportunités.

Les compétences nécessaires pour vivre de la bourse

  • Avoir une bonne connaissance des marchés boursiers

  • Avoir une bonne intelligence émotionnelle

  • Avoir une capacité d’aller de l’avant

  • Adopter une stratégie qui correspond à sa personnalité

  • S’entourer de personnes compétentes en matière de bourse

Découvrez également mon article : les 10 erreurs à éviter pour gagner de l’argent en bourse.

Pour vendre ses actions en bourse, il ne faut surtout pas oublier de fixer un seuil de vente défensive et offensive.

Il est également important de vendre la totalité de votre position si vous êtes débutant. Il est encore plus important de ne pas baisser votre stop loss lorsque les cours baissent.

Foire aux questions

Puis-je racheter des actions après les avoir vendues ?

Il est possible de racheter les actions d’une même entreprise après les avoir vendues. Il n’y a aucun souci à cela.

Il est même possible de racheter encore plus d’actions de la même entreprise si vous en avez déjà. On parle alors de mécanisme de pyramidage pour renforcer une position.

Cette pratique est généralement faite sur une position qui se comporte très bien dès le départ et permet d’augmenter la plus-value finale. Attention néanmoins car elle augmente aussi le risque de cette position par rapport au reste du portefeuille global.

Est-ce le bon moment pour vendre ses actions ?

Il est difficile de connaître avec certitude le bon moment pour vendre ses actions. Tout va dépendre de la stratégie de départ, notamment celle qui a permet d’achat les actions au départ.

Tant que les conditions favorables du départ sont toujours bonnes, il n’y a pas de raison de vendre ses actions.

Si les conditions de départ ont changé, alors le plan de trading établi au préalable permet de définir à l’avance si c’est le bon moment ou pas.

Dans tous les cas, il est essentiel de ne pas vendre ses actions sur le coup des émotions ou en fonction de ce que disent les médias.

Rendez-vous sur ce guide pour trouver la stratégie de trading gagnante.

Quand vendre ses actions et quand les acheter en trading ?

Ces décisions importantes sont établies à l’avance au sein du plan de trading qu’il faut respecter le plus à la lettre possible.

La stratégie de trading va déterminer exactement quoi et quand acheter en fonction de critères de marché financiers bien spécifiques.

Chaque scénario spécifique va préciser quand acheter et quand vendre si le scénario continue de bien se dérouler ou pas.

Cela vous permettra de réaliser des plus-values régulières en minimisant vos pertes tout en maximisant vos gains. L’article comment vendre ses actions vous donnera encore plus d’explications pour réussir.

Références

https://www.investopedia.com/articles/stocks/10/when-to-sell-stocks.asp

https://www.centralcharts.com/fr/gm/1-apprendre/5-trading/13-conseils/266-comment-gerer-un-trade-gagnant

https://www.latribune.fr/bourse/psychologie-du-trading-479961.html#:~:text=Concernant%20le%20fait%20de%20laisser,aurait%20pu%20gagner%20encore%20davantage

https://www.nerdwallet.com/article/investing/how-to-trade-options

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *