Comment trouver les meilleures actions en bourse en quelques secondes?

Comment trouver les meilleures actions en bourse en quelques secondes?

Comment trouver les meilleures actions en bourse en quelques secondes

Vous perdez énormément de temps à sélectionner les meilleurs actions en bourse?

Vous ne savez pas où rechercher les actions au meilleur potentiel?

Vous cherchez un endroit centralisé pour découvrir ces belles opportunités pour votre portefeuille sans avoir à parcourir des dizaines de sites?

Les screeners en bourse vont résoudre tous vos problèmes en un temps record! Si vous ne connaissez pas ces outils vous allez découvrir une MINE D’OR!

Les screeners pour détecter les meilleures actions en bourse en un rien de temps

Les screeners sont des outils ultra puissants en bourse. Le terme anglo-saxon signifie “filtres” en français. Ce sont donc des filtres sur les marchés financiers qui ont de nombreux avantages. Ils vont sérieusement faciliter vos recherches pour déceler les meilleures actions montrant un fort potentiel de gains.

Si vous faites toutes vos recherches manuellement… alors j’ai une bonne nouvelle pour vous! Vous avez une grande marge de manoeuvre devant vous pour améliorer votre processus. J’ai d’ailleurs utilisé un screener récemment pour détecter les 5 actions qui EXPLOSENT en ce moment.

Les screeners ont les avantages et les fonctionnalités suivantes:

Solution facile et centralisée

De nombreuses plateformes d’analyse graphique comme ProRealTime et MetaTrader, vous propose une interface simplifiée et unique pour filtrer des actions. Ces plateformes vous donne libre accès à des filtres existants et très courants. Vous pouvez par exemple accéder facilement à des “palmarès” comme:

  • Les plus fortes hausses
  • Les plus fortes baisses
  • Des volumes anormaux
  • Des gaps haussiers à l’ouverture
  • Des gaps baissiers à l’ouverture
Screener "Plus fortes hausses"

Screener “Plus fortes hausses”

Vous pouvez aussi créer vos propres filtres. Pour cela, il existe deux méthodes:

  1. Utiliser une interface simplifiée: cette solution ne vous demande aucune connaissance en programmation particulière. Il vous suffit de vous laisser guider par une assistance qui vous permet de créer vos propres conditions à remplir et d’y ajouter des opérateurs logiques comme “ou”, “et”, “non”, etc.
  2. Coder vos filtres à l’aide d’un langage de programmation basique: avec cette solution, vous disposez de toute la flexibilité dont vous souhaitez. La contrepartie c’est que vous allez avoir à mettre les mains dans le cambouis. Si vous êtes déjà familier avec un ou deux langage de programmation du type Python, PHP,  C++, Java… ça va être une partie de rigolade! Vous allez même vous plaindre que le langage est vraiment trop basique. Pour les autres, en feuilletant la documentation, vous devriez vous y faire plus ou moins rapidement.

Pour débutez et comprendre les mécanismes élémentaires des filtres, je vous recommande sans hésiter d’abord d’utiliser l’interface simplifiée. Une fois que vous êtes confortable avec, alors il est temps de passer à l’étape d’après et de plonger dans le code pour libérer l’entière puissance des screeners 😉

Outil extrêmement rapide

Une fois qu’un screener est en place et qu’il ne contient pas d’erreurs qui sont identifiées par la plateforme, alors vous pouvez exécuter le filtre. Et là, c’est un miracle qui se déroule devant vos yeux ébahis! Les actions qui répondent à vos critères de recherche apparaissent devant vous quasi INSTANTANÉMENT… ou en quelques secondes pour être plus exact. Plus le marché que vous analysez est gros en terme du nombre de valeurs qui le constituent et plus la recherche prendra du temps. Mais on parle toujours de quelques secondes et pas de plusieurs heures, ni plusieurs jours.

Scruter une infinité de marchés

Alors quels sont ces marchés que vous pouvez scruter à l’aide de ces outils? En fait, il n’y a pas de limites vraiment. Vous pouvez parcourir des dizaines de marchés géographiques (Nasdaq, NYSE, Euronext, etc.), des marchés sectoriels (automobile, pharmaceutiques, etc.). Mais c’est pas tout! Vous pouvez aussi filtrer des actions qui composent un indice en particulier comme le Dow Jones, le CAC40, le FTSE100, etc. Et encore mieux, vous pouvez créer vos propres listes de recherche constituées au-préalable avec vos actions favorites suite à un autre filtre par exemple. Cette liste personnalisée de valeurs peut ensuite être filtrée avec un autre de vos screeners.

Screener: Marchés à scanner

Screener: Marchés à scanner

Vous voyez? Il n’y a pas de limites… sauf votre imagination et votre stratégie!

Combiner des indicateurs multiples

Parlant de votre stratégie, les screeners permettent de combiner à volonté de multiples indicateurs techniques ou graphiques pour coller au mieux à vos critères de sélection et à votre stratégie.

Vous pouvez par exemple cumuler des recherches sur:

  • Les volumes
  • Les cours
  • La volatilité
  • Des moyennes mobiles
  • Des supports
  • Des résistances
  • Etc.

Travailler sur des horizons de temps variés

Vos recherches à l’aide de screeners peuvent être effectuées sur un horizon de temps journalier, hebdomadaire, mensuel, annuel… et même intraday ou temps réel. Je ne pratique pas ces deux derniers car je préfère opérer à tête reposée quand les marchés sont fermés et ne pas agir de manière impulsive dans le feu de l’action, mais c’est faisable pour ceux que ça intéresse. Dans ce genre de situation, la rapidité est essentielle, alors que pour une stratégie basée sur des marchés clôturés, la rapidité de recherche est seulement un avantage car elle permet un gain de temps majeur, mais n’est pas primordiale.

Une fois de plus, ces différents horizons de temps permettent de s’adapter à votre stratégie, qui elle-même est adaptée à votre temps disponible pour opérer en bourse.

Les inconvénients des screeners

Les screeners existent aussi bien pour une approche fondamentale, que technique ou graphique. Cependant, là où les screeners sont le plus efficaces, et donc le plus utilisés, c’est avec une approche technique. ProRealTime et MetaTrader fonctionne exclusivement sur des données techniques et graphiques.

Le problème avec les screeners sur des données fondamentales c’est que ces données ne sont pas totalement uniformes et standardisées à travers tous les marchés. Certaines données sont présentes sur une entreprise et pas sur une autre. Parfois ces données sont réelles, parfois certifiées, d’autres fois seulement estimées… ce qui rend les résultats beaucoup plus aléatoires et nettement moins fiables.

Avec les données graphiques, la fiabilité est aussi à prendre avec des pincettes. Même si les algorithmes de recherche ont fait d’énormes progrès pour modéliser des figures graphiques et détecter des supports, des résistances, des tendances, etc. les résultats sont toujours très subjectifs. Comme avec les mouvements de volumes de transaction, l’oeil humain entrainé est souvent bien plus efficace pour reconnaitre des modèles qui se répètent qu’un code informatique qui aura du mal à évaluer le contexte ou utiliser la meilleure échelle ou période de temps. L’outil MarketSmith d’Investors Business Daily

Pour conclure

Les screeners sont des outils très versatiles qui permettent de s’adapter facilement à votre stratégie qu’elle soit basée sur une approche de suivi de tendance, une recherche de momentum, une approche contrarienne, pour profiter aussi bien de hausses que de baisses, etc. La beauté des screeners est qu’ils peuvent par la suite être transformés en indicateurs maison pour voir sur le graphe d’une action à quel moment précis dans le passé elle répondait à vos critères de recherche.

Une fois que vous y aurez touché, vous aurez du mal à vous en passer. Et les screeners, une fois combinés à un outil de backtest, forment un cocktail explosif!

C’EST À VOUS: Quels sont les outils que vous utilisez pour faire vos recherches et détecter de gros potentiels?

Crédits photo: © svort – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. bonjour

    pour quelqu’un qui débute, cela me semble beaucoup de paramètres à maitriser à la fois. Mais ton outil me paraît intéressant. Fais tu de l’accompagnement ?

    Ludovic
    ludovic baratier a récemment posté…Dividendes : des actions à plus de 6 % de rendementMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Ludovic,

      Le but d’un screener est justement de simplifier la maitrise et l’utilisation des paramètres et des critères de sélection. Pour moi, il effectue un travail de défrichage énorme pour se concentrer uniquement sur les meilleurs éléments.

      Un screener poussé à l’extrême permet de faire de l’automatisation et d’utiliser un robot pour passer les ordres d’achat et de vente de manière automatique. Néanmoins il y a selon moi certains aspects qui sont très difficilement modélisables et je ne me repose donc pas à 100% sur ce que me retourne un screener.

      De toute façon, pour pouvoir utiliser correctement un screener, il ne doit pas être une boite noire. Il faut donc comprendre son fonctionnement pour pouvoir l’adapter et le personnaliser si besoin.

      Ben

  2. sam ventura dit :

    rien à redire excellent article tout est dit un screnner n’est juste qu’un outils de productivité
    sam ventura a récemment posté…Le CAC au creux de la vagueMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Merci Sam!

      Tu as tout à fait raison, un screener est un excellent outil pour améliorer sa productivité. C’est aussi un excellent outil (entre autres) pour tester et mettre en place une stratégie…

      Ben

  3. Martin dit :

    Excellent article Ben!

    Pour ma part, j’utilise très peu ce genre de filtre car en analyse fondamentale, souvent les données sont erronées ou bien incomplètes.

    Je préfère m’en remettre à une bonne analyse fondamentale pure et dure, c’est plus de boulot mais j’y prends un plaisir fou, alors!!!

    Martin
    Martin a récemment posté…Quelques particularités du compte d’épargne libre d’impôt (CELI)My Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Merci Martin!

      Le problème que tu lèves concernant la fiabilité d’un filtre sur des données fondamentales provient principalement de la fiabilité des données elles-mêmes. D’où ma réticence à utiliser uniquement de l’analyse fondamentale pour aborder les marchés financiers.

      Un filtre, aussi efficace soit-il, nourri avec des données erronées ne pourra produire que des signaux erronés. De la même manière, des données erronées, qu’elles soient analysées à travers un filtre comme un screener ou décortiquées avec “une bonne analyse fondamentale pure et dure”, fourniront toujours une décision erronée…

      J’avoue prendre aussi du plaisir à éplucher un rapport annuel pour comprendre une entreprise, son business, ses avantages, etc. Mais les données ne sont pas suffisamment fiables pour y risquer mon capital.

      Ben

      • Martin dit :

        Salut Ben!

        c’est fois , je suis en désaccord total avec toi, sur le fait que l’analyse fondamentale n’est pas fiable pour un investisseur.

        Ça fait maintenant plus de 10 ans que j’investi en bourse en utilisant l’analyse fondamentale comme pierre d’assise, et les résultats sont excellents.

        L’analyse fondamentale me permet de voir avec clarté, où l’entreprise était, où elle est présentement et où elle s’en va pour l’avenir.

        Celui qui investi avec l’analyse fondamentale, le fait de façon éclairée, en étant au courant du comment et du pourquoi de tout ce qui touche l’entreprise.

        L’analyse fondamentale permet également de réduire énormément le niveau de risque de la pratique de l’investissement, elle nous indique des balises entre lesquelles il faut naviguer pour rester en zone sécuritaire.

        Ce sont là, toutes des caractéristiques que l’analyse technique ou graphique ne peut nous fournir.

        L’analyse technique/graphique répond à un besoin, celui de l’étude des cours et de leur tendance, et en ce sens, elle fait très bien son travail sur de courtes périodes.

        Par contre, aucune analyse technique ne peut être utilisée dans le cadre de l’investissement à long terme, disons plus de 5 ans, car sur de longues périodes, la variation du cours d’un titre suivra la tendance de sa valeur intrinsèque, et seule l’analyse fondamentale d’une société peut nous permettre de connaître sa valeur intrinsèque.

        L’analyse fondamentale me permet de voir à l’avance, avec une bonne dose de certitude, ce que les chartistes verront plus tard sur leur graphique, voilà un avantage énorme de l’analyse fondamentale sur l’analyse technique/graphique.

        En terminant, que ce soit analyse fondamentale ou technique/graphique, l’important c’est le résultat qui en ressort au bout de la ligne. Si vous avez du succès, tenez-vous en à votre méthode.

        Bon investissement!

        Martin
        http://www.investir-a-la-bourse
        Martin a récemment posté…L’analyse de l’entreprise Boston Beer CompanyMy Profile

        • Martin, je suis à mon tour en désaccord avec vous.

          Je ne nie pas que vous ayez une grande réussite avec l’analyse financière.

          Je trouve que l’AF est plus compliqué pour Monsieur Toulemonde que l’AT.

          D’autre part, l’AF ne vous à pas permis d’éviter la crise des subprimes, ni d’ailleurs de savoir quand elle était terminée.

          Si après coup on peut dire, mais oui c’est évident, tout montrait qu’il y avait une crise, en fait, à chaud personne ne disait la gravité de la crise et quand elle serait terminée.

          Grâce à l’AT j’ai pu déterminer quand c’était terminé. Tout comme j’ai pu dire que cela commençait à sentir mauvais.

          Bien sûr, quand on gère un fond de 1 milliard, on ne peut pas faire du swing trading… Mais cela ne nous concerne pas.

          Avec la méga crise que la FED est en train de nous préparer (10x les subprimes) mieux vaut pour les petits porteurs pratiquer du swing trading.

          Ce type de trading permet de réaliser des performances pour lesquelles il faut attendre des années avec l’AF car on intervient au moment où cela va monter.
          En plus, on peut aussi en faire sur des actions de croissances validées par l’AF. L’un n’empêche pas l’autre.

          Les cours des bonnes valeurs (AF compliant) sont aussi dirigées par l’air du temps. Buffett ne dit-il pas qu’il faut acheter les bonnes valeurs quand Monsieur le Marché panique ?
          L’AT permet de choisir le bon moment, par exemple mon indicateur 2K.

          Trader avec l’AT sur des valeurs ayant de mauvais fondamentaux est mauvais. Investir en se basant sur l’AF seulement c’est comme être aveugle.

          Je cite souvent Essilor comme belle valeur. Eh bien, depuis septembre 2013 l’AT dit que l’on n’en tirera rien.
          Cela ne veut pas dire que dans quelques mois cela ne repartira pas à la hausse. En attendant, de l’argent investi sur cette valeur ne rapporte rien (à part les dividendes).

          Mais on peut combiner à la fois AF et AT. C’est ce que je montre dans Retraite Dorée. Investir sur le long terme avec l’AT et l’AF.
          Michel de Trading-Attitude a récemment posté…Pourquoi les volumes ne sont pas importants en bourseMy Profile

          • Ben de Bourse Ensemble dit :

            Salut Michel,

            Combiner AF et AT, c’est ce que j’ai fait avec l’approche CAN SLIM de William O’Neil. Les résultats ont été corrects, mais rien de transcendant! Car même si l’entreprise de croissance est exceptionnelle au niveau des fondamentaux, un mauvais timing à l’entrée et à la sortie sur du court/moyen terme peut sérieusement entacher la performance… Et une fois de plus, les fondamentaux “peuvent paraitre exceptionnels” mais au final les données ne sont pas vraiment fiables: produits avec des défauts, procès, innovation pas si innovante, produits prometteurs qui font un flop, erreurs comptables, etc.

            Ben

        • Ben de Bourse Ensemble dit :

          Salut Martin,

          Je ne faisais que rebondir sur ton commentaire précédent avec le point “en analyse fondamentale, souvent les données sont erronées ou bien incomplètes”. Et je suis entièrement d’accord avec toi sur ce point, c’est bien pour cette raison que je n’ai jamais été très chaud pour bases mon analyse et mes décisions en bourse uniquement sur des données fondamentales.

          Je ne nie pas que nombreux sont ceux qui connaissent une belle réussite en utilisant uniquement l’analyse fondamentale pour aborder les marchés financiers. Et si c’est ton cas, c’est génial!

          Dans un monde idéal et si les données fondamentales étaient fiables à 100% (ou beaucoup plus que ce qu’elles le sont actuellement), je pense que sans hésiter je m’en remettrais quasiment exclusivement à cette approche! Mais le risque me semble trop important quand on considère les points suivants:

          • Résultats erronés (délibérément ou non)
          • Délits d’initiés
          • Accès privilégié à l’information par certains bien avant les autres

          Je suis vraiment pour comprendre le fonctionnement d’une entreprise, ses atouts, ses faiblesses, etc. Mais quel intérêt si les données ne sont pas fiables?… On peut effectuer la meilleure analyse, aussi poussée soit elle, si les données de base sont erronées, le résultat et la conclusion le seront aussi.

          C’est un vieux débat et il faut de tout pour faire un monde 🙂

          Ben

          • Les analystes financiers utilisent l’analyse financière, non ? J’en ai fait un peu durant des études. J’ai même failli en être un.

            Considérons seulement la formule de Gordon Shapiro. Une action est évoluer par actualisation des revenus futurs. Quelle précision !

            Et la compta, c’est encore mieux ! Règles de la banque de france, règles anglo saxonne… Tout est fait pour maquiller les comptes.

            Ce qui compte c’est l’action des différents intervenants sur le marché. Et la résultante se voit dans l’historique des prix.

            Point.
            Michel de Trading-Attitude a récemment posté…Pourquoi les volumes ne sont pas importants en bourseMy Profile

          • Martin dit :

            Salut Ben et Michel!

            Le but de mon intervention était simplement de d’affirmer que l’analyse fondamentale nous en dit beaucoup plus sur l’entreprise en tant que telle.

            Par contre, peut-être que l’analyse technique peut aider pour détecter les bons moments pour entrer ou sortir d’une position, mais j’ai encore mes doutes.

            Voilà ma réflexion: si mon analyse fondamentale me dit que l’entreprise de laquelle je suis actionnaire est, par exemple, trop endettée à mon gout, ou encore que la marge nette descend depuis 1 ou 2 exercices, ou encore que les dirigeants procèdent à des acquisitions non profitables et trop dispendieuses, ou encore que les revenus stagnent depuis 2 ans, et bien, je n’attendrai pas un signal technique me disant que ça va mal, je vais plutôt agir tout de suite, sans attendre.

            Martin
            http://www.investir-a-la-bourse.com
            Martin a récemment posté…L’analyse de l’entreprise Buffalo Wild WingsMy Profile

          • Ben de Bourse Ensemble dit :

            Salut Martin,

            J’ai fait et continuerais à faire la même chose que toi dans les scénarios que tu énumères car ce sont des signaux inquiétant pour la santé financière d’une entreprise… encore faut-il que les données soient fiables 😉

            Ben

          • Martin dit :

            À l’attention de Michel!

            À propos de la supposée méga crise qui devrait survenir quelque part en 2015-2016, je pense qu’il y aura effectivement une bonne crise sur les marchés boursiers, qui pourraient plonger de 20-30%, par contre, cette crise sera-t-elle pire que celle de 1929, ou encore celle de 2008, je ne pense pas, et comme toutes les autres, losrque l’on regardera un graphique sur l’évolution des marchés boursiers dans 50-100 ans, elle représentera simplement qu’une légère correction à peine perceptible.

            Je pense que tout dépend de notre horizon de placement, comme le mien se chiffre en centaines d’années, je ne suis que le patriarche d’une lignée d’investisseurs autonomes qui me suivront via mon fils, mes petits enfants, mes arrière-petits-enfants, etc..

            Pour moi, toute correction, et encore plus, les plus sévères, ne font que représenter une formidable opportunité d’achat, dans 3 ou 4 générations les gens en parleront même plus.

            Martin
            http://www.investir-a-la-bourse.com
            Martin a récemment posté…L’analyse de l’entreprise Buffalo Wild WingsMy Profile

  4. Salut Ben,

    J’utilise à titre personnel le screener de ZoneBourse, qui permet de faire des recherches aussi bien sur l’analyse technique que sur l’analyse fondamentale, avec 5 critères qui sont pondérés (du plus important au moins important) et la possibilité de choisir ses zones géographiques etc …

    Après pour l’analyse fondamentale, certains brokers donnent des outils puissants à disposition de leurs clients, je pense notamment à Binck et son outil Pro Screener, qui est plutôt bien fichu.

    Le screener est un moyen de repérer des sociétés mais en aucun cas (en ce qui me concerne) un outil à utiliser seul. A mon humble avis, il doit être combiné avec une analyse plus personnelle, il s’agit plus de s’approprier l’analyse et d’en sortir une réflexion que d’une confiance aveugle.
    Guilhem d’étudiant investir a récemment posté…Le capital santé : le plus important de tous (5 fruits et légumes inclus)My Profile

  5. En réponse à Martin

    En ce qui concerne votre usage de l’AF, je suis tout à fait d’accord.

    Pour ce qui est de la future crise…
    Je parlais de la bulle que la FED est en train de construire. D’ailleurs la plupart des crises financières sont causées par les organismes internationnaux ou nationnaux.

    Va-t-elle arrive en 2015, 2016 ou 2100, je ne sais pas et je m’en moque.

    Je suis d’accord avec vous. Toute crise représente une opportunité…
    Si elle ne vous ruine pas (pas en réduisant à néant votre portefeuille boursier, mais en détruisant vos comptes bancaires, votre épargne, en vous obligeant à vendre vos biens immobiliers pour payer les frais ou vivre…).

    Ce genre de méga crise est sans doute un fantasme.

    Quant à votre horizon d’investissement… je le trouve long 🙂

    Mais vous avez raison.
    Michel de Trading-Attitude a récemment posté…Pourquoi les volumes ne sont pas importants en bourseMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge