Comment les indicateurs techniques vous font gagner en bourse?

Comment les indicateurs techniques vous font gagner en bourse?

Comment les indicateurs techniques vous font gagner en bourse?

Vous voulez connaitre le fonctionnement des indicateurs techniques et en quoi ils consistent?

Vous avez envie de découvrir comment vous pouvez utiliser ces PUISSANTS indicateurs?

Vous souhaitez comprendre ce qu’ils peuvent vous apporter et comment ils peuvent BOOSTER votre portefeuille boursier?

[Note: Pour aller plus loin avec les indicateurs techniques, téléchargez tout de suite le Guide des Experts de la Bourse « Les INDICATEURS techniques ou financiers les plus PUISSANTS » ci-dessous ;-)]


Regardons ensemble en quoi consistent les indicateurs techniques en bourse, pourquoi ils sont aussi dominants en trading et comment ils peuvent vous aider à prendre de meilleures décisions sur les marchés financiers

Comprendre les indicateurs techniques

Les indicateurs techniques sont pour l’analyse technique ce que sont les ratios et données économiques pour l’analyse fondamentale. Que ce soit avec l’analyse technique ou l’analyse fondamentale, les deux approches vous aident à comprendre un comportement passé ou présent pour ensuite estimer un comportement futur. La différence majeure entre les deux approches va se faire sur les outils utilisés et la façon d’aborder le problème.

Les fondamentalistes utilisent des informations économiques propres à une entreprise comme les différents bénéfices, les marges, les ventes, les chiffres d’affaire. Ces informations sont prises en valeur absolue, en valeur relative ou en pourcentage. Ces données fondamentales sont aussi parfois combinées entre elles pour former des ratios ou des éléments encore plus complexes. Le but est toujours le même: essayer de comprendre le fonctionnement et l’état de santé interne d’une entreprise pour ensuite comparer ce comportement actuel ou passé par rapport à son comportement futur basés sur des prévisions économiques. La comparaison peut aussi être effectuées par rapport aux données fondamentales d’autres entreprises dans le même secteur d’activité ou ayant des caractéristiques communes.

Pour l’analyse technique, les informations essentielles à connaitre et à maitriser pour opérer efficacement en trading sont les indicateurs techniques. Ces indicateurs permettent d’étudier les comportements passés pour en prédire l’évolution future. Ils peuvent être utilisés sur des marchés en général ou des actions, des secteurs entiers, des indices en particulier.

Mais contrairement à l’analyse fondamentale, ces indicateurs se basent sur:

Les aspects fondamentaux de l’entreprise comme son marché, son avantage concurrentiel, ses bénéfices, ses marges, ses ventes, etc. n’ont aucune place dans l’étude de l’action d’une entreprise en analyse technique.

Le but est donc d’anticiper des niveaux de cours, la direction générale d’une tendance ou de reconnaitre des phénomènes qui se sont produits dans le passé et qui ont une forte tendance à se répéter régulièrement. Ces phénomènes typiques sont modélisés, identifiés et appréhendés grâce à l’analyse graphique, qui peut être perçue comme une branche de l’analyse technique.

Les indicateurs sont efficaces aussi bien pour une approche cours terme (quelques minutes) qu’une approche long terme (plusieurs années). Et le fait que ces indicateurs se basent seulement sur trois données constitue leur force mais aussi leur faiblesse. Leur force car ces informations sont universelles, standards, fiables, faciles à obtenir et non ambigües. L’inconvénient c’est que les indicateurs techniques utilisent et dérivent de seulement trois données pour fournir un angle d’approche ou une facilité d’interprétation. Mais au final, ils ne sont qu’une extrapolation d’une image simple à trois dimensions.

Les indicateurs techniques les plus connus

Pour vous aider à mieux comprendre le fonctionnement des indicateurs techniques, comment vous pouvez les utiliser et ce qu’ils peuvent vous apporter, le plus simple est que je vous montre brièvement deux exemples avec les indicateurs les plus connus et les plus utilisés à travers le monde.

Les moyennes mobiles

Les moyennes mobiles sont tout simplement la moyenne de plusieurs valeurs sur une période de temps précise. Cette moyenne est dite mobile car elle va être glissante et fournir une information mise à jour pour chaque unité de temps sur un graphique.

Par exemple, une moyenne mobile sur les cours d’une action en particulier à 20 jours, calculera pour chaque jour, la moyenne de tous les derniers cours entre le jour même et les 19 derniers jours. Le lendemain, cette moyenne mobile sera mise à jour avec les données décalées d’un jour.

Un calcul similaire peut aussi être effectué et produit sur les volumes. La moyenne mobile que je viens de présenter rapidement est une moyenne mobile simple car la valeur de chaque unité de temps a le même poids par rapports aux autres valeurs. Il existe aussi d’autres moyennes mobiles plus complexe qui changent le poids de certaines valeurs comme avec la moyenne mobile pondérée ou la moyenne mobile exponentielle.

La moyenne mobile simple reste celle qui est le plus utilisée. Toutes ont cependant le même objectif: discerner facilement les comportements anormaux par rapport à la moyenne. Un pic de cours ou de volumes à la hausse ou à la baisse est ainsi facilement décelable.

Le RSI

Le RSI est un indicateur un peu plus complexe qui veut dire « Relative Strength Index » pour « indice de force relative » en français. Sans rentrer trop dans les détails, cet indicateur se calcule en fonction des cours de clôture à la hausse et des cours de clôture à la baisse et du temps. Il se représente sous la forme d’un pourcentage et peut prendre des valeurs entre 0 et 100. Il montre des phénomènes d’achats excessifs ou de ventes excessives sur un titre, impliquant un retournement de tendance probable.

Quand l’indicateur monte et atteint les 70 alors le titre est considéré comme sur-acheté, et la tendance haussière actuelle a des chances de se retourner à la baisse.

Et inversement, si le RSI descend et atteint les 30, alors le titre est considéré comme sur-vendu, et la tendance baissière actuelle a une probabilité plus élevée de se retourner à la hausse.

Les bandes de Bollinger

Et enfin, certainement mon indicateur préféré, qui tire son nom de John Bollinger, un célèbre analyste technique américain. Les bandes de Bollinger sont avant tout un indicateur de volatilité matérialisé par une bande qui vient envelopper les cours par le haut et par le bas.

Les utilisations sont multiples comme par exemple détecter des calmes plats, des tempêtes à la hausse ou à la baisse, des retours à la moyenne, etc.

Pour conclure sur les indicateurs techniques

Vous l’avez compris, les indicateurs techniques sont les outils de base pour utiliser l’analyse technique et comprendre les marchés financiers.

Les points importants à retenir avec ces indicateurs sont les suivants:

  • Aucun indicateur n’est parfait, ni fiable à 100%. Ils montrent tous des faux ou mauvais signaux à un moment donné, certains indicateurs sont plus à même à faire des erreurs que d’autres. Ça signifie que vous ne devez surtout pas faire aveuglément confiance à un indicateur en particulier, quel qu’il soit, pour prendre vos décisions d’achat et de vente. Vous serez obligé de le combiner à au moins un autre indicateur ou un autre outil comme les figures graphiques par exemple.
  • Ensuite, les indicateurs techniques représentent une vue distordue d’un marché puisqu’ils extrapolent des données plus basiques comme les cours, les volumes et le temps. Plus vous cumulez des indicateurs, plus la vue est distordue et plus les indicateurs se contredisent les uns les autres. Pour bien comprendre ce point, je vais utiliser une analogie avec une photo que vous souhaitez modifier et améliorer. Ça peut être avec des filtres ou du matériel sur votre appareil photo, ou bien ça peut être fait avec un logiciel de retouche d’images. Vous appliquez un premier filtre, comme du contraste et votre image a l’air mieux. Vous en appliquez un autre, comme augmenter la saturation, et l’image parait encore mieux. Mais sans nécessairement vous en rendre compte, votre image est de plus en plus distordue et loin de l’image de départ. En appliquant de plus en plus d’effets qui au premier abord semblent améliorer votre image, au final, le résultat est parfois ultra moche! Vous vous êtes beaucoup trop éloigné de l’image d’origine et avez totalement perdu l’information de départ…

Les indicateurs techniques sont des outils très PUISSANTS, mais à utiliser avec parcimonie pour ne pas trop s’éloigner de l’information pertinente…

C’EST À VOUS: Quels sont les indicateurs techniques INDISPENSABLES dont vous ne pourriez pas vous passer?

Crédits photo: © Unclesam – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Martin dit :

    Bonjour Ben!

    Comme je suis un fondamentaliste convaincu, je n’utilise aucun indicateurs techniques proprement dit.

    Par contre, le jackpot pour moi, serait de trouver une entreprise avec des données fondamentales passées et présentes remarquables et des perspectives futures éclatantes.

    Et come cerise sur le gâteau, un prix d’achat me permettant d’envisager un potentiel de rendement sur 5 ans le plus élevé possible.

    Martin
    http://www.investir-a-la-bourse.com
    Martin a récemment posté…Les médias, vérité ou mensongeMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Martin,

      Malgré les nombreuses différences entre analyse technique et analyse fondamentale, et les avis souvent très tranchés d’un « camp » par rapport à l’autre, il existe aussi de nombreuses similitudes: les indicateurs économiques pour l’AF et les indicateurs techniques pour l’AT. Des outils très différents qui ont le même objectif: comprendre un comportement passé et présent pour anticiper un comportement futur prometteur.

      Ben

    • Bonjour !

      Le fondamental c’est comme la météo. C’et une science floue et imprécise. C’est l’action des prix qui importe.

      Un simple robot de trading utilisant un indicateur fait mieux que des gérants de fonds diversifiés.

      Un scalper ou swing trader fait mieux.

      L’illusion du fait que l’analyse fondamentale fonctionnerait c’est qu’elle est utilisée par de gros fonds.
      Michel de Trading-Attitude a récemment posté…8 heures de trading intraday sur AngelaMy Profile

      • Ben de Bourse Ensemble dit :

        Salut Michel,

        Je ne suis pas sûr qu’on puisse généraliser à ce point au sujet des approches. Nombreux sont ceux qui arrivent à connaitre de belles performances aussi bien avec de l’analyse technique qu’avec de l’analyse fondamentale. On voit mal un gérant de fond faire du scalping et expliquer sa stratégie à des néophytes pour vendre son fond.

        Ben

        • Gérer un fonds du genre FCP et un petit portefeuille n’est pas pareil. Cela dit, rares sont les fonds qui ont des performances extraordinaires. Sur la longueur ils peuvent battre le marché, mais ils sont limités par la perf des meilleurs titres (qui sont aussi des titres à gros flottant, donc n’ayant pas des perfs fantastiques).

          Évidemment, sur le long terme, une action d’une société très saine et ayant un très bon business model est appelée à prendre de la valeur. Trader sur ces valeurs comporte donc moins de risque.
          Michel de Trading-Attitude a récemment posté…Et si vous partiez du travail à 10h du matin ?My Profile

          • Ben de Bourse Ensemble dit :

            Tu as entièrement raison Michel sur les énormes différences entre gérer un fond et un petit portefeuille:

            • pas la même approche,
            • pas les mêmes outils,
            • pas les mêmes objectifs,
            • pas les mêmes contraintes,
            • pas les mêmes actifs, etc.

            Sur une très bonne société en pleine croissance, il sera difficile de ne pas être gagnant, quel que soit l’approche 😉

            Ben

  2. Il me semble que tu as oublié les bandes de Bollinger, dans les indicateurs les plus connus
    Michel de Trading-Attitude a récemment posté…19 très bonnes raisons d’utiliser les bandes de BollingerMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Michel,

      C’était volontaire… je savais que j’en parlerai plus en détails un jour!

      C’est fait maintenant grâce à l’événement inter-blog en cours, je vais donc les rajouter ici 😉

      Ben

  3. franck dit :

    je desire voir screener plus indicateur conbien sa coute

    bien vous franck

  1. 30/05/2017

    […] fondamentale comme par exemple la possibilité de développer vos propres indicateurs techniques ou […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge