Acheter des actions américaines : comment procéder ?

Acheter des actions américaines : comment procéder ?

De nos jours, il est possible d’acheter des actions américaines en étant en France ou en Europe. Il faut cependant faire très attention au choix de son courtier. En effet, tous les courtiers français ne permettent pas d’investir sur le marché américain ou de le faire dans des conditions intéressantes.

Sélectionner le bon courtier est donc primordial pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Dans cet article nous allons voir où et comment acheter des actions américaines.

Vous verrez aussi pourquoi il est important de le faire en découvrant leurs avantages et inconvénients.

Où et comment acheter des actions américaines ?

Il existe deux principaux marchés américains pour acheter et revendre des actions :

  • le NASDAQ pour les entreprises américaines à forte croissance et historiquement plus technologiques ;
  • et le NYSE pour le reste des entreprises américaines ;

Les plus grosses actions sur ces marchés sont regroupées au sein des principaux indices de bourse américains. Vous connaissez sûrement quelques-uns d’entre eux, car ils sont extrêmement connus. Vous retrouverez des noms comme :

  • NYSE ;
  • NASDAQ ;
  • S&P 500 ;
  • et Dow Jones.

Nous allons voir plus en détail ces principales notions qui pourraient vous être utiles.

La première notion : le NYSE (un marché boursier)

Le NYSE est le diminutif de New York Stock Exchange. Il n’est rien de moins que la plus grande des bourses au monde.

Ce nom peut vous sembler inconnu, car elle est souvent appelée la bourse de Wall Street.

C’est une bourse ou un marché boursier :

  • qui est très vieille puisqu’elle a été fondée en 1817 ;
  • et qui a également la particularité de ne pas être totalement électronique.

Vous pouvez donc gérer vos opérations directement à la criée, si vous êtes sur place évidemment. Sinon, le gros des transactions sur ce marché se fait en ligne de manière électronique.

Cette bourse est ouverte du lundi au vendredi entre 9h30 et 16h (heures américaines). En France, cela correspond à une ouverture de marché entre 15h30 et 22h.

Le NYSE gère la cotation de près de 3 000 entreprises. Ces dernières ont une capitalisation boursière de près de 25 000 milliards de dollars.

Plus besoin donc de chercher loin si vous souhaitez investir dans une entreprise américaine.

La deuxième notion : le NASDAQ (un marché boursier)

Nasdaq est le diminutif de National Association of Securities Dealers Automated Quotations. C’est une place de bourse très récente puisqu’elle a été ouverte seulement en 1971.

Elle est cependant le deuxième marché le plus important derrière le New York Stock Exchange. À la différence de ce dernier, le Nasdaq est entièrement électronique.

Il compte aujourd’hui un peu plus de 5 000 sociétés provenant de secteurs économiques divers.

Généralement, les sociétés intégrant le Nasdaq sont des sociétés ayant un fort potentiel de croissance.

Ainsi, vous y retrouverez énormément d’entreprises évoluant dans le secteur des nouvelles technologies comme :

  • la robotique ;
  • les nanotechnologies ;
  • ou l’intelligence artificielle.

Malgré son grand nombre d’entreprises cotées supérieur, le Nasdaq reste second. En effet, il vient après le NYSE en termes de volume traité sur le marché de la bourse.

Il reste cependant un excellent marché pour investir dans des entreprises ayant un fort potentiel de croissance.

Petite remarque, attention de ne pas confondre le marché du NASDAQ avec son indice de référence appelé le Nasdaq Composite, souvent abrégé en Nasdaq aussi…

La troisième notion : le S&P 500 (un indice)

Acheter des actions américaines : la bourse S&P 500

Cet indice regroupe 500 grandes entreprises cotées sur les bourses aux USA. Sa capitalisation couvre plus ou moins 80 % du marché boursier américain.

Les critères de sélection du S&P 500 sont très stricts. Par exemple, une entreprise souhaitant rejoindre cet indice doit :

  • générer une capitalisation en bourse d’au moins 11,2 milliards de dollars ;
  • déjà être enregistrée au Nasdaq ou au New York Stock Exchange ;
  • transmettre avec la plus grande transparence les informations financières concernant ses résultats ;
  • obligatoirement être des États-Unis ;
  • et doit également respecter quelques autres règles afin de pouvoir intégrer cet indice.

La 4ème notion : le Dow Jones (un indice)

De son nom entier Dow Jones Industrial Average, il est le plus vieil indice boursier au monde. En effet, il a été créé en 1896 par Charles Dow et Edward Jones.

Le Dow Jones regroupe 30 entreprises les plus importantes des marchés financiers américains.

Cet indice est extrêmement connu dans le monde de la bourse. En effet, il est emblématique dans le monde de la finance.

Toutefois, il commence à être un petit peu délaissé aujourd’hui par les investisseurs.

En effet, il ne possède que 30 entreprises cotées dans son indice. A cause de cela, il n’est plus très représentatif de la performance économique des États-Unis.

Le S&P 500, avec ces 500 entreprises cotées est bien plus performant et efficace pour être représentatif. Cela n’empêche pas le Dow Jones de rester un indice de référence pour les marchés financiers à l’international.

Parmi les entreprises cotées dans cet indice, vous retrouverez :

  • Boeing ;
  • Walt Disney ;
  • ou encore McDonald’s.
Le NYSE et le NASDAQ sont les deux principaux marchés boursiers américains sur lesquels opérer avec des actions.

Le Nasdaq Composite, le S&P 500 et le Dow Jones sont les trois plus gros indices américains et suivis à travers le monde. Ils permettent de déterminer la tendance du marché économique aux USA.

Il existe une multitude d’indice regroupant des actions très variées. Vous pouvez aussi retrouver quelques autres indices très connus comme :

  • le Russell 2000 ;
  • le US30 ;
  • le S&P100.

Le Russel 2000 est spécialisé dans les segments de petites capitalisations sur le territoire américain.

Les avantages et inconvénients des actions américaines

Des traders qui surveillent le marché des actions américaines

Investir dans la bourse américaine quand nous sommes en France comporte certains avantages et inconvénients. Il est important de les garder en tête lorsque vous vous lancez dans cette aventure.

Les avantages des actions américaines

Le premier avantage non négligeable des marchés actions américains est la taille de sa capitalisation boursière totale. En effet, une énorme partie des opérations boursières dans le monde sont effectuées sur les marchés américains.

En intégrant ces marchés, vous avez accès également à un nombre de choix et d’opportunités importants. Les marchés boursiers américains sont leaders en termes de tendance.

Il est très fréquent de les voir entraîner les autres marchés mondiaux lors :

  • d’une hausse ;
  • ou d’une baisse des indices de référence aux US.
Les volumes d’échanges colossaux effectués tous les jours sur les marchés américains permettent une très bonne liquidité.

Vous n’aurez donc aucune peine à investir en bourse ou à revendre vos actions rapidement.

De plus, à l’ère de la technologie, il est très simple d’investir en bourse sur le marché américain. En effet, l’accès y a été facilité grâce aux courtiers en ligne.

Ces derniers étant en grande concurrence les uns avec les autres, il est également facile de profiter de prix très attractifs pour passer vos ordres de bourse d’achat et de vente. Je vous en dis plus dans le guide acheter et vendre des actions le même jour que je vous invite à lire.

Les inconvénients des actions américaines

Vous devrez faire face à deux principaux inconvénients :

  • le décalage horaire ;
  • et la taxe supplémentaire.

Le principal inconvénient : le décalage horaire

En effet, comme dit précédemment, les marchés américains sont ouverts entre 9h30 et 16h (heures américaines).

Cela vous oblige en tant que français à opérer entre 15h30 et 22h si vous voulez trader pendant l’ouverture des marchés sur la bourse américaine.

Cet inconvénient n’est cependant pas insurmontable. Toutefois, il faut tout de même le garder en tête lorsque vous vous vous lancez.

La taxe supplémentaire du gouvernement américain sur vos gains avec les dividendes

La taxe américaine sur les gains en bourse

Vous avez deux possibilités lorsque vous souhaitez investir sur la bourse américaine.

  • Soit votre intermédiaire (courtier) est français : ici, vous n’avez rien à faire et le gouvernement américain prélève automatiquement 15 % de vos bénéfices sur les dividendes versés. Ce pourcentage représente le taux arrangé entre la France et les USA.
  • Soit votre intermédiaire est à l’étranger : dans ce cas, vous devez vous-même remplir un formulaire (le formulaire W8). Il vous permet d’attester de votre statut de non résident fiscal américain.

Dans le second cas, votre intermédiaire ne déclarera aucun bénéfice au fisc américain. Ce sera votre travail de le faire.

Dans tous les cas, vous devez bien entendu déclarer vos plus-values liées à vos achats et vos reventes.

C’est pourquoi je vous invite personnellement à passer par un courtier français. Cela vous permettra d’éviter du travail inutile et laborieux.

Il faut également noter que vous ne pourrez pas utiliser votre PEA pour y loger des actions américaines. Le PEA a été créé pour des titres français ou européen.

Sachez aussi que les courtiers peuvent ajouter des frais supplémentaires de courtage sur vos opérations hors de la France.

C’est à vous de vous renseigner sur les frais de courtage et les services de chaque courtier. Vous pourrez ainsi sélectionner le plus apte à vous délivrer le meilleur service au meilleur prix.

Au cas où vous chercheriez à avoir une estimation des gains que vous pourriez générer sur ce marché, vous aurez toutes les réponses dans l’article combien rapporte une action.

Nous allons voir ci-dessous quels sont les meilleurs courtiers pour investir en bourse sur le marché américain.

L’avantage premier d’opérer sur les marchés boursiers américains pour des actions est la taille de sa capitalisation en bourse.

Toutefois, y investir présente aussi des inconvénients dont le premier est le décalage horaire. Vous avez ensuite la taxe supplémentaire américaine appliquée sur tous vos dividendes.

Des exemples concrets de la puissance des actions américaines

Comme vous le savez, le marché boursier américain est le plus vaste au monde, de par :

  • son nombre d’opérations par jour ;
  • mais également sa capitalisation en bourse.

On estime qu’une quarantaine de pourcents de la capitalisation boursière au monde est cotée aux États-Unis. Le NYSE compte une capitalisation boursière proche de 30 000 milliards de dollars, ce qui est plus que le PIB des États-Unis.

De même, le Nasdaq a une valeur estimée à 18 000 milliards de dollars. A titre d’exemple, le CAC 40 en France, regroupe les 40 entreprises les plus importantes. Cela représente 70 % de la capitalisation de toutes les actions sur le sol français.

Il faut savoir que le CAC40 ne possède qu’une capitalisation boursière totale de 1 830 milliards d’euros. Cela représente à peu près 2 100 milliards de dollars américains.

Les États-Unis sont des pionniers dans l’industrie des nouvelles technologies. C’est donc sur leurs marchés que vous trouverez des entreprises avec de fortes croissances potentielles.

Avant d’aller plus loin, l’article faut-il acheter de l’or en 2022 pourrait vous intéresser, si vous êtes à la quête d’un bon investissement sur du long terme.

Les meilleurs courtiers pour acheter les actions américaines

Les meilleurs courtiers pour acheter des actions américaines

La concurrence entre courtiers est de plus en plus féroce. Cela nous permet en tant que client, de profiter d’offres et de services à des prix attractifs.

En effet, il y a une vingtaine d’années, les frais de courtage proposés par les courtiers étaient rédhibitoires. Aujourd’hui, ils sont bien plus accessibles.

Un bon nombre des courtiers présents sur le marché aujourd’hui proposent d’investir en bourse sur le marché américain. Les besoins de chaque investisseur étant personnels, je me contenterai donc :

  • de vous proposer des courtiers vous proposant ce service ;
  • et de vous inviter à faire votre propre recherche pour déterminer le plus adapté à vos besoins.

Dans les courtiers vous permettant d’acheter des actions US, vous retrouverez :

Les meilleurs courtiers pour acheter des actions US

  • Interactive Brokers (IB)

  • ProRealTime Trading

  • DeGiro

  • LYNX

  • Fortuneo

  • Saxo Bank

  • Boursorama

En réalité, vous avez l’embarras du choix parmi tous ces courtiers. À vous de faire vos propres recherches pour déterminer celui qui vous convient le mieux. Portez également une attention particulière à leurs frais de courtage. Je laisse à votre disposition un guide intitulé comment vendre ses actions (quand et pourquoi) ? pour vous faciliter la tâche.

Foire aux questions

Quelles actions américaines acheter en 2022 ?

Les actions américaines sont généralement beaucoup plus intéressantes pour obtenir une performance plus élevée sur le court terme ou sur le long terme.

Les entreprises du domaine des nouvelles technologies présentent des potentiels de croissance important et sont plus nombreuses aux États-Unis. Il est possible de retrouver parmi elles, des sociétés comme Apple, Amazon, Google, Tesla pour les grosses capitalisations. Elles sont des pionnières dans leur domaine et ne cessent de se diversifier davantage.

Les petites et moyennes capitalisations sont encore bien plus nombreuses et cachent de nombreuses pépites. Vous pouvez consulter la page quelle action acheter pour connaître les critères pour effectuer un bon choix.

Comment acheter les actions américaines avec un PEA ?

Il est impossible de placer des actions américaines dans un PEA. En effet, le PEA a été créé pour loger uniquement des actifs français et européens, donc des entreprises dont le siège sociale se situe en France ou en Europe.

Par exemple, il est impossible de l’utiliser pour acheter des actions Apple. Pour cela, il faut passer par un compte titres ordinaire (CTO) uniquement. J’ai détaillé les étapes à suivre dans l’article comment acheter des actions.

Les étrangers peuvent-ils acheter des actions américaines ?

La plupart des personnes ne résidant pas aux États-Unis peuvent quand même acheter des actions américaines, sauf s’il y a une loi spécifiant le contraire dans le pays de résidence.

En tant que résident français, suisse, belge ou canadien par exemple, il n’y a pas de restriction, c’est donc tout à fait possible. Il faudra cependant s’acquitter d’une taxe sur ses gains en dividende. Elle s’élève généralement à 15 % et a été fixée par les deux gouvernements.

Cette taxe a pour but de faciliter les échanges entre la France et les USA. Vous pouvez donc sans problème investir sur les marchés boursiers américains.

Références

https://www.asinko.com/trading/nyse-and-nasdaq-france

https://brokerchooser.com/best-brokers/best-stock-trading-apps-for-non-us-non-eu-citizens

https://www.investopedia.com/ask/answers/05/foreignownershipusstocks.asp

https://abcnews.go.com/Business/story?id=4012256&page=1

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.