Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (3/5)

Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (3/5)

  • Titre français: Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse
  • Titre original: Stan Weinstein’s Secrets For Profiting in Bull and Bear Markets
  • Auteur: Stan Weinstein
  • Édition brochée: 343 pages
  • Editeur: Valor
  • Date: 4 décembre 1995
  • Langue: Français

Comment dénicher des actions gagnantes exceptionnelles?

Comment savoir quand vendre une action?

Quelles sont les étapes à suivre et les erreurs à éviter pour y arriver?

Les réponses à ces questions se trouvent dans la suite du résumé du livre “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse”…

La partie précédente est ici: “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (2/5)“.

[Note: J’ai lu la version papier en anglais des éditions McGraw-Hill Professional de 1992]

Résumé (3/5)

Chapitre 5 – Dénicher des gagnants exceptionnels

Pour chaque rumeur vraie, des centaines finissent en phase 4 baissière. Pour gagner, vous devez mettre les chances de votre côté en utilisant seulement une petite partie de votre capital et en faisant vos propres recherches. N’écoutez pas les rumeurs! Les bonnes rumeurs seront simplement la cerise sur le gâteau si vos recherches confirment les raisons de passer à l’achat.

Il existe un très bon indicateur pour les rumeurs de rachat: les volumes. Ils montent en puissance quasiment à tous les coups juste avant l’annonce officielle. Et ce phénomène s’explique tout simplement par les initiés qui agissent (souvent illégalement) en avance grâce à leur information privilégiée.

Le pattern de la triple confirmation est un élément puissant à considérer pour acheter sur du long terme. En plus des pré-requis de base comme les cours au-dessus de la moyenne mobile, les trois événements suivants doivent intervenir:

  1. Les volumes: ils doivent être suffisamment forts au moment du breakout et continuer en force durant la suite de la hausse des cours.
  2. La force relative: avant le breakout en début de phase 2, la force relative doit être négative ou proche de 0. Au moment du breakout, la ligne de force relative doit sérieusement entrer dans la zone positive.
  3. La forte hausse des cours avant le breakout: la hausse doit être d’au moins 40-50% avant que le breakout n’intervienne.

[NOTE: Cette dernière condition est extrêmement surprenante car toutes les explications et exemples fournis par Weinstein démontrent au contraire une consolidation pendant la phase 1 où les cours évoluent justement dans un canal plus ou moins étroit, voire qui se resserre. Les cours font tout sauf afficher une forte hausse!]

Quand un titre valide cette triple condition alors vous pouvez investir une plus grosse partie de votre capital car vous êtes face à un joli home run.

Chapitre 6 – Quand vendre

Sur le long terme, vous devez compter sur ces home runs avec de gros gains pour compenser les erreurs de parcours inévitables. Pour y arriver, voici ce qu’il ne faut pas faire au niveau de la vente:

  1. Ne basez pas vos décisions sur des aspects fiscaux et considérez les plutôt comme une conséquence pour pouvoir opérer en bourse.
  2. Ne basez pas vos décisions sur le rendement de l’action car une simple baisse des cours peut anéantir vos dividendes.
  3. Ne conservez pas une action parce que le PER est faible.
  4. Ne vendez pas une action seulement parce que le PER est trop élevé.
  5. Ne moyennez pas à la baisse dans une situation négative même théoriquement ça parait judicieux, dans la pratique c’est suicidaire.
  6. Ne refusez pas de vendre sous prétexte que le reste du marché est haussier.
  7. N’attendez pas la prochaine reprise pour vendre.
  8. Ne vous accrochez pas à une action simplement parce que l’entreprise est de bonne qualité.

Voici maintenant ce qu’il vaut mieux faire pour vendre correctement en fonction de l’horizon:

Approche long terme

Sell stop de protection à long terme

Sell stop de protection à long terme

Premièrement, vous devez bien comprendre qu’il est essentiel de ne jamais détenir une position sans avoir un sell stop de protection. Cette protection joue un rôle déterminant car elle rend votre processus de décision plus simple, plus objectif et nettement moins émotionnel. Vous savez toujours où vous allez. Au départ, le sell stop doit être placé en-dessous d’un support proche. Plus le support est proche, moins le risque est élevé et donc plus le rapport gains / risques est intéressant. Il est donc conseillé d’éviter les actions dont le risque est supérieur à 15%.

Par la suite, utilisez un trailing stop que vous déplacez manuellement. Tant que l’action grimpe, que les cours sont au-dessus de la moyenne mobile à 30 semaines et que cette moyenne mobile monte, essayez de laisser de la place à votre sell stop. Montez le seulement une fois que les cours ont légèrement corrigé et dépassé de nouveau un sommet. Dans ce cas, remontez le sell stop au niveau de la moyenne mobile à 30 semaines au point du creux de la correction. Quand la moyenne mobile à 30 semaines arrête de monter et stagne ou baisse, alors remontez le sell stop au niveau des creux et non plus au niveau de la moyenne mobile pour limiter les risques en approche d’une phase 3.

Approche court terme

Sell stop de protection à court terme

Sell stop de protection à court terme

Les règles ici sont un peu moins rigides pour être plus agressif. Le sell stop de départ est positionné de la même manière qu’avec l’approche long terme. Par contre, le trailing stop par la suite est déplacé directement sous le creux des corrections et pas sous la moyenne mobile à 30 semaines. En fait, il est déplacé comme précédemment durant l’approche d’une phase 3. Et si les cours cassent à la baisse la moyenne mobile à 30 semaines, alors vendez tout de suite.

Quand une ligne de tendance se matérialise alors utilisez la et vendez seulement une portion de votre position. Le reste sera soldé avec le trailing stop habituel.

Un point clé pour gagner est d’apprendre à perdre! Pour ça vous devez:

  • Seulement vous concentrer sur la performance globale de votre portefeuille et vous assurez qu’elle soit positive, peu importe les positions individuelles.
  • Savoir exactement quand liquider une position perdante.

N’importe qui peut faire un gros coup sur une action… avec de la chance! Une bonne performance se construit sur la durée et la régularité.

La suite au prochain épisode avec la vente à découvert et comment identifier les marchés haussiers et baissiers: “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (4/5)“…

C’EST À VOUS: Que faites-vous pour dénicher les grands gagnants? Quel est votre processus pour vendre des actions?

Lire des commentaires en français de “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse” sur Amazon.fr

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Nico dit :

    Je trouve ça absolument fabuleux que les méthodes qui marchaient il y a 20 ans (oui, 1995…) sont toujours valables. Sincèrement, pour avoir lu le résumé ci-dessous, je suis convaincu qu’il a toujours raison.

    Merci de l’avoir mentionné !
    Nico a récemment posté…OptionTime : 200€ de dépôt minimum pour 2015My Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Nico,

      Les méthodes ne fonctionnent pas nécessairement exactement de la même façon, mais les principes derrière restent souvent inchangés car ils se basent sur les comportements humains et la psychologie des intervenants. Même si les cycles économiques changent, ces principes sont tellement ancrés chez l’homme qu’il n’est pas surprenant de voir de nombreux phénomènes se répéter avec régularité…

      Ben

  1. 19/03/2015

    […] La partie précédente est ici: “Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (3/5)“. […]

  2. 28/03/2015

    […] La suite au prochain épisode avec comment découvrir les gagnants exceptionnels et savoir quand vendre: « Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse (3/5)« … […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge