Uptick rule en VAD, c'est quoi? - Bourse Ensemble

Uptick rule en VAD, c’est quoi?

Uptick rule en VAD, c'est quoi?

Quels sont le concept et les raisons derrière l’Uptick Rule?

Quels sont les cas concernés par l’Uptick Rule?

Quelles sont les conséquences sur votre trading?

L'”uptick rule” en anglais pourrait se traduire par “la règle de la petite hausse” en français. Cette fameuse règle constitue une restriction pour opérer sur les marchés américains en stipulant que la vente à découvert (VAD) est seulement autorisée sur un “uptick”, c’est-à-dire donc sur une petite hausse.

Avant de rentrer plus en détails dans le concept autour de cette règle, regardons ensemble l’histoire de cette restriction pour mieux comprendre les enjeux et les problèmes rencontrés avant son apparition. J’approfondirait ensuite les cas qui sont concernés par une telle mesure et les conséquences sur votre trading à la baisse.

Un peu d’histoire derrière l’Uptick Rule

La première version de cette règle a vu le jour en 1938. Elle a été établie par la SEC, la “Security Exchange Commission” aux États-Unis, qui est l’équivalent de l’AMF en France, c’est-à-dire l’organisme de régulation des marchés financiers.

Avant cette règle, la vente à découvert existait déjà et certaines études ont fait apparaitre à l’époque que ce genre d’opérations, effectuées à outrance sur par exemple une action dont les cours chutaient, aggravait encore plus la chute des cours. Ce phénomène entrainait donc un cercle vicieux avec une chute de plus en plus prononcée des cours.

Le but de cette règle était donc d’enrayer de tels mécanismes en empêchant de faire de la vente à découvert sur un titre dont les cours étaient en chute libre pour lui permettre de se redresser.

Mais en 2007, d’autres études commissionnées par la SEC ont fini par prouver que cette règle était devenue obsolète. Elle réduisait légèrement la liquidité pour une efficacité plutôt douteuse. Elle a ainsi été supprimée tout simplement.

Arrive la crise financière internationale qu’on a connu en 2007-2009, et les discussions se ravivent pour instaurer de nouveau cette ancienne règle qui venait tout juste d’être annulée! Pour beaucoup, la crise a pris une énorme ampleur en grande partie due aux opérations de vente à découvert.

La règle renait de ses cendres en février 2010 avec un nouveau nom, “alternative uptick rule (“la règle alternative de la petite hausse”) pour marquer la différence et montrer le changement par rapport à la précédente version. Et surtout, cette nouvelle règle devient bien moins restrictive et ne s’applique plus sur tous les produits de bourse, ni tout le temps…

Le concept de l’Uptick Rule

En fait, je devrais plutôt dire le concept de l’Alternative Uptick Rule puisque c’est la règle qui est en application maintenant. Elle porte d’ailleurs le nom très sexy de Rule 201 pour les intimes…

Cette nouvelle règle a été conçue pour restreindre la vente à découvert et l’empêcher d’entrainer les cours vers le bas pour une action qui a chuté de plus de 10% en une journée par rapport au cours de clôture de la veille.

D’après la SEC, la règle a un deuxième objectif c’est de faciliter les vendeurs qui détiennent réellement les titres en position longue afin d’être prioritaire. Ils peuvent ainsi solder leurs positions s’ils le souhaitent pendant une période de baisse et le faire avant les vendeurs à découvert.

La règle 201 demandent donc généralement aux centres de trading d’établir, de maintenir et d’appliquer des procédures pour bloquer de telles activités de vente à découvert.

Une fois que les conditions liées à la baisse sont rencontrées, alors les restrictions suivantes sont mises en place:

  1. Les ordres de vente à découvert ne sont exécutés que si le cours de l’action est au-dessus du meilleur cours de vente (bid) au niveau national.
  2. Les ordres de vente pour les détenteurs de positions longues sont toujours exécutés comme d’habitude.
  3. Les restrictions sont en place pour le reste de la journée boursière et pour celle du lendemain.

Évidemment si les conditions sont rencontrées de nouveau le lendemain de la restriction (baisse des cours de 10% ou plus de nouveau), alors la restriction est renouvelée et ainsi de suite…

Exemple pratique de l’Uptick Rule

Admettons que l’action fictive ABC  soit en baisse depuis plusieurs mois. Vous décidez de profiter de cette baisse en passant un ordre de VAD quand les cours sont maintenant à $40.

On a 2 cas de figure:

  1. L’Alternative Uptick Rule est déclenchée: elle peut être déclenchée car les cours ont perdu plus de 10% par rapport à la veille (donc cotaient plus de 40 / 0.90 = $44.44 la veille) ou parce que la règle était déjà déclenchée la veille. Dans ce cas, votre ordre de VAD ne sera déclenché que si le cours que vous demandez est au-dessus du meilleur cours de vente (bid à $39.80 par exemple) au niveau national. Si vous êtes sur un ordre de VAD au marché, cette condition n’aura pas de mal à être présente et donc votre ordre va s’exécuté sans problème. Si votre cours demandé ($39 par exemple) est inférieur au meilleur bid, alors votre ordre sera en attente jusqu’à ce qu’un meilleur bid ($38.90 par exemple) soit inférieur à votre cours demandé.
  2. L’Alternative Uptick Rule N’est PAS déclenchée: votre ordre de VAD s’exécute en suivant les règles normales.

Les cas concernés par l’Uptick Rule

La règle de 201 de l’Alternative Uptick Rule concerne généralement tous les titres, sauf les options, qui sont listés sur une NMS, c’est-à-dire une “National Securities Exchange” donc une place boursière américaine ou un marché over-the-counter (OTC, un marché de gré à gré) américain.

Elle s’applique donc sur les actions du NYSE et du Nasdaq.

Pour conclure

L’efficacité de la première mesure a été sérieusement contesté après de nombreuses années d’application. Peu de temps après qu’elle ait été enlevée, on a connu une forte crise financière qui a sans aucun doute été accélérée par les positions de vente à découvert. Ce qui a conduit à ré-instaurer une règle similaire mais plus souple. Je ne serai pas surpris de la voir disparaitre de nouveau…

Pour les traders en intraday une telle limitation peut être un sérieux frein pour opérer sur un titre en particulier, un jour particulier. Pour les swing traders, la restriction est peu contraignante car il est toujours possible de rentrer un peu plus tard ou à un niveau de cours légèrement moins bon.

C’EST À VOUS: Quelles sont vos expériences avec l’Uptick Rule? Merci de partager dans les commentaires…

Crédits photo: © Gee – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Bonjour Ben

    Bravo pour ce beau travail d’archéologie boursière. C’est une règle peu connue. Merci.
    Michel de Trading-Attitude a récemment posté…Loi Sapin 2 : ils veulent interdire le Forex et les CFDMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge