Trader ou ne pas trader: Le guide du débutant - PARTIE 1/2

Trader ou ne pas trader: Le guide du débutant – PARTIE 1/2

To Trade or Not to Trade: A Beginner's Guide
  • Titre original: To Trade or Not to Trade: A Beginner’s Guide
  • Auteur: Dr Alexander Elder
  • Broché: 65 pages
  • Editeur: elder.com; 2 edition (10 Oct 2011)
  • Langue: Anglais

Description de produit

Tu peux être libre. Tu peux vivre et travailler de n’importe où dans le monde, être libéré de toute routine, et ne devoir des comptes à personne.

C’est la vie d’un trader brillant.

Beaucoup ambitionnent d’y arriver, mais peu réussissent. Les débutants échouent souvent à se préparer suffisamment pour affronter les challenges du marché. Ils continuent à faire les mêmes grosses erreurs qui peuvent facilement être évitées.

Ce livre va t’aider à décider si le trading est pour toi ou non, et va t’apprendre les règles essentielles.

La réussite avec le trading est basée sur les trois M: le Mental (la psychologie), la Méthode (la tactique) et “Money” (l’argent et la gestion de risques). Chacun de ces domaines est couvert par sa propre section dans le livre. La dernière section couvre des sujets pratiques tels que la prise de notes, trouver un courtier, commencer à trader et continuer ta formation.

Résumé (1/2)

Introduction

Le marché nous attire régulièrement avec ses promesses de richesses et de liberté. Dans l’excitation de nombreux débutants oublient de se préparer aux challenges devant eux. Les traders inexpérimentés font souvent les mêmes erreurs critiques et continuent à se faire mal.

Ce livre a pour objectif de te faire démarrer correctement, de trader intelligemment et de manière sure. Certaines personnes ne devraient jamais trader et ce livre va les aider à déterminer cela afin d’éviter les ennuis.

Ce livre n’est pas un manuel d’instruction qui enseigne une méthode spécifique, mais procure plutôt les règles essentielles qui fonctionneront avec n’importe quelle méthode, et plusieurs suggestions pour trouver la méthode qui sera faite pour vous.

Peut-on vivre du trading?

Le trading est la manière la plus difficile pour faire de l’argent facile. Apprendre à trader demande du temps, de l’énergie, de la discipline et de l’argent. Comme dans beaucoup d’autres domaines, il faut maitriser de nombreuses connaissances et développer plusieurs compétences. Réussir demande du temps, de la concentration et de l’engagement.

Les profits des gagnants proviennent des poches des perdants, pendant que l’industrie du trading et de la finance en écume une partie.

La meilleure façon d’apprendre à trader est de faire beaucoup de trades, de les garder assez petits pour ne pas stresser, et de prendre d’excellentes notes pendant que tu te formes. Le day trading va simplement trop vite pour apprendre correctement, et l’investissement à long terme est trop lent. Le swing trading, avec lequel les trades durent souvent seulement quelques jours, est la meilleur façon de progresser.

Certains traders compétents arrivent à obtenir un rendement annuel de 30% avec des comptes modestes de quelques centaines de millier de dollars, amis seulement pendant une bonne année. Obtenir 30% par an constamment est ce que Warren Buffett et George Soros arrivent à faire pour mériter leur réputation de génies des marchés. Le niveau de performance minimum acceptable pour un débutant est une perte de 10% du capital de départ en un an.

N’importe qui peut-il être un bon trader?

Un bon trader doit posséder les qualités indispensables suivantes: du temps, de la discipline et une faim pour le travail. Le fait de les avoir ne garantit pas le succès malheureusement mais ouvre simplement les portes du savoir pour gagner.

Une personne intelligente, expérimentée et mature peut accomplir de grande choses en se focalisant sur un projet pendant une ou deux heures par jour. Plusieurs activités seront nécessaires comme nous verrons plus loin: lire, faire des recherches, suivre un certains nombre d’indices et d’actions, placer et gérer des trades, et prendre des notes.

Le fait d’avoir un travail ou une entreprise en parallèle procurant des revenus stables et réguliers réduit la pression émotionnelle et permet de trader plus sereinement. C’est pourquoi de nombreuses personnes qui connaissent le succès tradent à temps partiel. L’expérience permettra par la suite de déterminer s’il est préférable de continuer de cette manière ou de basculer à temps plein.

Les trois composantes suivantes, aussi appelées “les trois M du trading”, sont essentielles pour réussir en trading: le mental, la méthode et “money” pour l’argent.

Le mental – La psychologie de trading pour les débutants

Le trading n’est pas seulement est une activité intellectuelle. Le trading joue avec nos sentiments, ce qui impacte notre perception des marchés et la façon dont on trade.

Ce dont tu as besoin pour réussir

Pour réussir nous avons besoin:

  • De temps: une à deux heures par jour
  • D’argent: $20,000 à $50,000 pour débuter
  • De dévouement
  • De compétences basiques en maths
  • De discipline

Qui ne doit pas trader?

Nombreux sont ceux parmi nous qui ont les traits de caractères suivants, mais nous devons les contrôler quand on trade:

  • Intolérance aux incertitudes
  • Indécision (si tu attends le signal d’achat ou de vente parfait, tu ne traderas jamais)
  • Impulsivité
  • Rigidité
  • Dépendance et accoutumance au jeu

Pas d’illusions

Seulement un trader réaliste peut faire de l’argent. Il connait ses forces et ses faiblesses. Il connait bien les marchés et est conscient de ce qu’il sait et ne sait pas.

Voici quelques idées fausses dont il faut se débarrasser:

  • Je suis intelligent donc je vais gagner de l’argent avec le trading: Etre intelligent n’est pas suffisant pour réussir, mais est nécessaire. En plus d’être intelligent il faut être discipliné, et c’est une combinaison bien plus rare, qui te permettra d’avoir une longueur d’avance sur la masse.
  • Je comprends comment l’économie fonctionne donc je vais gagner de l’argent avec le trading: Une fois de plus, cela ne suffit pas. Les marchés opèrent dans des cycles différents de ceux de l’économie. De plus, sois prudent quand tu appliques ta connaissance de la valeur d’une entreprise pour évaluer son cours. La valeur influence les cours à long terme, mais à court terme ils sont liés par un élastique d’un kilomètre de long.
  • J’ai découvert ce super indicateur donc je vais gagner de l’argent avec le trading: L’expérience montre qu’aucun indicateur unique peut prédire les mouvements exacts d’une action dans le temps.

La méthode – Les règles de trading pour les débutants

Il n’existe pas de solution miracle qui garantisse le succès. Tu peux néanmoins sélectionner une méthode qui correspond à ta personnalité et augmente tes chances de réussite.

Deux façons d’analyser les marchés

Les analystes fondamentaux étudient les facteurs économiques, alors que les analystes techniques étudient les graphiques de marché.

Les analystes fondamentaux se focalisent sur l’état général de l’économie, des taux d’intérêt, les profits de l’entreprise, etc. Ils disent qu’il arrive que le marché évalue mal le cours d’une action à court terme mais qu’il finira par corriger le cours sur du long terme. Les fondamentalistes achètent le titre mal valorisé et attendent que le marché reconnaisse l’erreur et revalorise le titre.

Les analystes techniques disent que toute l’information concernant une action est contenue dans son cours actuel. Les changements d’opinion des intervenants sur les marchés amène le cours à évoluer. Ces vagues émotionnelles se retrouvent dans des figures sur les graphiques, permettant à un analyste expérimenté de reconnaitre les signaux d’achat et de vente.

Il existe de célèbres praticiens dans les deux camps tels que Warren Buffett et Peter Lynch pour l’analyse fondamentale, et Richard Dennis et ses tortues côté technique. Mais personnellement, j’ai une forte préférence pour l’analyse technique, tout en ayant un profond respect pour les analystes fondamentaux.

Attention à l’écart entre le prix et la valeur

Lire des graphiques signifie lire les comportements de la foule.

Certains traders suivent des tendances, d’autres essaient d’attraper des retournements, mais si on regarde seulement les cours alors on sera toujours en retard, en essayant de rattraper ce qui s’est déjà produit.

Il existe un outil très simple et efficace pour découvrir de la valeur grâce aux moyennes mobiles exponentielles (EMAs en anglais pour “exponentional moving averages”). Une moyenne mobile est une photo composite du marché, montrant le consensus sur une valeur. Les moyennes mobiles exponentielles sont moins sujettes aux fluctuations aléatoires que les simples moyennes mobiles. Une moyenne mobile croissante indique un optimisme croissant, une moyenne mobile décroissante indique un pessimisme croissant.

Une moyenne mobile à long terme montre un consensus sur la valeur à long terme, alors que EMA à court terme indique un consensus à court terme. J’appelle la zone entre les deux moyennes mobile “la zone de valeur”.

moyenne mobile exponentielle

Figure 1 – Ford Motor (F) quotidien. EMAs à 22-jours et 13-jours.

Tout le monde peut voir le cours, mais savoir comment trouver de la valeur procure un sérieux avantage contre les concurrents. Connaitre la valeur permet de placer des ordres d’achat près ou en-dessous de la zone de valeur, et de vendre au-dessus de la zone de valeur.

Les données temps réel et le day trading

Les données temps réel ne sont pas pour les débutants et peuvent en fait être très dangereuses. Il vaut mieux apprendre le trading en utilisant les données en fin de journée. La vitesse plus lente permet d’avoir plus de temps pour réfléchir, calculer, et planifier les entrées, objectifs, et stops. Les données temps réel peuvent être utiles pour des traders expérimentés, mais elles déclenchent souvent des actions impulsives et irréfléchies de la part des débutants.

Etre long, court et le spread betting

On peut profiter de la croissance des cours, de la baisse et aussi des mouvements latéraux.

Les gens qui parient sur la croissance sont appelés des “bulls” (“taureaux” en français): les taureaux se battent en baissant leur tête et en frappant vers le haut avec leurs cornes. Les gens qui parient sur la baisse sont appelés des “bears” (“ours” en français): les ours se battent en frappant leurs ennemis vers le bas avec leurs lourdes pattes.

Les actions ont tendance à passer deux fois plus de temps en hausse plutôt qu’en baisse, mais elles chutent environ deux fois plus vite que ce qu’elle ne montent. Pour bénéficier d’une baisse, un vendeur à découvert emprunte les actions à son courtier et les vends sur le marché. Il envisage de les racheter à un cours inférieur, de retourner les actions empruntées et de garder la différence entre le cours plus élevé auquel il a vendu et le cours plus bas auquel il a acheté.

Quelles actions trader

Il faut:

  • privilégier la qualité plutôt que la quantité, et donc sélectionner une liste gérable d’actions pour pouvoir les suivre régulièrement. Ces actions doivent avoir une grande liquidité et une grande volatilité.
  • éviter les actions peu actives, par exemple les actions aux US dont le volume est inférieur à un million par jour.
  • éviter les actions dont la variation de cours depuis un an est inférieure à 20% du cours actuel. Tu veux surveiller les actions qui bougent et ne sont pas léthargiques.
  • en tant que débutant, s’éloigner des actions aux cours très bas (moins de $3) car elles sont sujette à des mouvements très importants.
  • examiner d’autres actions dans le même groupe qu’une qui t’intéresse.
  • construire une liste d’actions et les suivre régulièrement pour bien les connaitre.
  • décider si tu veux être une trader sur cassure ou un trader sur valeur: un trader sur cassure (“breakout” en anglais) achète quand le cours de l’action fait un écart (“gap” en anglais) au-dessus du précédent sommet, et il aime particulièrement acheter les plus hauts historiques. Un trader sur valeur déteste surpayer et achète seulement les actions lors d’un repli (“pullback” en anglais).

Différentes stratégies fonctionnent mieux dans différentes conditions de marché. C’est pour cette raison qu’il est préférable de démarrer ton analyse en analysant le marché en général. Utilise quelques indicateurs pour examiner les graphiques hebdomadaires des principaux indices tels que le Dow, le Nasdaq, le CAC40, le S&P et le FTSE pour déterminer si le marché est plutôt haussier (“bullish” en anglais), baissier (“bearish” an anglais) ou neutre. Ensuite seulement, tu peux zoomer sur les actions les plus remarquables dans ces groupes et les trader en utilisant des méthodes adaptées au marché actuel.

Les futures, options et forex

Les futures, les option et le forex sont des véhicules de trading légitimes. Ils offrent des opportunités attractives, mais il faut être extrêmement expérimenté pour vraiment pouvoir en bénéficier.

Trader des futures ou des matières premières demande des compétences parfaites en gestion de capital.

Les options ne reflètent pas exactement les actions, elles sont donc des armes mortelles pour les acheteurs, où seulement ceux qui les commercialisent font de l’argent.

Ton courtier en forex a de forte chances d’être ton ennemi. La plupart de tes trades sont contre la maison. Si tu perds, la maison gagne, et la maison connait plein de méthodes pour te diriger dans cette direction.

La suite au prochain épisode…

Lire des commentaires en anglais de “To Trade or Not to Trade: A Beginner’s Guide” sur Amazon.com

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. dima dit :

    Peut on trader sur les empruns russe comme l’on peut trader sur le marché de l’or…? Cela en raison du fait que sa monte et sa descend fort aussi en ces temps

    • Ben Le Brozec dit :

      Salut Dima,

      Je ne vois pas de raison pour laquelle tu ne pourrais pas. Au pire des cas, tu dois pouvoir trouver des trackers ou des OPCVM pour arriver plus ou moins aux mêmes fins.

      Ben

  2. Vincent dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article interssant.
    Je crois qu’au fond, pour trader facilement il faudra une stratégie de trading.
    C’est le projet de ce blog: traderfacilement.esy.es

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Vincent,

      La stratégie en trading est TRÈS importante et indispensable! Mais elle ne fait pas tout. Une bonne stratégie mise entre de mauvaises mains ne fera pas de miracles! D’autres éléments sont tout aussi importants comme une bonne gestion du mental, du capital, du risque. Mais une bonne stratégie de départ facilitera ces aspects…

      Ben

  3. carlos dit :

    Bonjour,
    c’est un article intéressant, surtout pour les débutants.
    Merci pour le partage

  1. 19/04/2012

    […] Voici la deuxième partie du résumé du livre "Trader ou ne pas trader: Le guide du débutant". La premiere partie se trouve ici. […]

  2. 28/03/2015

    […] des « 3 M du trading” du Dr Alexander Elder dans « Trader ou ne pas trader: Le guide du débutant« , le mental en fait partie (les deux autres sont la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge