Stratégies gagnantes en spread betting - PARTIE 2/2

Stratégies gagnantes en spread betting – PARTIE 2/2

Stratégies gagnantes en spread betting
  • Titre original: Winning spread betting strategies: How to make money in the medium term in up, down and sideways markets: Trading Techniques for Active Investors
  • Auteur: Malcolm Pryor
  • Kindle Edition: 240 pages
  • Editeur: Harriman House (27 Nov 2009)
  • Langue: Anglais

Voici la deuxième partie du résumé du livre “Stratégies Gagnantes en Spread Betting”. La premiere partie se trouve ici.

Résumé (2/2)

Chapitre 4: Stratégie 1 – Acheter une consolidation de tendance haussière

Cette stratégie s’applique à toutes les classes d’actif. Elle ouvre la position après que la tendance se soit réellement formée, et en générale, la ferme avant que la tendance soit terminée; en d’autres termes, elle vise à obtenir une partie de la hausse tout en contrôlant le risque, plutôt que de capturer toute la tendance.

La méthodologie de base de cette stratégie, appliquée à des actions, est la suivante:

  1. Le marché global est haussier
  2. Le secteur de l’action est haussier
  3. L’action est haussière
  4. On attend une correction à court terme sur l’action
  5. On attend que la correction à court terme se termine
  6. On calcule le montant du capital à risquer sur ce trade
  7. On détermine où notre stop de protection va se situer
  8. On calcule la taille du trade basée sur les étapes 6 et 7
  9. On devient long sur la position
  10. On reste long jusqu’à ce qu’on obtienne un signal de sortie

Il existe une légère variation de cette stratégie pour les matières premières, les indices, les obligations et les devises: la stratégie démarre à l’étape 3.

Chapitre 5: Stratégie 2 – Acheter une force relative

Cette stratégie s’adresse aux actions. Elle est plus efficace si le marché et le secteur de l’action sont clairement haussiers. Elle permet d’être long sur les actions qui surpassent le marché et le secteur, et de rester long tant que la force relative continue.

La méthodologie de base de cette stratégie est la suivante:

  1. Le marché global est haussier
  2. Le secteur de l’action est haussier
  3. L’action est haussière
  4. L’action est forte relativement au marché global et au secteur
  5. On calcule le montant du capital à risquer sur ce trade
  6. On détermine où notre stop de protection va se situer
  7. On calcule la taille du trade basée sur les étapes 5 et 6
  8. On devient long sur la position
  9. On reste long jusqu’à ce qu’on obtienne un signal de sortie

Chapitre 6: Stratégie 3 – Vendre une consolidation de tendance baissière

Cette stratégie s’applique à toutes les classes d’actif. Elle est la contrepartie de la stratégie 1 “Acheter une consolidation de tendance haussière”. Au lieu d’acheter une faiblesse temporaire dans une tendance haussière, on essaie ici de vendre une hausse temporaire dans une tendance baissière.

La méthodologie de base de cette stratégie, appliquée à des actions, est la suivante:

  1. Le marché global est baissier
  2. Le secteur de l’action est baissier
  3. L’action est baissière
  4. On attend une consolidation à court terme sur l’action
  5. On attend que la consolidation à court terme se termine
  6. On calcule le montant du capital à risquer sur ce trade
  7. On détermine où notre stop de protection va se situer
  8. On calcule la taille du trade basée sur les étapes 6 et 7
  9. On devient court sur la position
  10. On reste court jusqu’à ce qu’on obtienne un signal de sortie

Il existe une légère variation de cette stratégie pour les matières premières, les indices, les obligations et les devises: la stratégie démarre à l’étape 3.

Chapitre 7: Stratégie 4 – Vendre une faiblesse relative

Cette stratégie s’adresse aux actions. Elle est la contrepartie de la stratégie 2 “Acheter une force relative”. Au lieu d’acheter une force relative dans un marché haussier, on essaie ici de vendre une faiblesse relative dans un marché baissier.

La méthodologie de base de cette stratégie est la suivante:

  1. Le marché global est baissier
  2. Le secteur de l’action est baissier
  3. L’action est baissière
  4. L’action est faible relativement au marché global et au secteur
  5. On calcule le montant du capital à risquer sur ce trade
  6. On détermine où notre stop de protection va se situer
  7. On calcule la taille du trade basée sur les étapes 5 et 6
  8. On devient court sur la position
  9. On reste court jusqu’à ce qu’on obtienne un signal de sortie

Chapitre 8: Stratégie 5 – Acheter un support et vendre une résistance

Les marchés sont haussiers ou baissiers moins de la moitié du temps. Cette stratégie s’applique quand il n’y a pas de tendance haussière ou baissière claire, en achetant un support ou en vendant une résistance. Elle est le plus efficace lorsque les niveaux de support ou de résistance sont clairs. Plus il y a de traders qui voient ces niveaux et plus il y a de chance qu’ils agissent en fonction. Ces trades sont assez rapides, le but est simplement de surfer du support à la résistance, ou de la résistance au support – et par conséquent, la distance entre le support et la résistance a besoin d’être suffisamment importante pour que le trade soit attractif.

La méthodologie de base de cette stratégie, appliquée à des actions, est la suivante:

  1. Le marché global est en dérive latérale (ou sans tendance)
  2. Le secteur de l’action est en dérive latérale (ou sans tendance)
  3. L’action est en dérive latérale (ou sans tendance)
  4. Il existe des supports et résistances claires
  5. On attend que le cours se rapproche du support ou de la résistance
  6. On calcule le montant du capital à risquer sur ce trade
  7. On détermine où notre stop de protection va se situer
  8. On calcule la taille du trade basée sur les étapes 6 et 7
  9. On devient long sur le support et court sur la résistance
  10. On déplace notre stop de protection quand le trade évolue en notre faveur

Chapitre 9: Stratégie 6 – Un portfolio long / court

Cette stratégie s’adresse aux actions et est basée sur l’observation que les marchés sont haussiers ou baissiers moins de la moitié du temps. Cette stratégie s’applique quand il n’y a pas de tendance haussière ou baissière claire. L’objectif est d’avoir un mix de positions courtes et longues sans exposition particulière sur le marché global. Cette stratégie est la plus efficace quand certains secteurs ont une claire tendance haussière et d’autres une claire tendance baissière.

La méthodologie de base de cette stratégie est la suivante:

  1. Le marché global est en dérive latérale (ou sans tendance)
  2. Au moins un secteur est haussier et un autre est baissier
  3. Certaines actions du secteur haussier sont plus forts que le marché global et certaines actions du secteur baissier sont plus faibles que le marché global
  4. On détermine sur combien d’actions être long et sur combien être court avec ce portfolio
  5. On calcule le montant du capital à risquer sur les position longues et courtes dans ce portfolio
  6. On détermine où notre stop de protection va se situer pour chaque action
  7. On calcule la taille des trades basée sur les étapes 5 et 6
  8. On crée le portfolio
  9. On détermine des règles pour remplacer des actions dans ce portfolio
  10. On détermine des règles pour arrêter ce portfolio

Chapitre 10: Stratégie 7 – Le lève-tôt

Cette stratégie s’adresse aux actions et uniquement sur des positions longues pour attraper le fond d’une tendance baissière, ou bien un mouvement à la hausse après une dérive latérale. C’est une stratégie très risquée qui procure de temps en temps de très beaux résultats.

La méthodologie de base de cette stratégie est la suivante:

  1. Le marché global peut être haussier, baissier ou en dérive latérale (ou sans tendance)
  2. Le secteur de l’action montre une divergence de momentum
  3. L’action montre une divergence de momentum
  4. On reçoit un signal pour être long sur le trade
  5. On calcule le montant du capital à risquer sur ce trade
  6. On détermine où notre stop de protection va se situer
  7. On calcule la taille du trade basée sur les étapes 5 et 6
  8. On devient long sur la position
  9. On déplace notre stop de protection quand le trade évolue en notre faveur; on inclut un stop après une certaine période de temps si le trade échoue.

Une alternative à cette approche est de simplement prendre un profit de deux fois le risque une fois atteint.

Chapitre 11: Des concepts de trading

Méthodologies de sortie

Les bons traders ont tendance à passer autant de temps sur les méthodologies de sortie que sur celles d’entrée. De nombreuses stratégies dans ce livre utilisent un stop suiveur basé sur le plus bas ou plus haut des deux dernières semaines. Ce type de méthodologie de sortie a pour but d’aider à conserver des trades gagnants tout en gérant activement les risques. Un technique alternative que j’apprécie, aussi bien pour le positionnement de stop que pour déterminer la taille d’un trade, est l’Average True Range. Il permet de regarder la différence entre le plus haut et le plus bas de chaque période (le nombre de périodes est déterminé par l’utilisateur), et ensuite en fait une moyenne.

Taille des positions

Certains experts considèrent la taille d’un trade comme étant un des facteurs les plus importants dans une stratégie de trading. Cette taille doit être adaptée en fonction des objectifs et de la gestion de risques. Dans ce livre, nous utilisons une taille de trade d’1% du capital comme exemple, mais pour de nombreux traders ce montant n’est pas adapté.

Shorting (ou vente à découvert)

Le shorting ou la vente à découvert est une composante clé dans plusieurs de nos stratégies. C’est le shorting qui nous permet de bénéficier des mouvements de prix à la baisse et aussi à la hausse. Quand on est court sur une action, cela correspond à d’abord vendre l’action, pour la racheter par la suite en espérant que le cours baisse entre le premier et le second événement.

Diversification

Un autre avantage significatif du spread betting est qu’il permet aux investisseurs se diversifier grâce à une exposition facile à des classes d’actif autres que les actions, telles que les produits sur indices, devises, matières premières et taux d’intérêts.

Drawdown (ou repli)

En opérant une stratégie d’investissement, il est presque certain que les résultats contiendront des positions gagnantes et des positions perdantes. La pente de la courbe de capital produit par la stratégie est le plus souvent dentelée plutôt que lisse. Les périodes où le capital diminue s’appellent “drawdown” en anglais, ou bien “repli” en français. Il existe différentes façons de mesurer le repli, dont une est de mesurer l’amplitude entre un pic et un creux.

Chapitre 12: Autres recommandations

  • Un des secrets pour réussir avec le trading est de couper ses pertes rapidement et de laisser courir ses gagnants. Une bonne manière d’y arriver est de faire en sorte que les pertes ne dépassent jamais le montant qu’on risque quand on ouvre le trade, et d’essayer que nos trades gagnants représentent plusieurs fois le risque encouru.
  • Il existe des techniques alternatives pour sécuriser des profits lorsqu’ils atteignent une certaine taille. Celles-ci incluent vendre une partie des positions, ou bien déplacer nos stops de protection sur une partie ou la totalité de nos positions.
  • L’art du trading n’est pas d’obtenir les meilleurs résultats sur chaque trade individuel, mais de jouer un jeu de pourcentage sur une série de trades.
  • Il y a un compromis à faire en définissant des stratégies, entre chercher de petits profits rapide comparés au risque pris, ou bien viser des profits plus conséquents avec le risque d’en perdre une partie en chemin.

Critique

Pour

  • Stratégies très claires et qui semblent avoir beaucoup de sens.
  • J’aime beaucoup l’approche, le niveau de détail et la variété des différentes stratégies.
  • La mise en pratique semble claire aussi.

Contre

  • Pas vraiment d’outils sont présentés ou expliqués dans la section des ressources pour arriver à filtrer les actions à suivre. Je pense par exemples aux “screeners” en général. Le sujet est certainement abordé dans un autre livre du même auteur intitulé “7 Charting Tools for Spread Betting: A practical guide to making money from spread betting with technical analysis” que je pense résumé d’ici pas longtemps.
  • Les stratégies semblent être trop simples pour être efficaces 🙂

C’EST À VOUS: Quelles stratégies utilisez-vous et pourquoi?

Lire des commentaires en anglais de “Winning spread betting strategies” sur Amazon.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 19/03/2015

    […] La suite au prochain épisode… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge