Trading gagnant: Mettez toutes les chances de votre côté (3/5) - Bourse Ensemble

Trading gagnant: Mettez toutes les chances de votre côté (3/5)

  • Titre: Trading gagnant: Mettez toutes les chances de votre côté
  • Titre original: High-probability trading: Take the steps to become a successful trader
  • Auteur: Marcel Link
  • Édition brochée: 464 pages
  • Editeur: Valor
  • Date: 8 juin 2006
  • Langue: Français

Comment profiter des breakouts et des renversements en bourse pour des trades à hautes probabilités de gains?

Comment sortir de position au meilleur moment et utiliser les stops?

Pourquoi utiliser un plan de trading et comment il améliore sérieusement votre performance?

[Note: Pour information, j’ai lu la version originale en anglais de McGraw-Hill Education publié le 7 avril 2003]

On voit les réponses à toutes ces questions avec cette troisième partie du résumé du livre “Trading gagnant: Mettez toutes les chances de votre côté”…

La partie précédente avec trader les news, l’analyse technique, améliorer vos chances, suivre la tendance et utiliser des oscillateurs se trouve ici: “Trading gagnant: Mettez toutes les chances de votre côté (2/5)

Résumé (3/5)

Partie 3 – L’analyse technique (suite)

Chapitre 8 – Les breakouts et les renversements

Voici un concept simple à comprendre en bourse: aucun mouvement important ne démarre sans un breakout ou un renversement.

Le breakout permet de trader dans le sens du momentum. Il peut se produire dans les 3 scénarios suivants:

  • le marché est en tendance haussière et casse un plus haut précédent pour continuer dans la tendance
  • le marché casse une ligne de tendance pour démarrer une nouvelle tendance: plus la ligne de tendance est pentue et plus elle a de chance d’être cassée.
  • le marché sort d’une zone de congestion: parmi les zones de congestion, on peut citer les figures graphiques comme les rectangles, les triangles, les drapeaux, les fanions, les tasses avec anse (ou sans), les double tops, les triple tops, mais aussi les gaps.

Plus le marché teste une résistance ou reste dans une zone de congestion et plus il est probable que le breakout soit puissant quand il intervient.

Les deux choses à éviter avec les breakouts sont:

  • Essayer de les anticiper
  • Courir après une fois qu’ils se sont produit et donc rentrer en position beaucoup trop tard

Les volumes sont particulièrement importants à analyser au moment d’un breakout. Si le marché approche une ligne de tendance et que les volumes sont faibles, alors le breakout ne se produira probablement pas par manque d’intérêt. À l’inverse, si les volumes augmentent alors la ligne de tendance sera plus probablement cassée avec un fort momentum.

Un exemple classique de journée de renversement se produit quand après avoir fait un plus bas, le marché fait un plus haut supérieur à celui de la veille comme sur le graphe ci-dessous:

Journées de renversement en journalier sur le S&P500

Journées de renversement en journalier sur le S&P500

La meilleure des approches pour entrer sur un breakout est d’utiliser le breakout comme un signal et ensuite d’entrer en position en fonction d’indicateurs techniques et de différents horizons de temps pour un meilleur timing.

Si vous manquez l’entrée, ce qui est fréquent sur un fort mouvement, vous pouvez attendre la clôture pour prendre position pour profiter d’un éventuel follow-through (c’est-à-dire, une journée de suivi dans la même lancée) le lendemain. Mais souvenez-vous que si vous manquez totalement un breakout, n’essayez pas de le pourchasser, et attendez plutôt le prochain!

Plus un breakout est inattendu et plus il a tendance à bien fonctionner!

Voici 2 systèmes typiques à utiliser pour profiter de breakouts:

  • Système 1:
    Signal d’entrée: Acheter à l’ouverture de la prochaine barre si la barre actuelle clôture plus haut que le plus haut des 10 dernières barres.
    Signal de sortie: Vendre si la barre actuelle clôture en-dessous du plus bas des 3 dernières barres.
  • Système 2:
    Signal d’entrée: Acheter si la clôture de la barre actuelle est supérieure à la ligne de tendance plus 10 ticks.
    Signal de sortie: Vendre si la barre actuelle ET la barre précédente clôturent en-dessous de la ligne de tendance.

Chapitre 9 – Les sorties et les stops

Beaucoup de traders passent trop de temps et d’énergie à trouver les meilleurs signaux d’entrée et pas assez de temps sur les sorties de position.

Le principal danger est d’avoir des positions perdantes plus grandes que les positions gagnantes. La plupart des positions seront perdantes [NOTE: je désapprouve fortement cet aspect qui pour moi est la preuve d’un mauvais système! Voir ma conclusion dans la dernière partie], il faut donc que les positions gagnantes soient plus grandes que les positions perdantes.

Quand une position prend la bonne direction, alors vous devez la conserver sans redonner une partie des gains. Pour ça, le mieux est d’utiliser un trailing stop (un stop suiveur) qui va laisser courir vos gains et couper vos pertes si un retracement trop important intervient.

Mais dans l’ensemble, l’approche la plus efficace est d’avoir un plan clairement établi avant d’entrer en position pour déterminer quand sortir si tout se passe bien ET si tout se passe mal.

Vous avez bien entendu la possibilité de sortir de position par étape en échelonnant vos sorties. Par exemple, vous soldez seulement un tiers de votre position si vous atteignez un gain ou une perte établi à l’avance et vous solderez le reste à des seuils plus éloignés. Mais vous devez être particulièrement stricte avec une telle approche et ne pas s’en servir d’excuse pour ne pas solder une position perdante. Pour ça, vous devez être ferme et ne pas regarder derrière vous!

Une fois que la raison pour laquelle vous avez pris un trade n’est plus là, alors il est temps de sortir. [NOTE: une fois de plus, je désapprouve fortement ce point! Voir ma conclusion dans la dernière partie]

La rôle du stop loss est avant tout de contrôler vos pertes. Donc combiné à un bon money management et une bonne gestion du risque vous pouvez protéger votre capital efficacement.

Mais ne croyez pas que le stop loss à lui tout seul va tout faire. D’ailleurs un risque important est de croire que tant que le marché n’a pas touché votre stop loss, vous êtes tranquille. Vous n’avez jamais besoin d’attendre d’être sorti automatiquement. Si un trade semble mauvais, alors sortez tout de suite, même si vous avez seulement un petit gain ou une petite perte. [NOTE: et encore, je ne suis pas d’accord! Voir ma conclusion dans la dernière partie]

Les stops trop proches posent le problème suivant: le pourcentage de trades gagnants va diminuer et de nombreuses positions qui auraient pu être gagnantes se retrouvent finalement légèrement perdantes car elles n’ont pas eu suffisamment de place pour évoluer correctement. À l’inverse, laisser trop de marge de manoeuvre à un trade peut vous laisser avec une perte trop importante! Mais plus un marché est volatile est plus vous devez laisser de la place.

Le meilleur endroit pour placer un stop est déterminé par le marché et le comportement passé. Si jamais cet endroit vous fait perdre trop d’argent, alors c’est que vous ne devez pas prendre la position au départ. Évitez de placer votre stop à un endroit évident comme un nombre rond, une ligne de tendance, un support, une résistance, une moyenne mobile, un plus haut, un plus bas, etc. Placez-le toujours un peu plus loin.

Chapitre 10 – Faire des trades à hautes probabilités

Alors comment définir un trade à hautes probabilités? C’est tout simplement un trade qui suit une stratégie clairement établie avec des niveaux de sortie précis, qui a un fort degré de réussite et dont le risque potentiel est faible par rapport au gain potentiel.

Plus votre approche sera mécanique en attendant les meilleures configurations et plus vous aurez de chance d’y arriver.

Voici les ingrédients nécessaires pour faire des trades à hautes probabilités:

  • Utiliser différentes échelles de temps pour confirmer la position et mesurer le meilleur moment  pour entrer
  • Opérer dans le sens de la tendance majeure
  • Attendre les pullbacks
  • Avoir une stratégie au préalable pour sortir de position
  • Planifier les trades avant que le marché n’ouvre
  • Utiliser une combinaison d’indicateurs de suivi de tendance et des oscillateurs
  • Avoir une bonne raison pour chaque trade
  • Connaitre le risque
  • Rester focalisé
  • Être discipliné

Voici des bonnes raisons pour entrer en position:

  • L’action est plus forte que le reste du marché et le secteur est fort
  • La tendance est haussière, et le marché vient juste de retracé sur la moyenne mobile
  • Il y a eu une mauvaise nouvelle sur l’action, les cours ne baissent pas et ont croisé une moyenne mobile
  • J’ai eu un signal avec mon système
  • Le marché a baissé dans la partie basse de son canal et semble maintenant se retourner
  • Les stochastiques sortent de la zone de survente
  • Le marché vient juste de retracer dans le bas de son canal et l’indicateur MACD est survendu

Et maintenant, des mauvaises raisons pour entrer en position:

  • Je veux gagner de l’argent
  • J’ai perdu beaucoup d’argent et j’ai besoin d’un gain monstrueux pour me refaire
  • Je m’ennuie
  • Le marché est ouvert
  • J’ai déjà acheté cette action et elle est encore moins chère maintenant
  • Mon broker me l’a recommandé
  • Une news va bientôt tomber
  • Les cours ont déjà bien chuté et ça ne peut que rebondir
  • Ça ne fait que grimper
  • Je ne veux pas rater le mouvement
  • J’ai de la marge supplémentaire (emprunt donc effet de levier) que je peux utiliser
  • Je compte sur un rally passager
  • Les médias disent que c’est du solide

Partie 4 – Trader avec un plan

Chapitre 11 – Le plan de trading

C’est quoi un plan de trading?… c’est un ensemble de directives pour régulièrement prendre les bonnes décisions en trading. Il contient la méthode qui génère les signaux d’achat et de vente, mais aussi les paramètres de money management.

De manière plus détaillé, le plan de trading comprend:

  • Comment trader
  • Quel type de système utiliser
  • Quels marchés et combien trader
  • Quels risques prendre
  • Quelle est la perte maximale
  • Combien gagner
  • Combien coûte un trade
  • Les scénarios à anticiper
  • Comment se protéger contre les pertes importantes de capital
  • Combien risquer par position et à un instant donné
  • Combien de temps détenir les positions ouvertes
  • les étapes pour analyser les opérations et améliorer les opérations

Ce plan de trading vous permet d’éviter aussi d’opérer émotionnellement ou sur des coups de tête. D’ailleurs, en prenant vos décisions de trading en-dehors des heures d’ouverture de marché, vous améliorer sérieusement vos probabilités de gains et diminuer les risques d’overtrading.

La discipline au final ne fait pas partie du plan de trading mais c’est elle qui lie tous les éléments ensemble. Vous avez besoin de la discipline pour vous en tenir à votre plan de trading.

La suite au prochain épisode avec le système de trading, du backtesting, paramétrer le risque, et utiliser et créer un plan de money management: “Trading gagnant: Mettez toutes les chances de votre côté (4/5)“…

C’EST À VOUS: Quel est votre plan de trading? Comment améliorez-vous vos probabilités de gains?

Lire des commentaires en français de “Trading gagnant: Mettez toutes les chances de votre côté” sur Amazon.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge