Réussir en Trading - PARTIE 1/2

Réussir en Trading – PARTIE 1/2

Réussir en Trading
  • Titre original: Trade Your Way to Financial Freedom
  • Auteur: Van Tharp
  • Broché: 482 pages
  • Editeur: McGraw-Hill; 2 edition (22 Nov 2006)
  • Langue: Anglais

Description de produit

Ce livre couvre le modèle au 14 étapes éprouvées de Tharp pour développer un système de trading rentable ainsi que ses toutes dernières techniques et méthodes pour gagner dans n’importe quel marché. Réussir En Trading comprend aussi de nouvelles informations sur les marchés baissiers et haussiers à long terme et la macro-economie, ainsi que des façons pour analyser et évaluer ses systèmes de trading à l’aide de multiples de R (le ratio gains par rapport aux risques). Tharp explique aussi les concepts d’espérance et de dimensionnement de position, les aspects les plus importants et pourtant les moins compris, d’un système de trading rentable.

Dans ce livre orienté performance, Tharp explique que le Saint Graal avec les marchés est différent pour chaque trader, mais peut être rapidement découvert et incorporé dans n’importe quel programme de trading sans beaucoup d’effort. Il montre qu’en combinant ton style, tes objectifs, ta personnalité et un système soigneusement élaboré et testé, il est possible de connaitre le véritable succès.

Résumé (1/1)

Chapitre 1: La légende du Saint Graal

Les objectifs de ce livre sont double:

  1. Nous aider dans notre recherche du Saint Graal
  2. Nous aider à trouver un système de trading gagnant qui nous corresponde

Ce livre essaie donc d’aider les traders et investisseurs à générer de l’argent en se découvrant eux-mêmes pour ensuite définir une méthodologie qui corresponde à leur personnalité et objectifs. Les gens gagnent de l’argent avec les marchés en se trouvant eux-mêmes, en atteignant leur potentiel et en étant en harmonie avec le marché.

Les bons traders gagnent généralement de l’argent sur moins de la moitié de leurs trades. Si tu ne peux pas accepter de pertes, alors il y a peu de chance que tu acceptes de te débarrasser d’une position quand tu as tort. De petites pertes ont plus de risques de se transformer en grosses pertes. Et plus important, si tu ne peux accepter d’avoir de pertes, alors tu ne peux pas accepter un bon système de trading qui générera beaucoup d’argent sur le long terme mais qui risque de perdre de l’argent 60% du temps.

La réussite sur les marchés s’acquiert grâce à un contrôle interne rigoureux. C’est un changement radical pour la plupart des investisseurs. C’est pas difficile à faire, mais c’est difficile pour la plupart des gens de comprendre à quel point c’est important.

Voici quelques faits:

  • La plupart des professionnels de marchés brillants connaissent le succès en contrôlant le risque.
  • La plupart des spéculateurs qui réussissent ont un taux de réussite de 35% à 50%. Ils ne réussissent pas parce qu’ils prédisent les cours correctement, mais parce que la taille de leurs trades gagnants dépasse largement celle de leurs pertes.
  • La plupart des investisseurs prudents sont anti-conformistes. Ils font ce que tout le monde a peur de faire. Ils achètent quand tout le monde a peur, et ils vendent quand tout le monde est avide. Ils sont patients et sont prêts à attendre la bonne opportunité.

Le succès dans les investissements demande un contrôle interne sérieux plus que n’importe quel autre facteur. C’est la première étape vers la réussite. Les personnes qui se concentrent à développer cet aspect sont celles qui rencontreront le succès ultime.

Trois facteurs sont importants avec le trading: la psychologie, la gestion du capital et le développement d’un système.

Chapitre 2: Les préjugés: Pourquoi maitriser les marchés est si difficile pour la plupart des gens

La quantité d’information à laquelle un individu en général est exposée double chaque année. Cependant consciemment, on ne peut seulement assimiler environ 7 blocs d’informations avant qu’ils ne soient oubliés. Du coup, on a développé certains raccourcis, aussi appelés heuristiques, qui nous aident à faire face à toutes ces informations. Ces heuristiques sont pratiques dans la plupart des circonstances et si les traders et investisseurs veulent réussir ils doivent les gérer correctement. Ces heuristiques sont divisées en trois types de préjugés:

  • Les préjugés qui affectent le développement du système de trading
  • Les préjugés qui affectent comment on teste les systèmes de trading
  • Les préjugés qui affectent comment on trade notre système

Chapitre 3: Définir ses objectifs

Nos objectifs sont une partie critique de notre système. Comment peut-on développer un système de trading si on n’a aucune idée de ce qu’il est supposé faire? Une fois qu’on a défini nos objectifs, on peut décider s’ils sont réalistes pour enfin développer un système de trading qui va nous permettre de les atteindre.

La définition d’objectifs se compose de trois parties:

  • L’auto-évaluation: cette partie nous aide à mieux nous connaitre et à comprendre comment on fonctionne.
  • La définition d’objectifs: cette partie nous aide à déterminer ce qu’on veut atteindre.
  • Les idées de trading: cette partie se plonge dans la façon dont on veut trader en fonction d’idées sur le marché, les entrées, les sorties et la gestion de capital.

Chapitre 4: Les étapes pour développer un système

Il est très pratique de croire que si plusieurs personnes peuvent faire quelque chose bien, alors la compétence peut être copiée, ou modelée, pour ensuite être enseignée à quelqu’un d’autre. Cette croyance est la base du NLP (“neuro-linguistic programming” en anglais) ou la science de la modélisation.

Faire l’inventaire

Pour développer notre système, il faut faire un inventaire détaillé de soi-même, en terme de compétences, de tempérament, de temps, de ressources, de forces et de faiblesses.

Développer un esprit ouvert et rassembler des informations sur le marché

Il faut tout d’abord comprendre que tout ce qu’on a pu apprendre jusqu’à présent, en incluant tout ce qui est écrit dans ce livre, correspond à des croyances. La réalité que nous connaissons se compose seulement de nos croyances. Aussi tôt qu’on change nos croyances, alors notre réalité change aussi.

On ne trade pas ou n’investit pas dans les marchés, mais en fait on trade ou investit en fonction de nos croyances envers les marchés. Ce qui est vraiment important, c’est de reconnaitre nos croyances parce qu’on trade seulement un système qui correspond à nos croyances.

Déterminer sa mission et ses objectifs

Réfléchir à nos objectifs et les clarifier dans nos esprits constitue une priorité importante pour développer notre système. En fait, cela doit représenter 20% à 50% de notre temps.

Déterminer le concept qu’on veut trader

La prochaine étape est de se familiariser avec les différents concepts qui fonctionnent et de décider sur lesquels se concentrer:

  • Suivi de tendance: ce concept assume que les marchés suivent des fois une tendance (haussière ou baissière pendant une longue période de temps). Si on arrive à détecter quand la tendance démarre et capturer la plupart du mouvement, alors on peut gagner beaucoup.
  • Trading dans une bande: ici on assume que les marchés dans lesquels on trade évoluent à l’intérieur d’une bande ou une fourchette de cours.
  • Trading de valeur: on achète des actions ou des matières premières sous-valorisées et on les vend quand elles sont sur-valorisées.
  • Arbitrage: l’arbitrage se réalise quand on achète quelque chose à un prix bas dans un endroit et qu’on le revend à un prix plus élevé dans un autre endroit. Ces divergences se produisent à cause de lacunes dans la loi ou bien dans la façon dont les marchés fonctionnent.
  • Spreading: le spreading se rapproche de l’arbitrage dans le sens où il faut acheter quelque chose et en revendre une autre, en espérant que la relation soit correcte.

Déterminer la situation globale

Cette étape est critique et un chapitre entier y est dédié.

Déterminer notre horizon de temps pour trader

Cette section nous aide à savoir à quel point on veut être actif avec les marchés:

  • Quel est ton horizon de placement?
  • Est-ce que tu veux une approche à très long terme, en faisant des changement dans ton portfolio probablement une fois par trimestre seulement?
  • Est-ce que tu veux être un trader sur actions qui garde ses positions pendant un an ou plus?
  • Est-ce que tu veux être un trader sur futures dont les positions sont ouvertes pendant un à six mois?
  • Est-ce que tu veux être un swing trader qui va faire plusieurs trades par jours sans qu’aucun ne dure plus de quelques jours?
  • Ou est-ce que tu veux connaitre l’action ultime et être un day trader qui fait de trois a dix trades par jour, en les fermant tous en fin de journée pour ne pas prendre de risques pendant la nuit?

Déterminer l’essence de notre trading et comment on peut objectivement la mesurer

Il faut essayer de comprendre nos propres idées le plus possible. On plus on comprend la véritable nature de notre avantage et moins on a besoin de tester sur des données passées.

Déterminer ce que sera notre risque 1R initial

Une partie importante de nos idées est de savoir quand elles ne marchent pas. Notre stop protecteur est la partie de notre système qui nous dit quand sortir de notre trade afin de protéger notre capital. Le risque initial, appelé R, est utilisé pour chaque trade qu’on fait et nous aide à déterminer nos profits en terme de multiple du risque initial (ou en multiple de R).

Ajouter notre sortie avec prise de profits et déterminer la distribution en multiple de R de notre système et son espérance

L’espérance est le multiple de R moyen pour notre système de trading. Ou encore, c’est le montant d’argent moyen qu’on fait avec notre système pour chaque trade et chaque dollar risqué, à travers de nombreux trades.

Déterminer l’exactitude de notre distribution en multiple de R

Nous devons savoir à quoi nous attendre avec notre système dans différents types de marché (haussier et calme, haussier et volatil, sans tendance et calme, sans tendance et volatil, baissier et calme, baissier et volatil).

Evaluer le système dans sa globalité

Grace à l’espérance et les gains espérés en terme de R en fin de période prédéterminée, il est facile d’évaluer notre système.

Utiliser le dimensionnement des positions pour atteindre les objectifs

Le dimensionnement des positions est la partie la plus importante du système car c’est grâce à ça qu’on arrive à atteindre nos objectifs.

Déterminer comment on peut améliorer notre système

N’importe quel système avec une bonne espérance positive améliore généralement ses performances en augmentant le nombre de trades sur une période établie et en ajoutant des systèmes non corrélés.

Planifier mentalement nos pires scénarios

Il faut réfléchir aux pires scénarios pour notre système et déterminer comment les gérer. Ceci nous permet de finaliser notre système.

Chapitre 5: Choisir un concept qui fonctionne

L’objectif de ce chapitre est d’approfondir les différents concepts vus précédemment. Ces concepts peuvent être utilisés pour trader ou investir dans un marché, en fonction de nos propres croyances. Chacun de ces concepts peut nous permettre d’avoir un avantage, mais aucun ne générera de l’argent sans être combiné avec tous les autres facteurs tels que:

  • Avoir un stop initial
  • Avoir des sorties
  • Comprendre notre système en tant que distribution des multiples de R
  • Utiliser le dimensionnement de position pour atteindre nos objectifs

Aucun des concepts n’est vraiment plus valide ou valable qu’un autre, mais ils montrent tous les différentes idées qui existent.

Chapitre 6: Les stratégies de trading qui correspondent à la situation globale

Tous les investisseurs devraient analyser une fois par mois les principaux facteurs qui influencent les marchés et avoir un moyen pour mesurer les changements et leurs impacts sur leurs trades.

Voici les différents facteurs influençants les marchés:

  • La dette américaine
  • La tendance baissière à long terme aux US
  • L’émergence des pays comme la Chine et l’Inde avec l’impact de leur consommation sur les matières premières mondiales
  • La structure actuelle des fonds communs de placement et les problèmes liés au départ à la retraite des baby-boomers.
  • L’impact des règles, réglementations et nouvelles lois, particulièrement celles sur les impôts
  • Le fait que la plupart des êtres humains jouent un jeu économique à perte
  • Plus d’autres facteurs potentiels importants

Chapitre 7: Les 6 clés pour un excellent système de trading

Une fois qu’on a un système, on doit calculer son espérance et investiguer un certain nombre de problèmes liés à l’espérance. La meilleure méthode, et aussi la plus précise pour mesurer l’espérance de notre système de trading est de connaitre nos multiples de R pour chaque trade. L’espérance est tout simplement la moyenne de ces multiples de R.

Si on a déjà un système qu’on utilise ou bien qu’on a déjà testé, mais pour lequel on ne connait pas encore les résultats exprimés en multiples de R, alors on peut assumer que la perte moyenne est équivalente à 1R. On peut donc calculer l’espérance de notre système en déterminant le profit moyen ou la perte moyenne de chaque trade et en le divisant par la perte moyenne.

Enfin, on doit évaluer les opportunités à atteindre notre espérance. Combien de trades notre système fait-il par an? Si on multiplie ce nombre par notre espérance, on obtient une assez bonne idée de ce à quoi s’attendre en terme de R.

Il faut se rappeler que l’espérance et la probabilité de gagner ne sont pas la même chose. Les gens font l’erreur de vouloir avoir raison avec chaque trade ou investissement. Et le résultat c’est qu’ils ont tendance à graviter autour des systèmes à entrée à forte probabilité. Et souvent ces systèmes sont aussi associés à de lourdes pertes et mènent à une espérance négative. Par conséquent, il faut toujours prendre ses risques en direction de l’espérance du système.

Finalement, même avec un système à espérance positive élevée, on peut quand même perdre de l’argent. Si on risque trop sur un trader et qu’on perd, on peut avoir (ou certainement même) des difficultés à s’en remettre.

La suite au prochain épisode…

Lire des commentaires en anglais de “Trade Your Way to Financial Freedom” sur Amazon.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Alexandre dit :

    Salut Ben,

    quel boulot ! comment fais-tu ?
    En tout cas bravo car résumé un bouquin de 480 pages, c’est du costaud 🙂
    Pour moi, le trading est un art et un métier car il demande d’avoir toutes les qualités humaines pour réussir : discipline, patience, organisation, techniques, maîtrise, un palpitant à toute épreuve……
    Je ne suis jamais arrivé à réussir dans le trading par manque de temps et aussi d’argent car je pense que pour démarrer sereinement et respecter son money management dans les règles, il faut un bon capital.
    J’aimerais voir dans ton blog quelques exemples de trades pour voir la technique que tu appliques 😉

    A bientôt trader !

    Alex

    • Ben Le Brozec dit :

      Salut Alex,

      C’est effectivement beaucoup de travail! Mais je lis et tape vite, et utilise de nombreux outils pour me faire gagner du temps… mais ca represente quand meme beaucoup d’efforts.

      Je suis entierement d’accord avec tes commentaires et les competences necessaires concernants le trading. Comme tu as pu le comprendre avec ce blog, je debute tout juste, meme si j’ai deja boursicoté pas mal dans le passé.

      Pour les exemples de trades, je n’en suis pas encore là, mais ca devrait arriver dans pas longtemps normalement 😉

      A bientot,
      Ben

  1. 19/03/2015

    […] Réussir en trading, de Van Tharp […]

  2. 28/03/2015

    […] Réussir en Trading […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge