Comment choisir le meilleur courtier en bourse

Sur le même sujet...

22 réponses

  1. Salut Ben,

    Merci pour ton article qui détaille bien les pièges à éviter.

    J’avais un PEA dans ma banque à une certaine époque, et avec l’arrivée des courtiers en ligne et la baisse des frais fixes, je n’ai pas hésité à sauter le pas (plus de frais de garde etc etc… uniquement des frais de courtage, ce qui est normal soit dit en passant).

    Maxime
    Maxime de Meilleurs Rendements a récemment posté…Suppression des charges patronales, une opportunité d’entreprendre?My Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Maxime,

      Tu as bien fait de changer de courtier. Les banques “en dur” sont rarement les plus intéressantes aussi bien au niveau frais que fonctionnalités, support, produits accessibles, etc. Pour les frais de courtage, ce sont les frais les plus courants et je trouve les plus justes.

      Au final, il faut bien que l’opérateur fournissant le service se rémunère. Le problème c’est quand il commence à empiler les frais et à les rendre de plus en plus complexes ou opaques. C’est dans ces situations qu’il faut être vigilant et ne pas hésiter à faire de nouveau une comparaison avec la concurrence.

      Ben

  2. Frankie dit :

    Salut Ben :

    1) Merci pour cet article bien écrit et sans langue de bois – très utile pour les novices !
    2) Questions : qu’est-ce que le “spread betting” exactement ? On a un terme français pour ça ? Moi je pensais que c’était la même chose que les CFD mais visiblement non…

    Frankie

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Frankie,

      Merci pour ton retour 😉

      J’ai rédigé plusieurs articles sur le Spread Betting. Tu peux y accéder ici:

      J’attire ton attention sur le fait que ce genre de produit n’est pas autorisé aux résidents français. Je suis résident anglais, donc je n’ai pas cette limitation. En Angleterre, le spread betting est assimilé au jeu en ligne et n’est donc pas taxé. Ce qui est un gros avantage!

      Ben

  3. Salut Ben,
    Un très bon article pour choisir en connaissance de cause…On voit tellement de publicités pour des brokers “rabatteurs” sur le net, il faut se méfier en effet.
    Personnellement mes 2 critères principaux sont :
    – la solidité du broker (pour la sécurité de mes dépôts)
    – les frais (cela fait tellement une énorme différence sur la performance à la fin de l’année!)
    J’utilise comme toi Interactive Brokers.
    Gaël de zen-option.com a récemment posté…3 solutions pour diversifier géographiquement son portefeuilleMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Gaël,

      Pour la solidité du broker, le soucis se présente surtout pour les petits brokers, inconnus au bataillon. Si on reste sur les sentier battus, il ne devrait pas y avoir de problèmes.

      Pour les frais, tout dépend de la fréquence et de la taille des ordres, qui découlent de la stratégie et donc de la situation de chacun. Là où les coûts peuvent devenir exorbitants c’est pour les scénarios extrêmes: ceux qui effectuent énormément d’opérations (les commissions sur transactions, les spreads) et ceux qui en font très peu (les frais de gestion, d’inactivité).

      Que penses-tu d’IB (Interactive Brokers)?

      Ben

      • Je suis très content d’IB qui est un des brokers les plus complets et les moins chers (comme j’essaie de le décrire ici : http://zen-option.com/module-5-choix-du-bon-broker/ )
        Cependant il n’est pas exempt de défauts (ce serait trop beau).
        Le principal est l’interface qui manque de convivialité.
        Et récemment, j’ai découvert que je ne pouvais pas trader certaines paires forex exotique comme usd/try, ou même nzd/cad 🙁
        Gaël de zen-option.com a récemment posté…Comment acheter ses actions préférées moins cher grâce aux options?My Profile

        • Ben de Bourse Ensemble dit :

          Salut Gaël,

          Tu n’es pas le premier qui ait quelque chose à redire au niveau de l’interface d’Interactive Brokers. Personnellement, je ne la trouve pas si mal que ça. Ça pourrait être mieux, mais c’est pas vraiment un inconvénient pour opérer. Pour moi, elle est efficace et ça me suffit.

          Ben

          • Tout à fait, Ben, une interface peu conviviale n’est pas bloquante en soi, et Ib a tellement d’autres avantages…
            On prend très bien en main l’interface et le passage d’ordres sur IB rapidement. Pour les graphiques, je suis un peu plus embêté, c’est pourquoi j’ai pris un autre broker en parallèle :
            http://zen-option.com/pourquoi-je-vous-recommande-davoir-deux-brokers/
            Gaël de zen-option.com a récemment posté…Module 1 – Qu’est ce qu’une option financière?My Profile

          • Ben de Bourse Ensemble dit :

            Salut Gaël,

            Pour les graphiques, il vaut mieux passer par ProRealTime ou MetaTrader.

            Pour l’interface d’IB, quelque chose doit m’échapper car j’ai du mal à voir comment “l’interface est peu conviviale” et “on prend très bien en main l’interface”. Ça me parait contradictoire…

            Ben

          • Ce que je veux dire, c’est que l’interface est austère au premier abord, et qu’il faut un certain temps avant de bien la maîtriser à son potentiel(regarder quelques tutoriels pour les types d’ordres, les marges, etc)
            Mais une fois qu’on a fait l’effort, ça joue bien.

            Alors que d’autres interfaces sont directement plus “user friendly”…

            Ok merci je note pour Meta Trader.

  4. Guilhem dit :

    Je pense qu’on sous-estime bien trop souvent l’utilité d’un bon service client. Rien de plus énervant que de ne trouver personne au bout du fil le jour où l’on a un pépin …

    De ce côté la je suis plutôt content de Binck (et de ses prix par ailleurs).

    Le seul problème de binck (tant qu’à en parler) est l’absence de trade sur CFD 🙁
    Guilhem a récemment posté…Retour sur une semaine de mauvais choixMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Guilhem,

      Tu soulèves un point important qui est souvent découvert véritablement qu’une fois qu’on a franchi le pas et qu’on est devenu client…

      L’absence de trade sur CFD que tu mentionnes avec Binck rejoint le tout premier point que j’aborde dans l’article: bien vérifier les produits proposés par le courtier pour s’assurer qu’on ne sera pas limité dans ses choix pour appliquer sa stratégie d’investissement.

      Ben

  5. Amselek dit :

    A la lecture de votre article, il ne me fait aucun doute qu’Interactive Broker est le courtier qui devrait me convenir. Mais comme je n’ai jamais fait encore de trade, est-il ou non possible d’être accepté par IB ? Je serai pourtant par ailleurs conseillé pour l’établissement et le suivi de mon portefeuille d’environ 30.000 euros au départ.

  1. 28/03/2015

    […] On verra donc une prochaine fois comment choisir son courtier correctement. […]

  2. 30/05/2017

    […] Éviter ce genre de broker en suivant mes conseils sur comment choisir le meilleur courtier en bourse. […]

  3. 16/06/2017

    […] même de considérer les autres éléments importants pour choisir votre courtier, vous devez vous assurer que votre broker est capable de répondre à vos attentes pour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge