Tout savoir sur le fractionnement d’actions

Introduction

Si vous êtes tombés sur cet article, vous vous demandez sûrement ce qu’est un fractionnement d’actions ou aussi « stock split » en anglais. 

Justement, nous allons répondre à cette question dans cet article. Nous allons voir également pourquoi les entreprises ont recours à cette opération, (ou pas) l’impact qu’un fractionnement d’action peut avoir sur votre portefeuille et enfin, un exemple concret avec la société Walmart. 

Par ailleurs, tous les cours d’action et nombres que je mentionne dans cet article sont d’actualité à l’heure où j’écris cet article. Ces derniers sont susceptibles de varier à la hausse comme à la baisse dans le temps.

[Note : cet article invité a été rédigé par Gwenn Rohart, fondateur du blog selancerenbourse.fr]

Qu’est-ce qu’un fractionnement d’action ?

Un fractionnement d’action est initié par une société cotée en bourse lorsque celle-ci souhaite augmenter le nombre d’actions en circulation. Cette opération a pour but principal de faire baisser le cours de l’action de la société. 

Cela est totalement logique, étant donné qu’on se retrouve avec une demande similaire, pour une offre plus importante.

Par exemple, en France, l’action Hermès International (RMS) est actuellement cotée à 1186,50 €. Beaucoup d’investisseurs particuliers n’ont pas assez de ressources pour acheter une seule action de cette entreprise en une fois.

Si vous prévoyez d’investir 300 € / mois en bourse, il faudra que vous attendiez pratiquement 4 mois pour acheter une seule action.
 

Et encore, certaines entreprises ont des actions cotées à un prix beaucoup plus élevé, comme Amazon, qui a eu un pic à 3700 $ (soit environ 3 500 €) le 18 novembre 2021.

Pour éviter cela, certaines sociétés vont donc initier une opération de fractionnement d’actions.

Pourquoi les entreprises utilisent-elles des fractionnements d’action ?

Un cours de l’action accessible

La principale raison d’effectuer un fractionnement d’action est pour que l’investisseur qui souhaite acquérir des actions de la société, et qui a un budget limité, puisse sauter sur l’occasion et devenir actionnaire de l’entreprise.

En plus d’être coté à un prix plus accessible, les actions auront tendance à être plus liquide, c’est-à-dire qu’il y aura un volume d’actions échangé plus important, à l’achat comme à la vente.

Une liquidité plus importante

Par exemple, les actions de l’entreprise Apple, qui est la première capitalisation boursière mondiale, est un marché très liquide, car énormément d’investisseurs et d’analystes financiers suivent cette valeur. 

Tandis que pour ce qui est du marché des montres de luxe en version limitée à 100 exemplaires, il y aura très peu de personnes qui auront les moyens de s’offrir une telle montre. 

Donc indirectement, il y aura très peu d’acheteurs et de vendeurs. Ainsi, comme vous l’aurez compris, ce marché est extrêmement peu liquide. 

Les fractionnements d’actions sont généralement bien vus, car cet événement montre que la société a confiance en elle et qu’elle sait que de nombreux investisseurs seront intéressés pour acquérir des actions à un prix raisonnable.

À long terme, cela peut même créer un cercle vertueux. En effet, si la société initie une opération de fractionnement d’actions, beaucoup de nouveaux investisseurs se mettent à acheter des actions, ainsi le cours de ces actions va à nouveau augmenter, ce qui entraînera un nouveau fractionnement d’actions, ce qui amènera à une nouvelle augmentation du cours de l’action, etc. 

Certaines sociétés n’en initient jamais

Cependant, certaines entreprises n’ont jamais recours aux fractionnements d’actions et préfèrent laisser monter le cours de leur action le plus haut possible. 

De cette manière, seuls les investisseurs qui ont investi au début de la société (quand le cours de l’action était abordable) ou les personnes qui ont le plus de ressources financières peuvent investir dans ces sociétés.

On retrouve par exemple l’action Berkshire Hathaway Inc. qui a ses actions cotées à un cours de 484 340 $ (soit environ 460 000 €) ou encore l’action Lindt & Spruengli AG qui a un cours d’action de 115 400 CHF (soit environ 112 403 €).

Le contre-exemple de Berkshire Hathaway

Soit dit en passant, Berkshire Hathaway est une société d’investissement géré par Warren Buffett et Charlie Munger, qui sont considérés comme deux des meilleurs investisseurs de tous les temps. 

Ainsi, en investissant dans cette entreprise, c’est comme si vous investissiez indirectement dans leur portefeuille d’actions.

Évolution du cours de la société Berkshire Hathaway

Évolution du cours de la société Berkshire Hathaway – Source : Marketwatch.com

On peut voir avec ce graphique que l’évolution du cours de l’action de leur entreprise a évolué de façon exponentielle sur le long terme.

En divisant 484 340 / 19 = 25 492 (avec 484 340 $, le cours de l’action au 1 mai 2022 et 19 $ qui est le cours de l’action en 1964).

On remarque qu’entre 1964 et 2022, soit sur une période de 58 ans, leur portefeuille a été multiplié par presque 26 000. 

La bourse peut nous apporter un rendement vraiment incroyable, même si là on parle d’investisseurs hors pairs et sur un horizon d’investissement colossal de quasiment 60 ans. 

Pour avoir un tel rendement, il faut donc être très patient et ici on parle d’un investissement de toute une vie ! 

Par ailleurs, si vous aviez investi 40 € en 1964 dans cette société, vous auriez aujourd’hui un peu plus d’un million d’euros. 

rendement

Source : Pexels.com

Qu’est-ce que cela a comme conséquence sur votre portefeuille ?

Exemple d’un fractionnement de 2 actions pour 1 

fractionnement de 2 actions pour 1

Exemple d’un fractionnement d’actions 2 pour 1 – Source : Blog.firstrade.com

Nous allons prendre un exemple où la société décide d’initier un fractionnement d’actions 2 pour 1, comme dans l’image ci-dessus. 

Si le cours de l’action avant l’opération est de 100 €, alors après le fractionnement d’actions, le cours des nouvelles actions sera de 50 €.

Si vous êtes déjà actionnaire de la société, vous aurez deux actions à 50 € au lieu d’une action à 100 €. 

Conséquences sur votre portefeuille 

De ce fait, cela ne change rien pour vous : vous gardez toujours la même proportion d’actions de la société et autant de droits de vote ! (ce qui n’est pas le cas lors d’une augmentation de capital)

Tandis que si vous êtes un investisseur qui n’est pas actionnaire de la société, mais qui souhaite investir dans celle-ci, le cours de l’action sera plus abordable pour vous et vous serez plus susceptible d’acquérir des actions de cette entreprise.

Au final, c’est gagnant pour tout le monde : la société, les actionnaires et les futurs actionnaires de l’entreprise.

L’entreprise est maître de ses décisions

À noter que c’est l’entreprise elle-même qui choisit le ratio de fractionnement et il n’y a pas de limites. Par exemple, vous pouvez très bien avoir un split d’actions de 10 pour 1 si le cours de l’action est très élevé.

De plus, la fréquence des splits d’actions varie selon les sociétés et elles peuvent initier cette opération quand elle le souhaite. Il n’y a pas non plus de limite maximum pour fractionner une action, la société peut exécuter cette opération autant de fois qu’elle en a envie.

Qu’est-ce qu’un regroupement d’actions

Sachez également que certaines entreprises utilisent le procédé inverse appelé « regroupement d’actions » ou « reverse split » en anglais. Le nombre d’actions en circulation s’en retrouve réduit et cela augmente mécaniquement le cours de l’action.

Les entreprises peuvent avoir recours à cette opération car certaines places boursières imposent un cours d’action minimum. Si la société ne respecte pas ce critère, elle se retrouve radiée de la place boursière en question et ses titres ne pourront plus être échangés.

Elles peuvent également faire un regroupement d’actions pour gonfler le cours de leur action. En effet, en tant qu’humain, on a tendance à considérer des actions avec un cours élevé comme plus solides et plus précieuses par rapport à des actions au cours faible. 

Mais gardez bien en tête que peu importe le cours de l’action, qu’il soit de 3 € ou 500 €, si l’entreprise fait faillite, vous perdrez la totalité de votre investissement. Ainsi, acheter une action à 3 € ou 500 € est aussi risqué et il n’y en a pas une plus solide que l’autre. 

Maintenant, prenons un exemple où l’on a un regroupement d’une action pour 3, si vous avez 33 actions à un cours de 50  €, à la suite de l’opération, vous n’en aurez plus que 11 à 150 €.

Si jamais vous n’avez pas un multiple de 3, alors le courtier peut :

Ainsi, si vous avez 32 actions au lieu de 33, dans le premier cas vous aurez dix actions à 150 € chacune et 100 € en espèces, tandis que dans le second, vous aurez dix actions à 150 € chacune et 2/3 d’une action à 150 € (ce qui fait 100 €).

Cependant, un regroupement d’actions peut révéler une fragilité vis-à-vis de la société, car dans le cas où le cours de leurs actions dégringole, elles seront obligées de les regrouper à un moment ou à un autre pour rester sur les places boursières, comme nous l’avons vu juste avant.

Ainsi, les regroupements d’action ne sont pas toujours une bonne nouvelle et sont souvent mal vus par les investisseurs. 

Personnellement, j’ai déjà vu à plusieurs reprises des split d’actions, mais je n’avais jamais vu de regroupement d’actions. Cet événement reste plutôt rare et je l’ai découvert en effectuant mes recherches pour cet article.

Exemple concret avec les splits d’actions de Walmart 

Les fractionnements d’actions de Walmart 

Historique des fractionnements d’actions de WalmartHistorique des fractionnements d’actions de la société Walmart – Source : Rendementbourse.com

Pour terminer cet article, j’avais envie de vous prendre un exemple concret avec la société Walmart. Depuis que cette société américaine est cotée en bourse, c’est-à-dire depuis 1982, elle a réalisé 8 splits d’actions de 2 pour 1.

Donc si vous aviez acheté une seule action en 1980, vous en auriez aujourd’hui 256.

En effet, on obtient ce résultat en faisant : 1*(2)8 = 256

En plus d’avoir un nombre d’actions qui a été multiplié par 256, le cours de l’action a lui aussi augmenté drastiquement durant cette période.

Une action au rendement incroyable

En combinant les splits d’actions avec l’augmentation importante du cours de l’action au fil des années, on obtient un rendement incroyable de 37 214%.

Historique du cours de Walmart depuis 1980Historique du cours de Walmart depuis 1980 – Source : Google.com

C’est-à-dire qu’avec un tel rendement, en ayant investi 1000€ dans Walmart en 1982, vous auriez aujourd’hui, soit 40 ans après, un capital total de 373 000 €.

Ici, sur le graphique proposé par Google, celui-ci prend directement en compte les splits d’actions en réadaptant le cours de l’action. En effet, dans la biographie de Sam Walton, le fondateur de Walmart, celui-ci nous dit que les premières actions de son entreprise étaient cotées aux alentours de 20 $.

Or, on remarque que sur la capture d’écran, on a un cours de l’action à 0,41 $ au moment où les actions ont été émises.

Un monde sans split d’actions

On peut également faire le calcul inverse pour vous montrer l’intérêt des splits d’actions. 

En partant du principe que les premières actions émises étaient cotées à 20 $, et que l’entreprise aurait réalisé aucun split d’action, le cours d’une seule de leur action s’élèverait aujourd’hui à : 

20 * 373 = 7 460 $

Si à l’inverse de Walmart, tous les grands groupes internationaux ne faisaient jamais de splits d’actions, toutes les actions de ces derniers seraient à des cours très élevés.

Pour un investisseur particulier, il serait donc quasiment impossible d’investir dans des grandes sociétés et il devrait se contenter uniquement dans des PME (Petites et Moyennes Entreprises).

À noter que Walmart, tout comme Berkshire Hathaway, reste une des sociétés américaines les plus rentables de tous les temps et très peu d’entreprises offrent un rendement aussi important sur le long terme. 

La plupart des sociétés ont une croissance moins forte, ou se font rachetées par d’autres entreprises plus grandes au cours de leur évolution et d’autres encore font faillite.

Pour résumer

Nous avons vu ensemble ce qu’est un fractionnement d’action. Cette opération boursière permet à la société d’avoir des actions plus liquides et d’être cotées à un prix plus abordable. De plus, si vous êtes déjà actionnaire de la société, cet événement ne change rien dans votre portefeuille.

Certaines sociétés préfèrent ne jamais initier de fractionnement d’actions et laisser le cours de leurs actions s’envoler. Ainsi, seul les premiers actionnaires qui ont investi au début de l’entreprise (quand le cours était abordable) et les investisseurs ayant beaucoup de ressources financières peuvent investir dans ce type d’entreprises.

Nous avons également abordé le regroupement d’actions, qui fonctionne à l’inverse d’un fractionnement d’actions. Un regroupement d’action n’est pas souvent une bonne nouvelle et est plutôt mal vu par les investisseurs, contrairement au fractionnement d’action.

Enfin, nous avons analysé un exemple de plusieurs splits d’actions consécutifs avec l’entreprise Walmart, où nous avons vu que le fractionnement d’action, combiné à un cours qui augmente de façon exponentielle, peut nous apporter un rendement exceptionnel ! 

J’espère sincèrement que cet article vous aura été utile et que vous aurez appris des choses. Et j’en profite pour remercier Ben pour m’avoir laissé écrire un article invité sur son blog. 

Excellente journée !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.