Investir en actions de rendement: un guide détaillé - Bourse Ensemble

Investir en actions de rendement: un guide détaillé

Investir en actions de rendement: un guide détaillé

En quoi consiste l’approche basée sur le rendement?

Quelles sont les meilleures valeurs de rendement?

Quels sont les avantages et les outils de l’investisseur de rendement?

[Note: Cet article invité a été rédigé par Pierre du blog Plus-Riche.com. Le “je” dans la suite de l’article fait référence à Pierre.]

Dans un précédent article, Ben a rédigé un guide détaillé présentant les principales stratégies qui fonctionnent pour investir en bourse. Dans cet article, j’aimerais vous présenter un peu plus en détails la stratégie que j’utilise principalement pour mes investissements : il s’agit de l’approche « rendement ».

Les grandes lignes d’une approche basée sur le rendement

Là où un investisseur en actions de croissance ou un swing trader cherche essentiellement à réaliser des profits via une appréciation rapide de la valeur d’un titre, un investisseur en actions de rendement cherche avant tout à mettre en place des flux de revenus de qualité, croissants et sûrs par le biais des dividendes versés par les sociétés qu’il détient.

La croissance du prix de l’actif sous jacent est bien sûr préférable (et il est parfaitement possible de concilier croissance du rendement et gains en capital si les choses sont bien faites), mais l’objectif principal reste avant tout de faire grossir les flux de revenus versés par le portefeuille.

Ces flux de revenus pourront ainsi constituer au choix un complément de salaire, un cashflow régulier pouvant être réinvesti dans d’autres actifs pour faire boule de neige, ou une rente qui viendra à terme remplacer un salaire (les résultats obtenus étant principalement fonction de 3 facteurs : l’horizon temporel, l’effort d’épargne fourni, et les compétences de l’investisseur).

Les meilleures valeurs de rendement

Une conception généralement erronée à propos des investisseurs qui ont une approche basée sur le rendement est qu’ils cherchent avant tout à investir dans les actions qui paient les dividendes les plus élevés du marché (c’est d’ailleurs une erreur commise par beaucoup d’investisseurs débutants).

Cette erreur peut s’expliquer par le fait qu’un investisseur désireux de vivre de ses placements sait généralement que la vitesse à laquelle il atteindra ses objectifs financiers dépend principalement de 2 facteurs : le montant total de capital investi et le niveau de rendement touché sur celui-ci. Ceci peut conduire les investisseurs trop pressés à partir à la chasse aux rendements élevés en négligeant un élément central : le risque.

Il faut savoir en effet qu’un détail important différencie un dividende d’un placement sans risque : un dividende peut être coupé à tout moment. Ceci se produit généralement lorsque les finances de la société sont mauvaises ou que ses bénéfices chutent.

Aussi investir dans les sociétés qui paient les rendements les plus élevés du marché est généralement une très mauvaise manière de procéder car les rendements élevés rémunérant généralement des risques élevés, on se retrouve alors très souvent avec des actions de la pire qualité possible, c’est à dire des actions dont la valeur a très peu de chance de s’apprécier, et sur lesquelles la probabilité d’une coupe de dividende est élevée.

La bonne manière de procéder est de placer la qualité comme premier critère de sélection et d’investir sur les sociétés qui ont les meilleures chances de pouvoir payer des flux de revenus croissants à l’infini. Et pour atteindre cet objectif rien de mieux pour commencer que la liste des « dividend aristocrats » américains.

Les sociétés que l’on surnomme « dividend aristocrats » sont des entreprises cotées en bourse depuis des décennies, stables, largement capitalisées et qui ont la particularité d’avoir augmenté régulièrement leurs dividendes depuis 25 ans ou plus, ce qui donne aux cashflows perçus un haut niveau de prédictibilité.

Mais comme nous allons le voir dans le point suivant, ceci est loin d’être le seul avantage de l’investissement dans ce type d’actions.

Les avantages principaux d’une stratégie en actions de rendement

1/ Meilleure visibilité sur les retours futurs

Si vous investissez à long terme dans le but de profiter de l’appréciation d’une action en terme de prix pur, il est possible que le marché vous fasse quelques frayeurs en cours de route.

Voici par exemple le cours de l’action coca cola depuis les années 1990 :

Action Coca Cola depuis 1990

Action Coca Cola depuis 1990 (source : zonebourse)

La tendance à long terme est majoritairement haussière mais il y a eu de longs passages à vide durant certaines périodes. Un investisseur qui aurait acheté le titre au plus mauvais moment (en 1998 par exemple) n’aurait pas gagné d’argent en terme de prix pur pendant presque 20 ans.

En revanche, voici ce qui s’est passé sur les paiements de dividendes de Coca sur la période :

Dividendes Coca Cola depuis 1990

Dividendes Coca Cola depuis 1990 (source : Ycharts)

Comme vous pouvez le voir les revenus versés par le titre ont augmenté chaque année avec une grande stabilité et un haut degré de prévisibilité.

Là ou un investisseur ne peut être sûr que le titre ne va pas chuter à 20 ou 30 dollars si un marché baissier survient dans les mois ou les années qui viennent, il peut être quasiment sûr que la société lui versera un coupon plus élevé l’an prochain qu’aujourd’hui, ce qui est une perspective appréciable.

Ceci est d’autant plus rassurant lorsque nous évoluons comme aujourd’hui dans un contexte où les marchés boursiers sont hauts.

En effet lorsque le marché est cher, généralement le potentiel d’appréciation des titres en terme de prix pur est plus limité que lorsque les actions sont « en soldes » (comme en 2008 par exemple). On ne peut donc pas tout miser sur l’appréciation du prix, et la part des revenus qui nous est versée par l’intermédiaire des dividendes prend alors toute son importance pour obtenir des rendements futurs décents.

2/ Meilleurs rendements totaux à long terme

Maintenant vous vous dites peut être que les actions un peu ennuyeuses comme Coca sont plus prévisibles mais qu’elles sont peut être moins rentables à long terme que certains autres titres peut être plus spéculatifs. En vérité c’est exactement le contraire, les actions qui augmentent régulièrement leurs dividendes comme Coca et les différents membres de l’indice « dividend aristocrats » ont en moyenne des retours bien supérieurs au marché, comme en témoigne le graphique suivant :

Performance des Dividend Aristocrats et le S&P500

Performance des Dividend Aristocrats et le S&P500

Ceci est dû au fait que les hausses régulières de dividendes (et leur réinvestissement) à long terme viennent booster naturellement les retours du titre. Egalement seules les sociétés ayant les business models les plus solides peuvent se permettre de payer des dividendes en augmentation durant de longues périodes de temps sans être à court de cash : le critère du rendement croissant sert donc également indirectement de filtre qualitatif.

3/ Meilleure résistance aux krachs boursiers

Lorsque les choses deviennent difficiles sur les marchés, les actions de sociétés largement capitalisées payant de bons rendements et possédant un business model robuste chutent moins que la moyenne du marché ce qui est plus sécurisant pour un investisseur et évite les nuits blanches.

A titre d’exemple en 2008 lorsque l’indice boursier américain S&P 500 a chuté de plus de 40%, le « dividend aristocrats index » n’a quant a lui chuté que d’une vingtaine de pourcents sur l’année.

4/ Double composition des intérêts

Si vous êtes déjà un investisseur, vous êtes probablement familier avec la notion d’intérêts composés. Les intérêts composés sont une force extrêmement puissante pour l’investisseur à long terme : elle consiste à réinvestir les intérêts touchés sur ses titres régulièrement pour toucher des intérêts sur des intérêts. Cela permet de s’enrichir de manière exponentielle.

Cependant il s’agit là d’une composition simple des intérêts : vous investissez par exemple à 5% par an, réinvestissez vos intérêts au même taux de 5%, touchez des intérêts sur le total, et ainsi de suite.

Ce que j’appelle double composition des intérêts est le cas de figure où non seulement nous touchons des intérêts qui sont réinvestis, mais en plus les intérêts touchés sont en augmentation constante (comme dans le cas des dividendes de Coca).

Ce phénomène permet d’accélérer considérablement sa vitesse d’enrichissement par rapport à des investissements plus classiques, et les actions sont le seul véhicule à ma connaissance qui permette d’exploiter cela.

5/ Vous êtes payé même lorsque le marché ne va nul part

Un bon trader peut généralement gagner de l’argent à la hausse et à la baisse, mais les choses deviennent parfois plus difficiles lorsque le marché se met à évoluer latéralement durant de longues périodes de temps.

L’avantage d’investir en actions de rendement est que même si le marché évolue latéralement pendant 6 mois, 2 ans ou 3 ans : vous touchez toujours des dividendes.

Les outils de l’investisseur de rendement

L’outil principal de l’investisseur en actions de rendement est bien sur l’analyse fondamentale.

Avant d’acheter une société, un investisseur doit faire une analyse détaillée de ses principaux ratios financiers et de son secteur d’activité afin de s’assurer que l’entreprise qu’il souhaite acheter possède effectivement un business model suffisamment robuste pour pouvoir augmenter ses dividendes à l’infini.

Un bon investisseur de rendement devra également s’arranger pour concentrer ses paris sur les machines à cash qui augmentent leur paiements plus rapidement que les autres et avec le maximum de sécurité si il veut espérer dégager des rendements optimaux sur ses placements.

Il pourra également se concentrer sur des actions de rendement qui ont été injustement sous évaluées par le marché (nous sommes donc ici à l’intersection d’une approche « rendement » et « value »), cependant ceci demande une certaine expertise car beaucoup d’actions qui cotent à des valorisations très basses sont généralement à ces prix là pour de très bonnes raisons (c’est à dire que la société a des problèmes majeurs, ou qu’il est anticipé qu’elle en aura dans un futur proche). Savoir faire la différence entre une société qui traverse des difficultés temporaires et une société dont la capacité à créer de la valeur est en danger peut faire la différence entre ramasser des titres à haut rendement à prix cassé et encaisser des pertes en capital importantes sur son portefeuille.

La majorité des investisseurs de rendement se servent peu ou pas de l’analyse technique pour prendre leurs décision, mais pour ma part je trouve qu’il s’agit d’un outil précieux pour prendre ses décisions d’achat et de vente qui permet de venir confirmer ou infirmer les décisions basées sur l’analyse fondamentale.

Par exemple je n’achète jamais un titre (même si il a de très bons fondamentaux) si son graphique boursier me dit qu’il est actuellement dans une forte tendance baissière. C’est une chose que j’ai appris en lisant les écrits de grands investisseurs et traders tels que ceux de Jesse Livermore : je préfère généralement laisser le marché confirmer ma thèse avant d’investir.

Pour conclure

Investir en actions de rendement peut être une stratégie extrêmement sécurisante et rémunératrice si l’on fait bien les choses. Les fondamentaux des sociétés changeant très lentement, c’est aussi une stratégie très peu chronophage qui fait que l’investisseur n’a pas besoin de consacrer tout son temps au suivi des marchés pour être rentable, et qui peut a terme permettre de se constituer des flux de revenus passifs très intéressants.

 

C’EST À VOUS: Que pensez-vous des actions de rendements et des “dividend aristocrats”?

Crédits photo: @ Kurt Kleemann – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Pierre dit :

    Salut Ben,

    Merci à toi pour la publication, et à très bientôt 😉
    Pierre a récemment posté…Le meilleur secteur boursier (et la meilleure action) de ces 100 dernières annéesMy Profile

  2. Bonjour Ben, ce que tu écris est vrai.
    Le problème c’est que si des débutants investissent massivement aujourd’hui, en cas de repli du marché ils vont mettre des années à récupérer le même capital.
    Il faut investir dans les creux de marché.
    Michel de Trading-Attitude a récemment posté…Soitec – Dicerna – Mauna Kea et RiberMy Profile

    • Bonjour Michel,

      Merci pour ton intervention! En fait, ce n’est pas moi qui le dit, c’est Pierre, l’invité pour cet article 😉

      Il vaut mieux effectivement investir dans les creux de marché (pas toujours évident à déceler) et surtout entrer progressivement sur les marchés pour lisser son entrée et éviter le souci du repli massif et soudain des marchés!

      Ben

  3. Perso, je pratique cette stratégie d’investissement depuis quelques années et j’ai de bons résultats sur la place française. Après la limite de cette stratégie c’est l’allocation car en ce moment les actions sont chères mêmes s’il y a encore des opportunités. Je pense à l’avenir plutot à acheter en cas de repli du marché. je partage donc totalement l’avis de Michel. Après sur sur le long terme le risque de se prendre une gamelle est quasi nulle mais en achetant au bon prix on booste le rendement.

    On reste sur des titres vifs et je pense que sur du long terme, c’est plus sécurisant que des fonds, etfs ou autres produits de gestion.

  4. Pierre dit :

    Bonjour,

    Tout à fait d’accord avec les commentaires précédents : c’est toujours mieux d’acheter en soldes. Cela dit le fait que le marché soit haut n’empêche pas les achats pour autant à mon sens, il faut simplement se montrer plus sélectif et essayer de s’orienter vers les titres qui ne sont pas surévalués.

    Il est vrai que les bonnes opportunités sont plus rares en marché haut mais les rotations sectorielles permettent généralement de trouver des titres décemment valorisés dans tous les contextes (même si cela peut demander plus de travail).

    De plus il est possible que le bull market se prolonge encore plusieurs années auquel cas on raterait pas mal de gains potentiels en restant sur le bas côté (et comme personne ne peut prévoir avec exactitude les creux et les sommets, à mon sens, le mieux est encore de rester investi)

    Cdt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge