L'approche Suivi de tendance, c'est quoi? - Bourse Ensemble

L’approche Suivi de tendance, c’est quoi?

L’approche Suivi de tendance, c’est quoi?

Quels sont les principes de fonctionnement de l’approche Suivi de tendance?

Quels sont les avantages de l’approche Suivi de tendance?

Quels sont les inconvénients de l’approche Suivi de tendance?

Voici l’approche probablement la plus simple en théorie et pourtant une des plus difficiles à mettre en place et appliquer correctement  avec notre septième volet de notre série sur les différentes approches en bourse regroupant les méthodes ou les stratégies d’investissement et de trading. Il s’agit de l’approche Suivi de tendance.

Rappel: Voici les 8.5 principales approches en bourse de notre série:

Les principes de l’approche Suivi de tendance

L’approche Suivi de tendance présente de nombreux avantages surtout parce qu’elle est la plus facile à visualiser graphiquement.

Voici les principes sur lesquels repose l’approche Suivi de tendance:

  • Le postulat de base est simple: une tendance établie a plus de chance de se poursuivre que de se renverser. Il vaut donc mieux aller dans le sens de la tendance établie plutôt qu’à contre sens.
  • Il existe 2 possibilités d’aborder le marché en appliquant cette approche:
    1. Vous achetez n’importe quand pendant que la tendance est haussière et vous revendez, voire même vous devenez short sur la position quand la tendance se renverse complètement et devient baissière
    2. Vous achetez une correction passagère, c’est-à-dire une petite baisse sur une tendance haussière et ensuite vous revendez au prochain signe de faiblesse (correction passagère) ou de retournement complet. Dans une tendance baissière, vous faites l’inverse, c’est-à-dire vous shortez des hausses passagères.
  • Le suivi de tendance peut reposer sur une approche systématique, une approche discrétionnaire ou une approche automatique (plus délicat à mettre en place).
  • Les règles de sélection se basent sur l’analyse technique et /ou l’analyse graphique.
  • Tous les horizons de placement sont possibles, mais le plus courant est le moyen terme avec le swing trading.

Exemples d’entrées possibles avec un suivi de tendance:

Exemples d’entrées possibles avec un suivi de tendance

Exemples d’entrées possibles avec un suivi de tendance

Les avantages de l’approche Suivi de tendance

  • Le suivi de tendance est très facile à appréhender et à comprendre, même visuellement: il suffit de trouver une belle tendance, de sauter dessus et de la suivre aussi longtemps qu’elle continue pour encaisser un maximum de gain. L’expression “laisser courir ses gains et couper ses pertes” prend tout son sens dans cette approche.
  • Vous n’avez pas besoin d’anticiper les mouvements, mais seulement de comprendre le comportement passé et actuel dans une moindre mesure.
  • Il est facile et rapide de savoir si votre position ouverte est correcte ou mauvaise pour rapidement corriger le tir et éviter les pertes importantes. Émotionnellement cette approche est une des plus faciles à utiliser.

Les inconvénients de l’approche Suivi de tendance

  • Certaines tendances sont évidentes et se décernent à l’oeil nu. D’autres tendances sont beaucoup moins évidentes et ne ne sont pas claires du tout; c’est notamment le cas quand il n’y a pas vraiment de tendance ou quand les cours évoluent dans un trading range ou canal horizontal, ce qui arrive assez fréquemment malheureusement.
  • Il est difficile d’entrer et de sortir au bon moment et quasiment impossible d’entrer au plus bas et de sortir au plus haut d’une tendance haussière. C’est d’ailleurs un exercice particulièrement dangereux que je vous déconseille vivement!
  • Les fins de tendance sont coriaces à détecter. Les cours baissent un peu dans une tendance haussière, s’agit-il d’une correction mineure passagère et vous pouvez conserver votre position. Ou êtes-vous face à renversement général de tendance, auquel cas vous devez absolument fermer votre position.

Pour conclure

Cette approche est particulièrement célèbre et connait de nombreux adeptes au succès spectaculaire comme Ed SeykotaTom BassoRichard DennisBruce Kovner et William Eckhardt.

Personnellement, je préfère généralement opérer dans le sens de la tendance plutôt que dans l’autre sens! Les risques sont moins importants et les chances de succès plus importantes.

Dans le prochain article de la série, on verra la huitième famille de systèmes avec l’approche Momentum

C’EST À VOUS: Quels sont pour vous les avantages et les inconvénients de l’approche Suivi de tendance? Quels sont vos retours d’expérience avec cette approche en bourse?

Crédits photo: @ Argus – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Bonjour Ben, je suis en accord avec cette approche, cependant j’ai quelques remarques. D’une part, le schéma montrant les points d’entré et de sortie m’a laissé un peu perplexe. Si la flèche horizontale verte symbolise l’achat, il est fait trop tôt, à la fin du swing.
    Ensuite, je ne suis pas d’accord avec “quasiment impossible d’entrer au plus bas et de sortir au plus haut d’une tendance haussière”. Même si on ne le trouve pas exactement, on peut s’en rapprocher.

    Sur : “D’autres tendances sont beaucoup moins évidentes et ne ne sont pas claires du tout; c’est notamment le cas quand il n’y a pas vraiment de tendance”, il me semble que s’il n’y a pas de tendance… Il n’y a pas de tendance. Tautologie.
    En fait, tu fais peut-être allusion au caractère fractal de la course des prix. Il y a des tendances dans des cycles, des cycles dans les tendances et sur plusieurs unités de temps. On arrive à les détecter (en vrai scientifique du traitement du signal) grâce à de bons indicateurs. L’analyse graphique ne suffit pas. On arrive bien à transmettre de la musique ou des données sur la prise de courant. Seuls les bons filtres (passe-haut, passe-bas, passe-bande) permettent de décrypter ces signaux. C’est là la supériorité des indicateurs sur le chartisme. C’est mathématique.

    Enfin, sur les fins de tendances coriaces à détecter… Si une tendance est bien établie et durable, quand elle change cela se voit. Je ne dis pas qu’il n’y a pas des doutes et que l’on ne risque pas de sortir trop tôt. Mais on parle de longues tendances. Donc on peut se permettre, à un moment, de laisser du mou.
    Malheureusement, bien souvent le trader non épaulé prend une tendance courte pour une longue. Là encore c’est qu’il n’a pas pris en compte le caractère fractal de l’historique des prix. On n’est alors plus dans le suivi de tendance mais dans ce que j’appelle la “chasse au creux”. Sport national, bien mal appliqué mais qui sourit aux chanceux (surtout quand les marchés montent dans l’ensemble). Détecter les points bas est relativement facile et assez précis, mais, comme je dis toujours, il faut les bons outils et un peu d’expérience. C’est comme faire du vélo en jonglant. On n’y arrive pas tout de suite.
    C’est pour cela que j’estime que le suivi de tendance est plus simple, comme tu le dis.
    Au bémol près que, psychologiquement, il est difficile d’acheter quelque chose qui a déjà bien progressé. Le swing trading est alors une solution plus sereine, mais dans ce cas-là on peut passer à côté de belles plus-values.
    Michel de Trading Attitude a récemment posté…Une exemple de rotation du momentum boursierMy Profile

    • Salut Michel,

      Merci pour ton commentaire “étoffé” 🙂

      Pour les flèches, c’est peut-être parce que j’ai montré UNE façon de rentrer sur du suivi de tendance, alors qu’il y a de nombreuses… à la hausse, après les premiers signes de faiblesse, au creux de la correction passagère, dès que le dernier plus haut est dépassé.

      On peut sérieusement se rapprocher du plus bas pour rentrer en position haussière, ou se rapprocher du plus haut pour sortir. Mais entrer exactement au plus bas et sortir exactement au plus haut est quasiment impossible 😉

      Tu as raison avec l’aspect fractal des marchés, j’en parlais justement mardi soir avec mes membres Premium lors de ma dernière séance de coaching commun. En changeant d’échelle de temps, soit en “zoomant” ou “dézoomnant”, d’autres tendances vont apparaitre plus clairement. Mais en restant sur une même échelle de temps, certaines périodes vont être très difficiles à déterminer comme étant clairement haussières ou baissières. C’est d’ailleurs dans cet état “sans tendance” que les cours évoluent le plus fréquemment. Les indicateurs techniques peuvent nous permettre arbitrairement de qualifier cet état. C’est justement ce que je fais en communiquant tous les jours sur les médias sociaux (particulièrement Twitter), la tendance générale des marchés actions européens et américains à l’aide de Zone Verte (tendance haussière), Zone Orange (sans tendance) et Zone Rouge (tendance baissière) pour avoir une température / tendance arbitraire pour savoir où on met les pieds…

      Ben

  2. Joel dit :

    Ma regle est “ne jamais aller contre la tendance”. J’ai un panier d’action qui ont une tendance haussière à long terme, et j’utilise les indicateurs techniques pour trader sur ces valeurs (achat lors d’une chute à faibles volumes, vente lors d’une hausse à faible volumes, les hauts volumes montres la tendance).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge