Interview de Fabien, Trader Hedge Fund dans la City

Interview de Fabien, Trader Hedge Fund dans la City

Interview de Fabien, Trader Hedge Fund dans la City

Comment ce trader hedge fund a trouvé sa passion pour le trading?

Quel est son parcours pour en être arrivé là?

Quels sont ses conseils en trading?

[Note: Il y a quelque temps, au travers de différents réseaux, j’ai eu le plaisir de faire la connaissance de Fabien, un trader dans la City à Londres. Fabien a gentiment accepté une interview et je l’en remercie! J’ai maintenant le plaisir de vous dévoiler cette interview aujourd’hui. Pour des raisons de confidentialité tout à fait compréhensibles, Fabien a préféré garder l’anonymat au niveau de son nom et de celui de ses employeurs. Place maintenant à l’interview!]

Salut Fabien, pourrais-tu te présenter rapidement?

J’ai 27 ans et vis à Londres depuis Septembre 2012. J’ai travaillé deux ans dans une société d’Asset Management à Paris en tant que Analyst buy-side / Junior Asset Manager puis plus récemment en tant que Junior equity derivatives trader pendant 1 an. Je suis actuellement en poste dans un Hedge fund, j’ai rejoint l’équipe en charge d’un fonds Long only et Long/Short multi asset.

En termes de cursus scolaire, j’ai suivi une classe préparatoire aux grandes écoles, puis j’ai intégré une école de commerce Parisienne ainsi qu’un Master 1 Finance de l’université Panthéon Sorbonne. Afin de compléter mes connaissances et étant davantage attiré par le pragmatisme anglo-saxon que les grandes théories abstraites de la finance j’ai intégré un MSc part-time Finance à la London School of Economics. J’ai également suivis des modules / unités de formation dans des domaines complémentaires (programmation, ingénierie…). J’ai suivis de nombreux cours plus par curiosité que par nécessité.

Comment et quand t’est venue ta passion pour le trading et la bourse?

C’est une question qui revient souvent… en ce qui me concerne la passion du trading est venue vers les 16-17 ans. J’étais davantage passionné par l’économie et le monde de l’entreprise qui m’ont emmené vers la bouse/ le trading / l’investissement par la suite. Je suis intéressé par les instruments financiers de base (Equity, future et bond).

Quels types d’investissement affectionnes-tu particulièrement?

Je dirais que cela dépend du secteur sur lequel je traite, la performance recherchée ou encore la structure du portefeuille. Si je devais résumer je dirais que je n’ai pas de préférence, j’aime combiner le fondamental à l’analyse technique comme beaucoup.

Quels outils et ressources peux-tu recommander pour gagner en bourse?

La première ressource qui est à mon sens la plus importante est l’expérimentation. Comme un chimiste ou un physicien, la finance n’est pas une rocket science, certaines choses fonctionnent d’autres non. Par conséquent, la première des choses serait d’apprendre à se connaitre, lire beaucoup de livres. Il ne faut pas se contenter de lire mais aller au-delà en recherchant les concepts et la philosophie de l’auteur.

Quels sont les traders qui t’inspirent le plus?

Le premier trader, et loin devant tous les autres, c’est Georges Soros. Il m’inspire d’une part par le côté affectif car mon premier livre de finance était “The Alchemy of Finance” de Soros, et d’autre part pour ça capacité à raisonner, probablement grâce à son passé d’étudiant en philosophie. Je suis inspiré également par Stanley Druckenmiller, Ed Seykota ou Paul Tudor Jones.

[Note: J’ai déjà présenté Ed Seykota et Paul Tudor Jones sur Bourse Ensemble. Je vais présenter Stanley Druckenmiller d’ici quelques semaines]

Peux-tu nous parler de quelques trades mémorables?

Mon trade le plus mémorable est sur American Airline (AAMRQ, le ticker a changé depuis). Je suis rentré à l’achat après une grosse baisse, -50% je crois. Le stock traitait sur un niveau 2.70 dollars vers le 15 août. J’ai beaucoup accumulé sur ce niveau pour revendre a 11.50 dollars 4 mois après. J’ai donc affiché une performance d’environ +330% en 4 mois.

Quels sont d’après toi les mythes en bourse les plus importants?

Le premier mythe qui revient souvent est celui de croire qu’il faut être un brillant mathématicien pour travailler dans la finance et espérer gagner en bourse. Même si il est vrai qu’il sera plus facile de trouver un emploi avec une solide base en mathématiques (Probabilités, Econométrie, Statistique…), cela ne fera pas de vous un meilleur trader.

Le second mythe serait de penser que tout s’explique de façon rationnel en bourse.

Quels conseils donnerais-tu à un trader débutant?

Je lui conseillerais de travailler dur, de maitriser les concepts principaux et élémentaires de la finance afin de les expérimenter par la suite. Je suis persuadé que pour devenir un bon trader il faut être discipliné et avoir une capacité d’adaptation. Je pense d’ailleurs que les erreurs sont une bonne source d’apprentissage. Il en est de même lorsque le trade est gagnant.

Savoir expliquer clairement pourquoi et comment je pourrais améliorer ma performance est un travail primordial. Comprendre ses erreurs et savoir y remédier mes semble un bon début.

Je pense qu’il est assez aisé de nos jours de trouver des plateformes qui proposent des portefeuilles fictifs. Enfin je suis attentif aux nombres de débutants qui s’aventurent sur des produits plus complexes que les actions. Je conseillerais la encore de bien se former sur les principes fondamentaux avant de se lancer.

C’EST A VOUS: Avez-vous des questions pour Fabien? Merci de les poser dans les commentaires ci-dessous.

Crédits photo: © vectorlib.com – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. bonjour

    merci pour cet article. quels conseils donneriez vous actuellement pour investir en bourse ? Plutôt des actions américaines sur certains secteurs particuliers ou alors plutôt le CAC avec des actions sous valorisées ?

    ludovic
    ludovic baratier a récemment posté…Renault : la tendance haussière continueMy Profile

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Ludovic,

      Je ne recommande aucune valeur en particulier. Je suis actif uniquement sur les marchés américains car j’estime qu’il y a plus d’opportunités et de potentiels là-bas. Je partage les actions qui attirent mon attention tous les weekends dans mon suivi hebdo:
      https://www.bourseensemble.com/category/suivi-hebdo/

      Pour les “actions sous-valorisées”, je fais abstraction totale du PER et préfère acheter haut pour revendre plus haut, plutôt que d’acheter bas pour revendre haut.

      Ben

  2. paul dit :

    Bonjour,
    merci pour cet article. J’aurais une autre question à poser à Fabien :
    dans quelle mesure est-il possible d’aller travailler dans des places boursières étrangères, comme parexemple Singapur, Tokyo, Hon-Kong, New-york ?

    Est-il difficile d’y accéder ?
    comment y accéder ?

    Je pose cette question car je me figure le trading comme un métier qui facilite le voyage. Est-ce que je me trompe ?

    Merci infiniment de l’attention que vous porteriez à ma question.

    Très cordialement,

    paul

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Paul,

      Je viens de contacter Fabien pour essayer d’obtenir des réponses à tes questions 😉

      Pour New York, je suis justement en train d’interviewer un trader chez HSBC à Wall Street qui pourra apporter des éléments de réponses supplémentaires. Je ne sais pas encore quand l’interview sera disponible sur le blog alors il faudra rester attentif!

      Pour ta dernière question, la plupart des traders pro que je connais ne voyagent pas tant que ça au sein de le travail. Mais les postes sont tellement variés que ce point peut aussi beaucoup varier…

      Ben

      • Fabien dit :

        Bonjour à tous,

        Paul je vais essayer de répondre à ta/tes question(s). Premièrement il existe de nombreux métiers dans le trading et la plupart des Traders ne voyagent pas, contrairement aux analystes qui eux vont davantage visiter les entreprises qu’ils couvrent. Il existe une catégorie de traders qui peuvent être amené à voyager qui sont les sales-traders qui doivent développer de solides relations avec des clients et par conséquent organiser des meetings avec leur portefeuille de clients assez régulièrement.

        Concernant les difficultés à s’expatrier à l’étranger, j’observe que certaines destinations sont beaucoup plus difficiles que d’autres, la plus difficile étant à mon sens les USA. Deux cas de figures, le premier cas, tu commences un job dans une société avec des filiales dans le monde entier et la tu peux beaucoup plus facilement rejoindre les US ou l’Asie. Sinon tu devras trouver une entreprise qui supporte ta demande de visa et là ca se complique.

        • Ben de Bourse Ensemble dit :

          Merci Fabien pour ta réponse 😉

          Ayant travaillé aux US, je te rejoints sur les difficultés à le faire et les deux solutions pour y arriver… peu importe l’industrie au final. Il reste enfin une dernière solution qui est encore moins probable c’est de postuler pour un obtenir un visa ou une carte verte pour les US sans emploi au préalable. Et là malheureusement, ça relève plus du loto qu’autre chose…

          Ben

          • paul dit :

            Merci pour vos lumières.

          • Ben de Bourse Ensemble dit :

            De rien Paul, de notre part à tous les deux 😉
            N’hésite pas si tu as d’autres questions!

            Ben

  3. Jason dit :

    Bonjour,
    je suis actuellement étudiant en BAC +2 je vais passer l’an prochain en BAC+3 et depuis quelques temps je m’intéresse au métier de trader ou opérateur de marché. La question que je souhaite vous poser est la suivante:
    Est il possible d’accéder à ce métier en passant par un master en Banque Finance et Assurance?
    Car je vois beaucoup de professionnels qui parlent d’école d’ingénieurs mais peu parle de ce master. Et préférant partir dans un master Banque Finance, je souhaitais savoir si j’ai une chance un jour de devenir trader.
    Cordialement

    Jason

    • Antoine dit :

      Pour te répondre, le trading ne s’apprend dans aucun école.
      Dans une école d’ingé ça te permettra de maîtriser pas mal d’outils mathématiques et de pouvoir intervenir sur des produits structurés.
      Un master Banque et finance, ça te permettrait surtout de comprendre les enjeux concernant les produits “vanille”, avec une compréhension macro-économique etc.

      Mais remarque que même un étudiant en philo peut devenir trader. On n’apprend le trading nulle part.

  4. Toukal dit :

    J’ai en ma possession des promissory note je ne sais pas où les monoteriser. Pourriez vous m aider.merci

    • Bonjour Toukal,

      Pour ce genre d’investissement qui se rapproche des obligations, il faut que tu t’adresses à l’organisme qui t’a émis cet instrument.

      Je reste néanmoins perplexe que tu détiennes ce genre d’instrument car il est normalement réservé à ce qu’on appelle en anglais des “sophisticated investors”, c’est-à-dire des personnes suffisamment pointues côté investissement et qui à priori ne posent pas ce type de question 🙂

      Ben

  1. 30/01/2014

    […] ludovic baratier on Interview de Fabien, Trader Hedge Fund dans la City […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge