Ed Seykota: Tout le monde a ce qu’il veut

Ed Seykota: Tout le monde a ce qu’il veut

Note: La présentation de ce trader est tirée du livre “Market Wizards: Interviews with Top Traders” de Jack D. Schwager.

Ed Seykota

Ed Seykota

Style Approche systématique et informatisée accompagnée d’une excellente connaissance des comportements humains. Principalement suivi de tendance, algorithmes de reconnaissance de patterns et money management. Influencé par “Mémoires d’un spéculateur”.
Marchés et Secteurs Matières premières
Performances A grossi un compte client de $5,000 en 1972 à $15 millions en 1988 (250,000%).

Histoire de Ed Seykota

Au début des années 70, Ed Seykota était employé par un gros broker. Il concevait le premier système informatique de trading pour gérer l’argent des clients dans le marché des futures. Puis il quitta l’entreprise pour se mettre à son propre compte et gérer son argent ainsi que celui de quelques autres clients. Seykota était fasciné à ses débuts par la façon dont les marchés fonctionnent et comment ils gèrent les nouvelles. Pour les appréhender il utilise une combinaison d’outils informatiques et une forte compréhension de la psychologie humaine.

Conseils de Ed Seykota

  • Décider quels risques accepter, quels marchés trader et comment augmenter ou diminuer ses positions en fonction des variations de capital.
  • Les trois principales composantes d’un bon trade sont: la tendance long terme en général, les patterns graphiques et choisir le bon moment pour acheter et vendre.
  • Ne pas essayer d’attraper des creux ou des sommets.
  • Se méfier de la fierté, l’espoir, la peur et l’avidité.
  • Couper ses pertes le plus rapidement possible et passer à autre chose.
  • Être plus agressif quand on gagne et moins agressif après des pertes.
  • Être passionné par les marchés.
  • Tout le monde peut obtenir ce qu’il veut des marchés.

La suite au prochain épisode avec “Larry Hite: Respecter le risque“.

C’est à vous: Qui est fan de Ed Seykota et pourquoi?

Lire des commentaires en anglais de “Market Wizards: Interviews with Top Traders” sur Amazon.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Louis Pirson dit :

    Merci pour cette série d’articles Ben.

    Même si le trading n’est pas tout-à-fait notre tasse de thé, ceci confirme ce que nous pensons : il n’existe pas une seule voie pour générer des rendements en bourse mais une multitude.

    Ce qui compte pour l’investisseur, c’est de choisir la voie qui convienne à son tempéramment, ses capacités, ses objectifs et ses disponibilités.

    • Ben de Bourse Ensemble dit :

      Salut Louis,

      La série est maintenant terminée, je suis content qu’elle t’aie plu 😉

      Il y a vraiment de nombreuses façons différentes pour réussir en bourse… et tellement plus pour échouer malheureusement! Je pense qu’il faut aussi choisir sa voie en fonction de son capital et de ce qu’on aime faire aussi. On peut avoir des facilités à utiliser l’approche fondamentale, et pourtant préférer l’analyse technique ou graphique. C’est juste un exemple. Un autre exemple plus personnel: j’ai des capacités à faire du trading automatique et pourtant c’est pas une approche qui m’attire… pour l’instant en tout cas.

      Ben

  1. 28/03/2015

    […] en philosophie. Je suis inspiré également par Stanley Druckenmiller, Ed Seykota ou Paul Tudor […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge