Comment éviter les faux signaux? - Bourse Ensemble

Comment éviter les faux signaux?

Comment éviter les faux signaux?

Quels est ce piège fréquent lorsque vous débutez?

Que sont les faux signaux et quels risques se cachent derrière?

Comment détecter les faux signaux et quelles techniques sont efficaces pour les identifier et vous en prémunir?

[NOTE: Cet article a été rédigé par Sébastien Moureau, auteur du blog Investisseur En Herbe]

Lorsqu’on apprend le trading, on commence généralement par un livre ou une formation. Ceci permet de démarrer avec une meilleure base et éviter les erreurs. Dans les deux cas, les explications sont accompagnées d’exemples divers et variés. Malheureusement, ces exemples sont en général des cas d’école. Bien sûr, le marché réagit souvent à des figures ou des niveaux importants mais pas aussi proprement que dans les exemples. Et puis si le cours fonctionnait de manière aussi précise, ce serait facile de faire des gains ! La vérité c’est que lorsqu’on débute le trading, on se rend vite compte que tout ne se passe pas tout à fait comme dans les livres. Les marchés sont remplis de pièges pour désarçonner les moins aguerris. Dans cet article, nous allons voir comment éviter les pièges les plus fréquents et destructeurs : nous allons voir comment éviter les faux signaux.

Que sont les faux signaux ?

Un faux signal est une violation d’une zone importante, devant entrainer un certain scénario… qui n’arrive pas, et qui piège les traders qui auront ouvert des positions pour suivre le scénario prévu. Dans l’exemple ci-dessous, on peut voir sur le schéma un faux signal sur une résistance et sur une droite de tendance.

Les faux signaux sont plus présents sur le court terme que sur le long terme car, à ce niveau, les marchés sont plus facilement manipulables. Une figure technique ou une configuration de chandelier a bien plus de poids sur un graphique en mensuel qu’en journalier. Et cette importance des figures et des configurations décroit au fur et à mesure qu’on descend dans les unités de temps.

Un faux signal peut être provoqué de manière volontaire : plus un marché est populaire, plus il y a de chance qu’un scénario se produise lors d’un signal, puisque la majorité des intervenants vont valider ce scénario… Mais il n’en est rien. La majorité des traders n’ont pas de véritable impact sur les cours. Il est donc facile pour des market-makers de piéger ces petits investisseurs. Le but d’un faux signal est donc, pour eux, de piéger un maximum de personnes, pour ensuite forcer un mouvement inverse qui fera sauter les Stop Loss, déclenchant un mouvement de panique qui contentera leurs intérêts. Il ne faut pas pour autant crier au complot, car si certains signaux sont déclenchés de manière volontaire, beaucoup sont des faux signaux involontaires, souvent causés par la volatilité des marchés eux-mêmes.

Comment éviter les faux signaux ?

Les faux signaux font partie intégrante du marché. Et nous, petits investisseurs que nous sommes, n’avons pas le poids nécessaire pour faire bouger le marché. Nous ne pouvons que nous contenter de surfer sur la vague. Quelles solutions existe-t-il pour nous éviter de nous retrouver échoués sur la plage ?

La patience

Parfois, lorsqu’on a un doute, le mieux, c’est encore d’attendre et de voir. Qu’est-ce que cela veut dire concrètement sur le marché ? En général, lors de la rupture d’une zone importante, on attendra qu’il y ait un pull-back pour ouvrir une position. Ceci permet de ne pas être pris au piège si le premier mouvement était un faux signal. Le problème de cette solution est qu’il n’y a pas forcément de pull-back qui suit une cassure. On risque donc de rater de beaux mouvements et donc des gains.

Elargir le Stop Loss

Les faux signaux apparaissent sur des zones évidentes du marché. Des supports, des résistances, des droites de tendance, ou des figures techniques bien visibles de tous. Si le faux signal est déclenché par des market-makers, ceux-ci savent pertinemment où la majorité des gens vont placer leur Stop Loss. Pour éviter d’être pris dans la masse, il faut donc éviter de placer ses stops à des niveaux trop évidents et les éloigner un peu. Dans l’exemple plus haut, un tradeur qui aurait joué le rebond sur la résistance en mettant son stop loss légèrement au-dessus de celle-ci se fera sortir alors que son scénario était le bon. Un stop loss un peu plus haut lui aurait permis de faire des gains et lui aurait évité une certaine frustration.

Intégrer les faux signaux à sa stratégie

Il est également possible de se résigner, les faux signaux font partie du marché mais cela ne vous empêche pas d’ouvrir à chaque fois une position, quitte à ce que celle-ci soit perdante. Un bon money management et un peu de self-control peuvent suffire à faire face aux faux signaux. Si au final votre stratégie est rentable et qu’elle vous convient, il n’est pas forcément obligatoire de la changer. Après tout, on ne peut pas gagner à chaque fois et les faux signaux sont des pertes comme les autres.

Les indicateurs techniques

Certains indicateurs permettent de filtrer certains faux signaux. Le RSI, le MACD, le stochastique, … peuvent valider qu’une cassure d’une droite de tendance n’est pas au faux signal en indiquant une divergence. Sur l’exemple ci-dessous, on peut voir une belle divergence entre la droite verte sur le graphique et celle sur le RSI. Cette information donne du poids à la cassure de la droite de tendance violette, indiquant à l’utilisateur que ce n’est pas un faux signal. On constate par la suite un pull-back sur la droite, puis le démarrage de la tendance baissière.

Ichimoku Kinko Hyo

Il me semble important de faire un paragraphe uniquement dédié à cet indicateur. En effet, celui-ci possède une droite dédiée uniquement au filtrage des faux signaux. La Chikou Span (en vert), représentant le prix en clôture décalé de 26 période dans le passé. Celle-ci sert à confirmer les mouvements actuels en les confrontant aux obstacles du passé.

Si nous reprenons l’exemple précédent, en utilisant la Chikou Span : la cassure de la droite de tendance violette par la chikou valide la cassure faite par le prix et indique au trader qu’il n’a pas affaire à un faux signal. Dans le second exemple, on constate que la chikou n’a jamais cassé la droite de tendance, évitant à celui qui l’utilisait de tomber dans le piège du faux signal.

Si vous voulez en apprendre plus sur cet indicateur, je vous invite à aller lire mon article : “Comment utiliser Ichimoku Kinko Hyo”.

Pour conclure

Les faux signaux font partie intégrante des marchés. Ceux-ci peuvent être provoqués de manière volontaire ou involontaire. Il est bien évidemment impossible de tous les éviter mais des solutions existent pour éviter certains pièges. Cet article vous propose diverses astuces qui peuvent facilement être mises en place et qui, je l’espère vous éviteront des pertes et de la frustration.

C’EST À VOUS: Savez-vous reconnaitre et identifier les faux signaux et quelle méthode utilisez-vous ?

Crédits photo: © Brandon Calloway – Shutterstock.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge