Mémoire en bourse, prise de risque, peur de l'échec, psychologie, avoir raison, art & science? [Ça vaut l'détour, 9 mars 2014]

Mémoire en bourse, prise de risque, peur de l’échec, psychologie, avoir raison, art & science? [Ça vaut l’détour, 9 mars 2014]

Ca vaut l'détour

Je n’ai pas publié d’article dans la rubrique “Ça vaut l’détour” depuis très longtemps. Je vais reprendre pendant quelques semaines et voir vos réactions. Si cela vous plait ou ne vous apporte pas grand chose, dites-le moi dans les commentaires tout en bas de l’article pour que je sache. Mais il n’y a pas que Bourse Ensemble sur le web 🙂

Voilà les articles en bourse que j’ai appréciés pour cette semaine qui s’est terminée le 9 mars 2014:

Bourse: Les 10 commandements de l’investisseur

Bourse: Les 10 commandements de l’investisseur (graphseobourse.fr)

Si toutes les personnes qui étaient actives en bourse l’étaient pour le succès et par pour l’argent, il n’y aurait certainement pas grand monde! 

Il faut décorréler les trades et la performance de l’aspect financier et matériel de l’argent pour maitriser l’aspect émotionnel plus facilement.

Comment utiliser la mémoire de la bourse à votre profit

Comment utiliser la mémoire de la bourse à votre profit (graphseobourse.fr)

Les krachs semblent avoir une amplitude et une fréquence de plus en plus élevé. Les erreurs se répètent à cause de l’avidité mais aussi qu’on pense toujours mieux faire la fois d’après, en se trompant généralement! Les erreurs commises au travers des décennies sont souvent répétées par différents intervenants aussi qui apprennent rarement des erreurs de leurs prédécesseurs. Il y a beaucoup à apprendre du passé même si les scénarios ne sont jamais exactement les mêmes.

La nature humaine reste la même…

Prise de risque : différencier sa tolérance de sa capacité !

Prise de risque : différencier sa tolérance de sa capacité ! (www.en-bourse.fr)

Très bon article! Un bon money management apporte la sérénité… à condition d’avoir une méthode qui a un avantage sur les marchés.

Comment vaincre sa peur de l’échec en trading – Le témoignage de Pierre

Comment vaincre sa peur de l’échec en trading – Le témoignage de Pierre (www.e-devenirtrader.com)

Super retour d’expérience de Pierre. Les problèmes qu’il rencontre, tout le monde les connait à un moment ou à un autre dans ce domaine.

Son dernier point est très important. On pense souvent passer à côté d’une belle action, d’une belle hausse, d’un marché fort… d’une belle importunité au final. En fait, il y a une grande quantité de belles opportunités et le train repassera dans pas longtemps. La patience est un véritable atout en bourse et permet de suivre son plan de trading de manière plus assidue.

Pourquoi il faut fuir la bulle des actions biotechnologiques en bourse

Pourquoi il faut fuir la bulle des actions biotechnologiques en bourse (graphseobourse.fr)

Pour en revenir à internet et à la bulle en 2000, internet a vraiment révolutionné nos vies… mais ça a mis des années et non pas quelques mois comme tout le monde voulait le croire à l’époque.

Il faut effectivement éviter les investissements où la foule s’engouffre et plutôt se focaliser là où les investisseurs institutionnels vont. Hormis les mouvements de forte panique (souvent générés par les médias de masse), ce sont les investisseurs institutionnels qui font réellement bouger les cours.

Psychologie et Trading

Psychologie et Trading (www.andlil.com)

Le trading est certainement l’environnement le plus cher au monde pour un shot d’adrénaline! Il existe nettement moins cher ailleurs pour des sensations toutes aussi fortes…

Ce qui est regrettable, c’est qu’il faille souvent des années et des fortunes perdues pour comprendre les propos de Benoist et ne plus aborder la bourse pour le jeu et l’adrénaline possibles. Je pense qu’au final très peu de personnes sont capables d’aborder ce domaine en cherchant la régularité, la prise de risque mesurée et le détachement des émotions.

Pour gagner de l’argent en bourse il faut se moquer de vouloir avoir raison

Pour gagner de l’argent en bourse il faut se moquer de vouloir avoir raison (graphseobourse.fr)

Il y a réellement un énorme gouffre entre l’analyse (la théorie, le virtuel, les plus-values / moins-values latentes) et la pratique (concrétiser ses gains et ses pertes). L’énorme différence se trouve au niveau des émotions. Elles n’interviennent presque pas dans la partie analyse alors qu’elles sont très présentes dans la pratique!

C’est pour ça qu’afficher une bonne performance basée sur des opérations latentes ne signifie pas grand chose. La réalité peut être totalement différente au final.

Pour l’analogie avec le fait de rater le train: “une de perdue, dix de retrouvées”. À vouloir courir après un train qu’on a raté, on finit par s’en mordre les doigts et faire des erreurs qui coûtent cher. Il vaut mieux bien analyser ce train et être patient pour sauter dans le prochain dans les meilleures conditions.

Acheter c’est bien mais comment savoir quand vendre en bourse

Acheter c’est bien mais comment savoir quand vendre en bourse (graphseobourse.fr)

Je ne peux qu’appuyer le propos de Julien: “N’essayez jamais d’acheter au plus bas et de vendre au plus haut”!

Il y plusieurs raisons au fait que les recommandations soient plutôt à l’achat plutôt qu’à la vente:

  1. La recommandation de vente dépend du point d’achat, or celui-là est propre à chacun (ne s’applique pas à l’investissement dans la valeur).
  2. Les analystes ont de bien meilleurs incentives à faire des recommandations d’achat que des recommandations de vente.
  3. Enfin, les marchés étant fondamentalement et historiquement haussiers, les analystes prennent moins de risques à recommander des achats plutôt que des ventes.

Trading: Art? Science? Ou les deux?

Trading: Art? Science? Ou les deux? (www.en-bourse.fr)

Les deux mon capitaine! Le trading est une science ET un art! De nombreux exemples le démontrent. L’un sans l’autre ne fonctionne quasiment jamais. On pourrait dire que l’art n’est pas nécessaire quand on a une approche 100% automatisé avec des robots. Il y a des cas qui fonctionnent comme avec les frères Ritchie par exemple, mais ils sont tellement rares…

De nombreux experts semblent fonctionner à l’intuition et sont perçus comme des personnes ayant un talent naturel. En fait presque toujours, ces experts ont tellement travaillé sur leur sujet qu’ils finissent par analyser les éléments de leur domaine instantanément. On retrouve ce phénomène dans presque tous les domaines comme la musique, le trading, le sport, etc.

Malcolm Gladwell explique très bien ce concept dans “Outliers: The Story of Success” et “The Tipping Point: How Little Things Can Make a Big Difference”.

C’EST À VOUS: Quels sont les articles sur la bourse, le trading et l’investissement qui ont attiré votre attention cette semaine?

Crédits photo: © Fenton – Fotolia.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge